Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 14:50

 

Essayons d'imaginer un profil…

 

 

hommes006

Il pourrait s'appeler Arnaud…, mais ce ne serait pas Rousseau !

 

 

 

celte8Il pourrait venir de Bretagne…, mais ce ne serait pas Johan Theuret !

 

 

 

 

argent 84

Il connaîtrait sûrement bien les finances…, mais ce ne serait pas  Gérard Nicolas !

 

 

 

 

 

 

Il pousurf-8rrait venir d'un endroit où l'on sait ce que "surfer", et éviter les écueils, veut dire, où l'on sait garder le c.a.p....

 

 

 

Il pourrait venir d'un endroit "compliqué vers lequel on s'envole avec des idées simples"…

 

 

Sa villmairiee actuelle pourrait, comme la ville de Mayenne, être un peu liée à la  famille Grimaldi…

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne recherche…

 

 

dgs interro

 

 

 

La réponse : c'était GUIDEL  (Morbihan)

 

 

Et bien Non ! lui, il a choisi le Centre de Gestion de la Mayenne, situé à CHANGE !

 

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans departitude
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 21:15

hommes037Un départ qui interpelle…demenagement4

 

 

C'est par un mail particulièrement laconique, diffusé le lundi 22 août 2011 sur le coup de 18h 22, que le Directeur général des Services a annoncé son départ dans un délai des plus brefs : le 1er octobre. Son déménagement personnel intervient même dès le 31 août.

 

Il fait état d'un motif qui ne trompera personne :

 

demenage1"Le poste qui m' a été proposé constitue une véritable opportunité d'évolution professionnelle. C'est la raison pour laquelle je saisis cette chance".

 

En fait, devenir directeur général adjoint (ils sont 3, dirigés par un DG) en charge des ressources au Conseil régional de Franche-Comté (21ème région sur 22 en France métropolitaine, devant le Limousin) ne peut être considéré ni comme dégradant, ni comme exceptionnel. Cela ressemble plutôt à un "palier de décompression", comme on dit en plongée, ou une position de repli en attendant mieux. L'organigramme en atteste.

Il ne disposera pas nécessairement d'une maison et d'une voiture de fonction comme c'est le cas ici.

 

Par ailleurs, drapeau breizhpour ce breton qui s'était rapproché en venant à Laval, c'est un nouvel éloignement…


Sachez enfin que l'usage veut, dans cette corporation, qu'il y ait un principe homme-gif-097d'engagement moral vis à vis du maire à rester la durée du mandat, c'est à dire à ne pas céder à une "opportunité d'évolution professionnelle". Sauf, bien évidemment, s'il y a un problème d'un côté ou de l'autre...

 

Le DGS en partance, présent depuis 3 ans seulement, est un très bon professionnel, apprécié de la plupart des services. Toujours très courtois, très travailleur, expérimenté, capable de se "frotter" au terrain, respectueux des règles hiérarchiques et du statut, il avait la confiance des cadres municipaux comme de beaucoup de fonctionnaires de la Ville. Il avait institué des réunions régulières des directeurs qui s'avéraient particulièrement efficaces pour le fonctionnement des services et la conduite des grands dossiers. Il savait dialoguer avec les syndicats. Il avait tissé des liens utiles et fructueux avec les administrations de l'Etat, les associations, les partenaires de la Mairie.

Le tutoiement semblait, certes, de rigueur avec plusieurs élus, et notamment avec Guillaume, mais un ami de 3 ans ne vaudra jamais un ami de 30 ans...

 

Voici 3 ans, il était attendu avec impatience, à tel point que la plupart des dossiers municipaux avaient été mis en sommeil dans l'attente de son arrivée. Guillaume Garot avait été élu en mars ; la municipalité avait été constituée quelques jours après. Mais, bizarrement, Guillaume Garot s'était installé seul, avec MM. Boyer et Kiesling, dans les locaux de l'Hôtel de Ville vidés par son prédécesseur. Il avait curieusement demandé aux autres adjoints au maire de ne pas venir se présenter dans les services avant plusieurs semaines. Puis, dès qu'ils avaient eu le feu vert, ils ne cessaient de répéter à toute question venant d'un chef de service : "Nous attendons l'arrivée du nouveau DGS". Celui-ci avait pris ses fonctions début juillet 2008. La disparition des dossiers dans l'Hôtel de Ville (en fait, pas tous...) servit d'alibi à la réelle inaction des 4 premiers mois du mandat.

 

A 2 ans 1/2 de la fin du mandat, la recherche d'un nouveau DGS va-t-elle de nouveau "congeler" les dossiers municipaux, au moment où ils allaient peut-être se concrétiser ?

 

 

Un DGS dans la tradition du métier…

 

Ce métier, le DGS le connaît bien. Il avait auparavant dirigé plusieurs mairies, de tailles croissantes. Son expérience le prédisposait tout naturellement à conduire la Mairie de Laval.

Il sait d'emblée ce qui relève de la compétence des élus, et ce qui relève de celle des services municipaux. Il a toujours veillé au bon respect des rôles de chacun : le fonctionnaire est là pour préparer les décisions des élus et les mettre en œuvre, l'élu n'est pas un chef de service.

   

 

demenage

 


Avant d'être un exécuté, un DGS peut être un exécutant ou un exécuteur. Il avait résolument choisi d'être un exécutant, un technicien, un interlocuteur purement administratif face aux élus. Il faisait souvent état aux chefs de services des "commandes" (c'était son terme) que lui passait le Maire et qu'il s'évertuait à finaliser et mettre en œuvre au mieux des intérêts de la collectivité.

 

Peu porté sur le "management", pourtant nouvelle marotte des dirigeants territoriaux souvent fascinés par le libéralisme, il n'avait rien d'un exécuteur, comme le sont désormais les tenants de cette profession qui se prennent pour des chefs d'entreprise, voire des financiers.

 

demenagement2


Mais, comme le racontent plusieurs chefs de services, "beaucoup de mails que nous lui adressions pour avoir des consignes ou valider un projet restaient sans réponse". Bien vite, il fut clair que ces silences n'étaient ni un désintérêt, ni une quelconque désinvolture, mais bien l'expression d'un certain désarroi devant l'absence de position des élus décideurs.

 demenagement5

 

Que se passe-t-il ?

  

 

Le DGS n'a rien d'un contestataire, même si, derrière une certaine retenue, existe un caractère bien trempé et la permanence d'une réelle éthique professionnelle. 

Et surtout, il s'est toujours affirmé comme très soucieux du respect de la légalité. Il n'aurait pas supporté une quelconque entorse...


interro-13Son départ précipité interroge donc…

 

Et, de fait, les commentaires vont bon train chez nos collègues. "Les rats quittent le navire", dit méchamment un technicien. "Il a dû voir des choses…" susure, mystérieusement, un chef de service, qui fait celui qui en sait plus que les autres…

"Cela me rappelle la déception d'une conseillère municipale partie récemment", souligne même une proche de l'équipe en place. "Je m'y attendais", glissent certains, ce qui ne paraît pourtant pas évident tant le DG savait cultiver la discrétion... 

 

Alors, qu'en est-il ?

 

Difficile à dire ! Pour l'heure, on ne peut que faire des supputations… Et en fonctionnaire discipliné et respectueux, l'intéressé ne manquerait pas de tout démentir, car ce DGS a toujours été loyal envers ses employeurs successifs.

 

Mais nous sommes en droit de chercher une explication…

 

Lassitude ? désapprobation ? difficultés à mettre en œuvre des mesures raisonnables qu'il estimait nécessaires ? ou, à l'inverse, crainte devant certains projets d'économies drastiques cogités dans le petit cénacle qui dirige réellement la ville ?

 

L'avenir proche nous le dira…

 


Qui sera calife à la place du calife ?

 

IznogoodPoser la question en ces termes, c'est déjà y répondre…

 

À suivre…

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans departitude
commenter cet article