Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 07:09

Insécurité dans le centre-ville de Laval !

 

 

trottoir

 

 

ATTENTION à la MARCHE !

 

Les mises en garde de certains collègues des services techniques n'y auront rien fait. M. Boyer (Jean-Christophe) a manifestement privilégié l'esthétique à d'autres considérations plus terre-à-terre...

 

La place de la Trémoille, particulièrement aux abords de la place des Acacias, devient une zone dangereuse pour nos personnes âgées ou mal voyantes...

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Insécuritude
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 12:41

M. Boyer (Jean-Christophe) entretient...


 

Un bien mauvais climat !

 

 

M. Boyer (Jean-Christophe) est un bon serrurier, mais un bien mauvais chauffagiste !

 

Début septembre, une opération de maintenance de la climatisation du Centre administratif municipal a enfin été effectuée.

 

Outre le fait qu'elle ne fonctionne quasiment pas, cette climatisation est très encrassée. De nombreux agents s'expliquent maintenant les maux de gorge incessants pendant tout l'été !


 

clim cam 2013

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Insécuritude
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 12:01

Fusion ? confusion ?

 

silence

 

jardin 032

 

M. Boyer (Jean-Christophe) prépare la fusion et la polyvalence des services voirieperson 086 et espaces verts.

 

C'est un cabinet d'études (un de plus !!!), nantais cette fois-ci, "Sémaphores", qui  mène actuellement un audit.

 

person 125Discrètement installé dans un petit bureau au Centre administratif, il auditionne.

 

Que se prépare-t-il ? La spécificité des métiers sera-t-elle respectée ?

 

Beaucoup de questions sans réponses…

 

Il faut être très vigilant…

 

A suivre…

 

balai-cantonnier

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Insécuritude
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 14:44

VASEVases communicants

 

 

A la communication, ça va , ça vient…

 

 

 

Et M. Boyer, qui en est le grand patron, et entend le rester même devenu maire (on n'est jamais mieux servi que par soi-même...), met en place son petit système.

 

C'est ainsi que deux collègues ont été fermement invitées à pratiquer la mobilité pour organiser un recrutement. Et dans ce cas, pas de respect des règles : pas besoin de répondre à une annonce, pas de jury, pas le choix et, pour une d'entre elles, quelques "conseils d'ami" bien sentis.

 

carton1

 

Pas à dire, avec un conseiller "spécial" de cet acabit, ça va déménager dans la fonction publique sous la houlette de Mme Lebranchu…

 

carton

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Insécuritude
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 17:39

 

Attendez-vous à ne pas en savoir plus…


 
Ce que M. le Maire va vous dire…

 

M. le Maire organise 4 réunions pour présenter les "contraintes auxquelles la ville est confrontée, rechercher la meilleure adéquation entre les moyens dont elle dispose et la réalisation des projets prioritaires", "pour vous présenter la réorganisation des services municipaux".

 Puisqu'il a oublié toute concertation ou information avec les organisations syndicales sur le sujet, et que leurs responsables ont découvert ces réunions comme vous, en ouvrant l'enveloppe du bulletin de paye, nous avons décidé de lui donner une petite leçon de communication.

 Les envoyés spéciaux du Vecteur Libre et Indépendant ont donc assisté à sa première réunion, celle tenue devant les personnels du CCAS le vendredi 7 novembre à 13h 30, à l'auditorium. Voici notre reportage.

Appuyé sur une présentation Power-Point, M. le Maire a rappelé les circonstances difficiles qui ont suivi son élection, les bureaux laissés vides par son prédécesseur, l'arrivée du nouveau DGS le 21 juillet.
Puis ce furent les mauvaises nouvelles (départ du 42ème RT) et la découverte (qui n'en était pas une pour le Vecteur !) de l'état lamentable des finances de la ville :

une dette de 1583 € par habitant (contre 1131 € dans les autres villes identiques), qu'il faudra 54 ans pour résorber, une hausse de 6,5 M € des dépenses de fonctionnement depuis 2006, la crise financière et 66% des emprunts contractés à taux variable, etc…

Sous les titres "Une équipe au service des lavallois", "un projet en marche", "bien vivre au quotidien", "renforcer l'attractivité de Laval", "plus de solidarité", le Maire a décliné son bilan des 6 premiers mois et son projet politique.

En vrac : défendre l'hôpital (mais il s'y prépare un plan de 157 licenciements), les illuminations (qui, cette année, pourraient être en direct sur… France 3), le festival des 3 éléphants (en fait à mettre au bilan de d'Aubert), tempo d'été, les "récrés-fruitées" dans les écoles, un projet éducatif local, faire des 50 ha du 42ème RT une "nouvelle vitrine de Laval", l'éclairage du pont, des cyberespaces, la réhabilitation des Pommeraies et des Fourches, etc…

 Un plan de redressement financier est annoncé selon 3 axes :

- la mobilisation des partenariats (Etat, Région, privé, associations) avec développement du mécénat ;

- une "maîtrise très stricte des dépenses au niveau des services" ;

- l'augmentation massive des impôts en 2009.

Puis sous le titre "Ressources humaines : le défi à relever" :

- "développer les parcours professionnels", avec la mobilité, le Droit Individuel à la Formation, la volonté de réduire l'emploi précaire, notamment en supprimant les "horaires atypiques et fractionnés" (M. le Maire est même prêt à faire faire le ménage de son bureau dans la journée, quand il est sorti…). D'une façon générale, pour résorber l'emploi précaire, il s'agit de mettre en œuvre la recherche d'un complément de temps de travail dans d'autres services. Tout se fera "au cas par cas",

- développer la communication et la circulation de l'information avec le retour d'un journal interne,

- "l'harmonisation des horaires des différents services",

- "favoriser le dialogue social", avec la mise en place d'une "charte du dialogue social" et d'une "boîte à idées" (celle mise en place par d'Aubert est comme neuve…).

 

La boîte existe déjà, reste plus à trouver que les idées... 







Pour ce qui concerne l'organigramme…

Le calendrier est le suivant :

- 4 ème trimestre 2008, le dialogue avec les agents en 4 réunions,
- en décembre, un CTP,
- 1er trimestre 2009, organisation des directions puis organisation de chaque direction selon un "projet de service", et de façon à "renforcer la cohérence de l'organisation des services".

5 nouveaux services prendraient en compte les objectifs municipaux :
- la démocratie locale,
- la lutte contre les discriminations et pour l'égalité des sexes,
- service partenariat associatif,
- direction des affaires culturelles,
- service gestion de proximité.

Puis, point essentiel du propos du maire et du DGS, "organiser la mobilité des agents"…
Promis, juré, des vacances de poste seront désormais diffusées. Les 10 cas de mobilité intervenus jusque là étaient des reclassements internes pour raisons médicales.
Enfin le DGS tient beaucoup à la notion de "gestion prévisionnelle des vacances (congés annuels)". Un système de pré-inscription serait mis en place dans les centres de loisirs pour gérer par avance le travail des agents…

AMBIANCE...



En sortant, les agents étaient manifestement déçus et restaient sur leur faim. "Nous n'avons rien appris de plus", dit une aide à domicile. "On attend toujours…" souligne un agent du CCAS.

 L'impression générale pour l'avenir, c'est la poursuite des 6 premiers mois du mandat, tant dans le dynamisme que dans l'approche des problèmes. Est-ce rassurant ?

 Et comme l'article du Vecteur Libre et Indépendant informant de la mise à l'écart des syndicats a semé le trouble dans l'entourage du Maire, une réunion avec eux a été décidée en catastrophe pour le 14 novembre au matin.

  

Repost 0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 16:42

A la veille des élections du personnel,

  Ne pas confondre

 dialogue social et "concertitude",

 CTP et "débats participatifs" !

 
Dès le 7 novembre, c'est à dire dès le lendemain des élections paritaires, le maire engage une série de 4 réunions avec le personnel municipal pour vous parler des "contraintes auxquelles la ville est confrontée, rechercher la meilleure adéquation entre les moyens dont elle dispose et la réalisation des projets prioritaires", "pour vous présenter la réorganisation des services municipaux".

 Les organisations syndicales ont découvert ces réunions et leur calendrier en même temps que vous, en ouvrant l'enveloppe du bulletin de paye !

Les syndicats n'ont aucune information sur la nouvelle réorganisation, pas même des orientations. Par des indiscrétions, nous savons seulement que les changements vont être très importants et la mobilité largement utilisée.

 En fait, la municipalité tente de passer par dessus la représentation syndicale pour mettre en œuvre ses projets. Ne vous y trompez pas : les réunions directes avec les agents, sans les syndicats, ne sont pas une vraie concertation. Qui oserait prendre la parole et s'opposer à l'employeur et ses cadres dans ces réunions, s'il n'est pas un représentant syndical ?

 Ce dialogue direct est un leurre. Ce sont là "4 meetings" pour donner l'illusion d'une concertation avec le personnel. Au nom des difficultés budgétaires, tout est à craindre. N'oubliez pas que 63 % des dépenses de fonctionnement sont la "masse salariale". N'oubliez pas que la municipalité a avoué, le jeudi 23 octobre, à 9h 27 : "il y a trop de personnel".

  

Aussi, le personnel doit manifester avec force sa détermination à se défendre et son refus de ces mauvaises pratiques :

  en votant massivement le 6 novembre
pour donner aux organisations syndicales les moyens de défendre pendant 6 ans tous les personnels municipaux !

 en votant Force Ouvrière
car dans la situation actuelle, il faut élire des représentants libres et indépendants du pouvoir municipal !

 

Repost 0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 16:15

Le Comité Technique Paritaire de la Ville de Laval s'est réuni le jeudi 23 octobre 2008 à 9 heures.

EMPLOIS

 Grand nettoyage avant le froid de l'hiver !

 
Le premier point à l'ordre du jour du Comité Technique Paritaire du 23 octobre 2008 était la "mise à jour du tableau des emplois permanents". Présentée comme une simple formalité, une recherche de la "sincérité" budgétaire, un "ajustement", une "mise en conformité avec la légalité",  cette délibération soumise au CTP avant le Conseil municipal n'est pas forcément innocente, surtout dans le contexte budgétaire actuel.

 249 emplois supprimés !

 Rassurez-vous, ils n'étaient pas pourvus…

 Mais…

 soyez inquiets quand même : c'est votre emploi de stagiaire avant titularisation ou celui permettant votre avancement qui a peut-être été supprimé ! Alors,


- pour vous nommer stagiaire avant titularisation,
- pour être nommé après une réussite à un concours ou un examen professionnel,
- pour bénéficier d'un avancement de grade,
- pour obtenir un travail à temps complet,
- pour réintégrer la mairie après une période de détachement ou de disponibilité,

ce sera plus compliqué : le Conseil Municipal devra recréer le poste auparavant. S'il le veut bien…

Sont ainsi supprimés 31 postes d'adjoints administratif de 2ème classe, 19 postes d'adjoints techniques principaux de 1ère classe, 35 postes d'adjoints techniques de 2ème classe, 6 postes d'ATSEM principales de 2ème classe, 7 postes d'adjoints d'animation de 1ère classe, 5 postes d'adjoints d'animation de 2ème classe, 2 postes d'ingénieurs sur 6 (dont l'un est vacant depuis peu de temps…), 6 postes de rédacteurs, 19 postes d'agents de maîtrise, etc…


FO est intervenu, en vain, pour empêcher la suppression des postes d'agents en détachement ou en disponibilité, qui seront alors dans l'incapacité de pouvoir revenir facilement à la Ville. Cette position municipale ne va pas dans le sens d'un encouragement pour tenter une autre expérience professionnelle, ou mener un projet de vie.

Ce "nettoyage" n'augure pas de la volonté de favoriser l'accès à des temps complets : par exemple, est-il opportun de supprimer 35 postes d'adjoints techniques de 2ème classe à temps complet, alors que dans le même temps 89 agents du même grade sont à temps non complet ?

Pourquoi cet empressement à 2 mois de la nouvelle année ? n'y aura-t-il aucun avancement pour 2009 ? ou seront-ils très chichement accordés ?

Le dialogue n'a pas été facile sur ce dossier. La crispation a été nette, et les questions posées pour en savoir plus sont restées sans réponse.


Les 3 organisations syndicales ont voté contre ce projet, qui a reçu un avis défavorable du CTP par 8 voix contre 6.


 
Soyons très vigilants !


ECOLE de MUSIQUE : Vers une autre ambiance… musicale ?






En partant, l'ancien directeur du CRD a laissé quelques bombes à retardement : tout a été fait pour diminuer la fréquentation des cours de danse. Certains professeurs voient leurs horaires considérablement diminués…
2 enseignants ont pu s'exprimer devant le CTP.


Et ce n'est pas tout : les modalités de vote par correspondance pour les élections paritaires du 6 novembre prochain n'ont été portées à la connaissance des agents que le 23 octobre avec date limite de réponse pour le 22 !

Le saccage régulier de panneaux d'information syndicaux montre que le climat qui règne encore dans l'école n'est pas propice au dialogue social. Le changement doit s'accélérer dans cet établissement.


Ce qui est prévu :


un nouveau directeur venant de l'extérieur, un nouveau conseil pédagogique élu chaque année par département (avec si possible un "turn-over" des membres au bout d'un an), une réorganisation prenant en compte les personnels administratifs et techniques.

Une réflexion pour valoriser le réseau intercommunal des écoles de musique sera menée.




SERVICES TECHNIQUES

 Depuis quelques semaines, des collègues travaillant dans les services techniques font part de leur malaise quant aux conditions de travail, quant à l'absence de dynamique et de projets porteurs. Ce malaise se traduit par une démotivation importante des personnels et s’exprime sous des formes diverses, notamment au travers de pétitions. FO avait donc demandé que le CTP débatte sur la situation des services techniques.


Ce malaise ne date pas d'hier : il est le résultat de la politique menée depuis de nombreuses années, avec 10 réorganisations successives dont les objectifs étaient avant tout la mise à l'écart de représentants syndicaux et le transfert des "grands projets" vers la SACOLA.

 A cet égard, la création d'une "direction études et travaux neufs" dans l'organigramme actuel datant de 2003, avait pour finalité la mise à l'écart des directions techniques municipales au profit de l'action de cette SEML, avec un goût du secret et une opacité particulièrement développés. Le DGST de l'époque entretenait des liens particuliers avec cette société qu’il dirigeait avant que la justice mette un terme à son détachement.


Les rapports de la Chambre Régionale des Comptes publiés ces dernières semaines, sur la Ville comme sur la SACOLA, sont particulièrement accablants. Ils confirment ce que FO a dénoncé inlassablement depuis de nombreuses années.

 Les Services techniques ont eu à subir un cortège de directeurs généraux : Le Lay I, Morel, Vacquier, Souavin, Le Lay II, Poisson (ce dernier subissant lui aussi l'organisation actuelle dont les maîtres d'œuvre furent MM Le Lay et Delory). Difficile, dans ces conditions, de développer une action pérenne, d'autant que certains regroupements de services (ainsi les bâtiments avec les espaces verts !) sont aberrants.

Enfin, chacun a bien conscience de la nécessité de revaloriser le Centre Technique Municipal, en redonnant à plusieurs services les moyens d'un fonctionnement normal.
Le prochain organigramme organisera une certaine transversalité, tant pour les services techniques que pour l'ensemble de l'organisation municipale.


MAGASIN GENERAL
: les difficultés du petit commerce…



Le magasin général n'avait plus les moyens de fonctionner correctement. Au fil des années, mettre les services en contact direct avec les fournisseurs n'était pas précisément le meilleur moyen pour préserver cet outil qui fut performant il y a très longtemps…
Sous prétexte "d'améliorer ses procédures d'achat et ses capacités de consultation et de négociation", les plages d'ouverture du magasin général sont désormais limitées au lundi toute la journée (tiens ! tiens ?) et à 3 matinées.


 
FO s'est abstenu sur ce projet. Pas facile de défendre un service qui s'est mis, de lui-même, depuis plusieurs années, en position de disparaître. FO fera des propositions alternatives sur la fonction achat lors de la prochaine réorganisation générale des services.



 

 LES BREVES DU CTP


Audit moi tout ou presque…

La Municipalité est manifestement gênée par la demande de FO d'avoir communication des passages de l'audit concernant le personnel. Ses représentants tentent d'accréditer l'idée que cet audit serait purement financier, et qu'il aurait seulement évoqué "la masse salariale". Ce n'est pas crédible et ils en conviennent…

 

L'Aveu

L'adjoint au maire a donc fini par l'avouer, le jeudi 23 octobre à 9h 27 : "il y a trop de personnel".

 


Réorganisation
La Municipalité ne voulait pas en parler aux syndicats. Mais elle a déjà beaucoup travaillé sur le nouvel organigramme. Beaucoup de changements et de mobilités en perspective.
Ils ont fini par parler de réunions du personnel en 2ème quinzaine de novembre, puis un syndicat visiblement bien informé a révélé la date de la 1ère réunion qui se tiendra le 7 novembre (le lendemain des élections professionnelles...). L'opacité est-elle de mise ?
Pourquoi les partenaires sociaux, 15 jours avant, ne sont-ils pas au courant ?
 

Repost 0
Published by élus FO au CTP - dans Insécuritude
commenter cet article
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 17:08

Les mystères de l'Audit

 

 

  

La nouvelle municipalité de Laval publie dans son bulletin municipal d'octobre 2008 (Laval La Ville n°3) un important dossier sur l'état des finances de la Ville. Souci de transparence certes, mais aussi moyen de préparer la population à des décisions douloureuses…

 

Lors du CTP du 18 septembre et lors de la CAP du 25 septembre 2008, Force Ouvrière a officiellement demandé à la Municipalité, la communication du chapitre de l'audit consacré au personnel municipal, sur lequel, bizarrement, rien n'a été dit lors des réunions du Conseil municipal des 15 et 26 septembre. En effet, ce qui a été publié par la municipalité est une simple "synthèse", alors que le document complet aborde largement, comme il se doit pour un audit, le problème de la "masse salariale".

 

A ce jour, nous n'avons aucune réponse à notre demande.

 

Nous écrivons de nouveau au maire.

 

Nous avons interrogé un membre de la profession, Jean-Marc, qui travaille dans un grand cabinet international d'audit et qui intervient, depuis plus de 20 ans, dans des entreprises privées et des collectivités locales dans toute l'Europe. Son appréciation est catégorique :

 

"Dans le rapport remis au commanditaire, il existe forcément un large développement analytique de la situation de la masse salariale et de son impact au regard des charges de fonctionnement de l'entreprise, en l'occurrence la Ville auditée. Ces 63% des dépenses de fonctionnement, dans le cas de la Ville de Laval, constituent même la principale possibilité d'action, l'indicateur opérationnel optimum, le levier n°1 pour l'enjeu que constitue le redressement des finances de l'entreprise,… je veux dire la collectivité.

 

Et si la mission commandée le prévoyait, le rapport d'audit comporte forcément des préconisations. Elles sont souvent les mêmes, sous des formes diverses, et selon des processus adaptés, d'une entreprise auditée à l'autre.

 

Les intérimaires, et donc, dans une collectivité, les auxiliaires, les contractuels et les heures complémentaires (bizarrement pas les heures supplémentaires !) sont la première source d'économie. Puis, l'institution d'un mécanisme de reconnaissance du mérite permet de limiter les avancements.

 

Souvent, le cabinet d'audit s'informe sur les capacités de résistance des partenaires sociaux. Si ceux-ci pratiquent volontiers le compromis, si dans le passé ils ont accepté des concessions importantes, signé des évolutions sociales contraignantes pour les salariés, comme un recul de l'âge de la retraite par exemple, ils sauront appréhender les enjeux. Manifestant la compréhension de l'évolution nécessaire et contribuant au moteur de la démarche, ils s'approprieront même la mise en œuvre des préconisations de l'audit. La réduction des contraintes budgétaires s'en trouvera facilitée, au prix, hélas, d'une certaine casse sociale. Dans le cas contraire, en présence de syndicats plus durs et combatifs, l'employeur devra être soit très brutal (dans le privé), soit obligé de pratiquer avec une concertation accrue et des règles de compensation".

 

C'est clair !

 

Que cache l'audit en matière de personnel ? Pourquoi n'en avons-nous pas connaissance ?

Déjà, les contrats d'auxiliaires et de contractuels sont tous mis à terme au 31 décembre 2008. Pour voir ?

 

Les représentants Force Ouvrière qui seront élus le 6 novembre prochain ont d'ores et déjà lancé un avertissement solennel : "pas question d'accepter demain ce que nous avons combattu hier !"

 

Repost 0