Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 18:54

Coucou ! Revoilà un grand classique...

 

 

Les élections municipales approchent, et voilà de nouveau les promesses de créations d'emplois, échelonnées dans le temps...

 

pere noel 039Le miracle de Noël...

 

 

Ce 10 décembre 2013, M. Boyer (Jean-Christophe)  pose donc avec fierté aux côtés du vice-président et grand argentier du Conseil régional, son camarade Clergeau, et Dan Lejerskar, le patron de "Eon Reality", une entreprise américaine de jeux vidéos et de réalité virtuelle, qui annonce son implantation à Laval (après Göteborg, Manchester, Moscou et Singapour).

 

6 à 10 emplois pour le 1er avril 2014, puis 66 dans 3 ans, puis 150 à terme dans 5 ans. Voilà des promesses de création d'emplois bienvenues par lesgraphe temps qui courent, et chacun ne peut que s'en réjouir.


Le coût est important pour le contribuable : sur 9 millions d'euros d'investissement annoncés, 4 millions seront des fonds publics (3,1 Millions d'euros par la Région, 900 000 euros par l'Agglomération de Laval, la Ville, le Conseil général et le fonds de revitalisation). De toute façon, ce sera une dépense publique plus utile que les 21 jets d'eau dans la Mayenne...

 

Virtuellement réel ou réellement virtuel ?

 

Mais les lavallois ont de la mémoire, et ils se souviennent bien des mêmes annonces avant les mêmes élections, avec au final un résultat nul, et des espoirs déçus pour les demandeurs d'emplois et les jeunes... A force, cela amène à devenir un peu méfiant...

 

Espérons que ce ne sera pas que du virtuel, mais aussi de la réalité, et que ce projet ira bien au-delà des élections et des effets d'aubaine. 


 

ficelleToujours la même grosse ficelle...

 

 

 

1994

 

 

En 1994, c'est une usine de téléviseurs chinois, Starlite,  qui doit s'implanter à Laval, à quelques mois des élections municipales. Il est question de 60 emplois, avec 400 à terme.


Le bulletin municipal s'extasiait, multipliait les articles élogieux pour le maire.

television21

 

On vit alors 2 prédécesseurs de M. Boyer poser avec le patron de starlite, devant un panneau de chantier annonçant fièrement cette création.

Et l'on vit même le président du Conseil général danser joue contre joue avec M. Lau, le promoteur du projet.

 

STAR
 starlight

 

Il n' y aura jamais eu plus de 40 personnes dans l'entreprise avant une disparition rapide. De l'argent public y avait été massivement investi.

 

2001

 

Au début des années 2000, un autre illustre prédécesseur de M. Boyer annonce à grand fracas de communication l'implantation d'une entreprise finlandaise de téléphonie, spécialisée dans le traitement de surfaces optiques et la protection électromagnétique, la Savcor.


savcor

Il prétend alors faire de l'axe Le Mans - Laval - Lannion, la "telefon valley"...

 

Il fait miroiter aux lavallois 30 à 40 emplois à court terme, 85 dans un an, 150 emplois sous 2 ou 3 ans.

 

Un bâtiment très spécialisé est construit par les collectivités publiques. Des centaines de demandes d'emplois parviennent en mairie, mais l'usine ne dépassera pas 14 salariés et disparaîtra très vite, avec un feuilleton rocambolesque d'une super machine baladeuse qui finira au Brésil...

Là encore, le contribuable y aura laissé des plumes.


Lisez la passionnante enquête publiée par le Vecteur Libre et indépendant sur ce dossier, voici 11 ans, en novembre 2002.

 

livre 022

 


Aussi, à M. Boy
er (Jean-Christophe), très amateur de communication à son avantage, et comme nous l'avions fait à ses prédécesseurs, nous répétons

 

"le bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de bien !"

 

 

 

 

affiche OF Eon

La revue de presse

 

Ouest France du 28 décembre 2013,

page 1

 

Ouest France du 28 décembre 2013,

page 8

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans béatitude
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 19:22

Une petite gâterie…

 

 

Un peu de douceur dans ce monde de brutes ! cela mérite d'être relevé…amour

 

Le journaliste Guillaume Daudin, de l'AFP (Agence France Presse), a interrogé les bras droits des candidats aux élections présidentielles sur le thème "comment faites-vous pour tout faire ?"

 

Pour Ségolène, l'AFP a donc interrogé notre maire, Guillaume Garot (11 septembre 2011) :

 

"Porte-parole de Ségolène Royal, autre candidate à la primaire PS, Guillaume Garot, explique lui aussi qu'"il y a en ce moment une densité particulière".

 

Mais il assure n'avoir "pas changé" son "rythme de travail", avec "le mardi et mercredi consacrés" à Mme Royal et à son activité parlementaire.

 

Car M. Garot est par ailleurs député de la Mayenne, maire de Laval et président de la Communauté d'agglomération de Laval.



"En contact permanent" avec sa "très bonne équipe d'adjoints", il assure que les Lavallois "comprennent fort bien" qu'il est "leur maire" mais aussi "un citoyen engagé".

 

 

 

Voilà un petit compliment qui va aller droit au cœur des maires-adjoints, dont certains, mezzo voce, se plaignent souvent d'être tenus à l'écart, d'apprendre des choses importantes après tout le monde, ou le plus souvent par le Vecteur, etc…

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans béatitude
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 13:51

Les CORIOLIS en lutte !


Ouest France du 3 avril 2010 le rappelle : "Une entreprise soucieuse d'embaucher tous les profils sociaux. Une entreprise à l'écoute de ses salariés et qui offre des débouchés de carrière… En mars 2009, dans la bouche des élus, les grands mots étaient de sortie pour accueillir Coriolis à Laval. Et patatras ! un an plus tard les salariés font entendre une autre musique. Ils dénoncent les pressions, les outils de flicage et la perte d'autonomie…


Une centaine de salariés de Coriolis ont participé à un arrêt de travail vendredi 2 avril, pendant une heure. Et ils dénoncent : 


pipi caca004"Ah ! On nous en a fait de belles promesses lors de l'embauche. On nous a dit qu'on allait travailler dans une entreprise familiale et humaine. Mais c'est faux !".

"Il faut demander pour aller aux toilettes".

"On donne, on donne, mais en retour, on ne reçoit rien".


Ce qui interpelle dans cette affaire, c'est la communication menée tournage-13.gifpar la direction de Coriolis lors de son implantation à Laval, et surtout l'écho très important que lui a donné la municipalité de gauche, mettant en œuvre tous ses moyens officiels d'information pour enjoliver la présentation de ce secteur d'activité, dont Laval se fait décidément une spécialité, et qui est pourtant peu renommé pour son climat social. 


On peut, certes, comprendre l'enthousiasme d'une nouvelle équipe municipale devant la perspective de la création de 250 emplois. Mais il n'étaitSTAR certainement pas utile d'en faire de trop dans la persuasion, car le patronat de ce secteur de services recherche avant tout la rentabilité. 

starlight

Les précédents des téléviseurs chinois STARLIGHT (nos photos), le fiasco d'UPC et l'aventure de la SAVCOR auraient d'ailleurs dû amener les élus lavallois à être un peu plus prudents dans leur communication. 

   

La couverture à lui


Guillaume Garot en a fait des tonnes pour cautionner et vanter le mérite social de Coriolis. Le PDG de Coriolis a eu droit à la couverture du bulletin municipal "Laval La Ville" n°7 d'avril 2009.  Et en page intérieure, une autre photo avec Monsieur le député-maire : sourires et poignée de main chaleureuse

Nous suggérons donc aux élus de gauche de consacrer la une du prochain bulletin municipal aux salariés en lutte. 


Label… ou la bête ? 


Guillaume Garot consacrait alors un éditorial enthousiaste ; on eut dit le pays des bisounours : 


"Détentrice du label "responsabilité sociale", cette entreprise est un acteur dynamique, sérieux et leader dans le secteur de la relation client. Elle s'engage à garantir des conditions de travail de qualité avec des possibilités de formation, d'avancement et de suivi des carrières". 


Pour sa part, le PDG de Coriolis soulignait : "Nous avons trouvé à Laval une équipe souple et à notre écoute"… 


beatitudeEt encore le bulletin municipal d'insister : "le groupe Coriolis a reçu en juin 2008 le label "Responsabilité sociale" pour l'ensemble de ses centres d'appel. Un label qui garantit l'application d'un code de bonne conduite sociale dans la gestion des ressources humaines de l'entreprise : recrutement, formation initiale et continue, suivi de carrière, conditions de travail et dialogue social". 


Et Guillaume Garot d'en rajouter une couche dans le bulletin de Laval Agglo 


"C'est également une excellente nouvelle s'agissant de la qualité des emplois proposés, puisque Coriolis a obtenu, en 2008, le "Label Responsabilité Sociale" pour l'ensemble de ses sites. C'est le gage du respect du code de bonne conduite sociale à l'égard des salariés, édicté par les professionnels du secteur".

 

Nous répondrons volontiers à M. Garot que le respect du code du travail, celui des convention collectives (et du statut lorsqu'il s'agit de sa propre administration) est bien plus préférable aux "labels", "Chartes" ou autres "déclarations" dont il est si friand dans sa gestion municipale. 


Par ailleurs, il est indispensable de rappeler que Coriolis travaille, essentiellement, pour EDF, qui a ainsi "externalisé", c'est à dire privatisé ses services de relations avec la clientèle.


Avis à ceux qui seraient tentés d'imiter l'opérateur public d'électricité…

 

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans béatitude
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 18:34

Chacun se souvient de Félix Houdbine, conseiller municipal d'André Pinçon, puis adjoint au maire sous les 2 mandats de François d'Aubert.

 

 

 

Ce militant écologiste très sympathique, souvent très imaginatif, fut longtemps proche de Brice Lalonde et responsable de "Génération Écologie".

 

Il était parfois critiqué par les Verts, aujourd'hui à la Mairie de Laval.

 

Il fut l'auteur d'une charte de l'environnement publiée fin 2007.

 

Inspirateur de la politique écologique sous André Pinçon, puis sous les 13 années du Système d'Aubert, Félix a donc survécu à tous les aléas politiques, et, manifestement, ses propositions sont toujours bien là.

 

En effet, peut-être à court d'idées en ce domaine, la nouvelle municipalité a préféré promouvoir la politique environnementale de la Ville en valorisant sur son site internet la Charte de Félix et les 67 actions qu'il préconisait. En arrivant, elle avait trouvé les armoires de l'hôtel de ville vides, mais manifestement elle n'a pas tout perdu.

 

Sur le site de la Ville, la municipalité a donc pieusement maintenu la Charte de Félix. Cliquez sur ces liens :

 

http://www.mairie-laval.fr/franc/environnement/charte_environnement/index.php?rubid=3&id=24&pgs=03

 

le texte intégral de la charte et des 67 actions élaborées par Félix :

 

http://www.mairie-laval.fr/franc/environnement/charte_environnement/suite_1/charte.pdf

 

Et pour le cas où ce ne serait pas une volonté politique d'ouverture, mais un simple oubli, ce lien pourrait venir à disparaître dans quelques heures. Voici donc sa version sauvegardée.


 

http://www.mairie-laval.fr/franc/environnement/charte_environnement/index.php?rubid=3&id=24&pgs=03

 

 

http://www.mairie-laval.fr/franc/environnement/charte_environnement/suite_1/charte.pdf

 


 

 

 

 

Pas à dire : Félix, c'est le développement durable !

Repost 0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 22:00

la municipalité prend des mesures


 

Voici quelques semaines, la municipalité de Laval obtenait le retrait d'une publicité de la marque de lingerie féminine "Sloggi".

Les affiches présentaient un superbe postérieur portant une petite culotte, avec la mention "en promo".

 


Très à cheval sur les principes de lutte contre la discrimination, la municipalité argumentait que cette publicité portait atteinte à l'image de la femme. Il s'en est suivi un débat public avec ceux qui voyaient là plutôt une nouvelle forme de pudibonderie. Que chacun se fasse son opinion…

 




La municipalité a sans doute décidé de compenser cette publicité furtive sur la femme par une nouvelle campagne cette fois valorisante pour l'homme. Elle est donc montée d'un cran dans l'escalade publicitaire. Qu'on en juge :

 


 Cherchez l'erreur...Puis cliquez sur la photo....
Cette carte,alisée par l'imprimerie municipale, présente Alain Gerbault en pleine forme, portant bien haut les couleurs de Laval, et mettant en évidence un patrimoine naturel, avec même la mention "lieux d'exceptions et destins hors du commun", et la précision "programme non contractuel et susceptible d'être modifié selon les circonstances" (on n'est jamais trop prudent !)…

 

Le texte est alléchant : "N'hésitez pas à nous rejoindre, sans préalable de réservation, à l'occasion de ces promenades historiques hors du temps qui vous réserveront cette année encore d'agréables surprises".

 

Et il y a même une promo : "le plein tarif pour une visite commentée est de 2 euros. La gratuité est accordée aux demandeurs d'emploi, scolaires et étudiants".

 

Voilà au moins un secteur de l'activité municipale qui ne connaît pas la panne…

Mais cette publicité va-t-elle perdurer ? Y aura-t-il 2 poids, 2 mesures ?

Repost 0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 15:44

Joyeux  anniversaire !


1 an déjà que la nouvelle municipalité est en place (comme le temps passe…) .

 

Quoi d'neuf ? ben…


Le bulletin interne des agents municipaux n'est pas paru depuis 1 an. Ils n'ont rien à nous dire...

Alors, vous, exprimez-vous !

Faites part de votre avis !

 

En bas de cet article, cliquez sur "ajouter un commentaire", mettez un "pseudo", inutile de remplir les autres champs ; soyez drôles, argumentés, toujours polis, mais soyez incisifs ! discrétion totale assurée, vous n'êtes pas détectables.

 

Vous pouvez aussi vous exprimer sur le grand forum du Vecteur mis en place depuis le 29 janvier : http://vecteur-libre.forumactif.com/

 

Repost 0