Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 23:31

Démarrage en fanfare pour M. Boyer

 

 

18 heures. Jean-Christophe, sagement assis à sa place de simple conseiller, a l'air crispé. Le stress de l'examen, sans doute…

 

Les élus et le public arrivent entre 2 haies d'honneur de brouettes de jardiniers, avec le brouhaha et les tam-tams des manifestants de l'association de défense des jardins de Beauregard.

 

artisan-jardiniers-00033  artisan-jardiniers-00028  jardin27

 


La doyenne, Nicole P. (nous ne donnerons pas son nom par galanterie…) préside la séance. Après un petit compliment à Guillaume Garot, ce dernier propose la candidature de son successeur, Jean-Christophe Boyer.

 

Jusque là, tout va bien… Le sacre annoncé va se dérouler comme prévu…

 

 

carosse  zitrone

 

 

Puis, c'est le vote. Suspense : l'urne refuse de s'ouvrir…

 

urne 80


Et là, coup de tonnerre : il y a 15 nuls !

Or, dans l'opposition, ils ne sont que 10, et les communistes, tout en critiquant le gel des dotations aux collectivités territoriales décidé par le nouveau gouvernement, ont annoncé qu'ils votent pour M. Boyer. Il y a donc 5 défections dans la majorité. La part des anges, peut-être ?

 

Costume trop grandJean-Christophe prend alors sa place de maire, son écharpe, le sourire épanoui…

Une écharpe peut-être un peu trop grande pour lui, car il a l'air de flotter dedans…

 

Il tient à rendre hommage à ses prédécesseurs : André Pinçon, François d'Aubert, oubliant au passage Yves Patoux (superstition ?)… Sa devise sera, notamment pour le personnel municipal, "exigence, respect, dialogue"...

 

19h 14 : Jean-Christophe est vivement pris à partie par un élu de l'opposition qui l'interpelle longuement avec précision sur sa disponibilité compte tenu de sa fonction de conseiller au ministère de Mme Lebranchu. L'élu, Didier Pillon, rappelle que lui-même exerça cette même fonction pendant 4 ans ½.


M. Boyer rétorque que c'est là son "métier", donc sa "vie privée" (?). Et l'élu d'opposition de s'interroger,  sur le caractère fictif de cet emploi (?) .

M. Boyer doit ensuite se justifier sur le montant de ses indemnités.

 

20 heures : Début de la 2ème séance. Commence alors le 1er conseil municipal de M. Boyer. Les manifestants de Beauregard sont toujours là et prennent place dans la salle.

 

Petite astuce : Jean-Christophe inverse 2 parties de l'ordre du jour, traitant la "vie quotidienne" avant "cadre de vie – écologie urbaine", peut-être pour embêter les manifestants. Mais ils sont toujours là, aussi nombreux, aussi déterminés…

 


Un Beau regard ?yeux-10

 

 

 

Enfin, le dossier de la cession du terrain de Beauregard est abordé. L'opposition monte au créneau (oubliant un peu vite la genèse de cette affaire de terrain, ce que M. Boyer va leur rappeler). Les élus communistes annoncent qu'ils s'abstiendront sur ce projet.  Une maire-adjointe écologiste annonce qu'elle votera pour malgré l'opposition des militants de son parti.

Le dossier est présenté sous son meilleur jour, avec diapos à l'appui : 3 petits immeubles de logements dont 20 % pour le logement social, 3 séries de maisons de ville avec jardinets, un espace public avec cheminement et… une grande parcelle pour 5 pavillons idéalement situés sur le meilleur terrain encore disponible au cœur de la ville, et dont personne ne relève vraiment l'existence…

 

villas

 

Cette présentation  ne convainc pas les manifestants, qui sont finalement autorisés à s'exprimer 2 minutes. Le vote favorable intervient ensuite (10 contre, 3 abstentions). Les manifestants manifestent, et ils resteront longtemps sous les fenêtres du Conseil municipal…

 

La soirée aura été particulièrement chaude pour le nouveau maire…

 

 

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Agroalimentaire
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 20:45

 

NON !

Jean-Christophe Boyer

ne sera pas un "interim-maire" !

 

A partir de lundi, il sera un maire durable,

et voici pourquoi.

 

 

  

Ces derniers jours, est-ce pour faire passer la pilule auprès de certains élus de la majorité et de certains lavallois, la communication municipale officielle parle d'"interim" pour M. Boyer. Le terme a été lancé par Guillaume Garot lors de sa rencontre avec la presse, et repris en titre par Ouest France le 2grands-smileys (54)6 juin 2012. M. Boyer lui-même l'utilise, ce qui correspond d'ailleurs tout à fait à sa grande modestie.

 

grands-smileys (39)En fait, que se passera-t-il ? Sauf à ce que Guillaume Garot fasse une bourde au gouvernement (cela peut arriver, mais il est plutôt du genre prudent), ou qu'il n'atteigne pas les objectifs qui lui ont été fixés (ce qui n'est pas exclu, mais il ne serait manifestement pas le seul…), il peut fort bien être ministre délégué à l'agroalimentaire pendant quelques années.

 

Jean-Marc Ayrault l'a clairement indiqué dans son discours de politique générale, le mardi 3 juillet 2012, devant l'assemblée nationale :

 

"Les Français ne nous ont pas donné un mandat pour gouverner cent jours mais cinq person 057ans" (Page 6).

 

Dès lors, Jean-Christophe fera un "interim" bien long, qui n'en sera donc plus un.

 

ayrault1Mais ce n'est pas tout, et Jean-Marc Ayrault apporte la réponse dans le même discours (Page 16) :

 

"Pour permettre aux parlementaires de se consacrer pleinement à leur mission, il sera mis fin, comme c’est déjà le cas pour les membres du gouvernement, au cumul entre un mandat de parlementaire et l’exercice de fonctions exécutives locales. Cette réforme sera applicable en 2014".

 

En 2014, Guillaume Garot ne pourrait donc même pas se représenter pour être maire, mais pour rester simple conseiller municipal.grands-smileys (13)

 

Voilà... Jean-Christophe ne sera pas donc un simple "interiMaire", mais un vrai Maire. Il peut se caler solidement dans le fauteuil.

 

0011

 

WebRep
currentVote
noRating
noWeight
Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Agroalimentaire
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 14:28

C'est comme si c'était fait...

 

 

 

CM 20120628

 

 

Cette affiche du Courrier de la Mayenne publiée le 28 juin 2012, un peu provocatrice, reflète bien le sentiment des lavallois qui suivent de près la vie municipale :

 

Au sein de la majorité, les appels à la "loyauté", les suppliques à la discipline, les "conseils" d'amis, et quelques allusions à des délégations d'adjoint qui pourraient être retirées auront suffit à faire rentrer tout le monde dans le rang. Finalement, le vote au Conseil municipal sera une simple formalité...

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Agroalimentaire
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 12:37
Mardi 26 juin 2012, Guillaume Garot présente son successeur que les élus municipaux seront priés de choisir...
 

 

 

 

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Agroalimentaire
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 23:36

3eme age005

 

Cet authentique homme de gauche a bien connu les équipes municipales d’avant 1995, et il porte désormais un regard détaché mais lucide sur ce qui se passe aujourd’hui, en France comme à Laval.

 

 

« En 1981, j’avais dansé autour du jet d’eau, mais 2 ans après, j’ai mal vécu le tournant de la rigueur, puis la mise en place d’une politique libérale, la domination de la finance, l’arrivée massive de l’extrême droite à l’Assemblée nationale, les privatisations… Alors, le 6 mai 2012, je suis resté devant ma télé, et j’ai laissé à d’autres la danse autour du jet d’eau ! Après tout, chacun doit vivre pleinement ses expériences, et se forger ainsi des opinions plus conséquentes… ».

 

Mais c’est l’évolution de la vie municipale lavalloise qui le préoccupe.

 

« Je suis très heureux et très fier de la réélection de Guillaume Garot comme député. 60 % à Laval, c’est vraiment exceptionnel ! C’est la preuve de son travail au service de nos concitoyens. De même, son entrée au gouvernement est un honneur pour notre ville et pour la gauche, dont les militants se démènent sans compter.

 

Mais son départ de la mairie et les conditions de son remplacement, non pas par le 1er adjoint comme ce fut logique, mais par M. Boyer, m’inquiètent au plus haut point.


Je me souviens de l’élection au poste de maire d’Yves Patoux, en cours de mandat parce que André Pinçon avait voulu le mettre en selle 2 ans avant les municipales. Malgré les grandes qualités d’Yves Patoux, cette pratique n’a pas été comprise, ni appréciée des lavallois, et ce fut la défaite de 1995. Ce qui apparut comme une manoeuvre y contribua.

 

La gauche a, aujourd’hui, tous les pouvoirs au niveau national, et risque à son tour d’être sanctionnée lors des scrutins locaux, comme l’ont été tous les gouvernements de droite et de gauche depuis 30 ans, car la situation économique est très grave et va nécessiter des mesures que l'électorat populaire ne comprendra pas.

 

Ces deux phénomènes, l’un local, l’autre national, risquent de créer la condition d’une défaite aux prochaines municipales… ».

 

3eme age016


Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Agroalimentaire
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 14:19

La nomination de Guillaume Garot au gouvernement, en qualité de ministre délégué à l'agroalimentaire, l'amène à devoir laisser sa fonction de maire de Laval.

 

2 prétendants sont sur les rangs : Jean-Christophe Boyer, l'adjoint aux finances, et Yann Kiessling, le 1eradjoint.

 

 

Ouest France du 23 juin nous décrit bien leurs différences : l'un "diplomate et discret", l'autre "bon gestionnaire et directif".

 

homme-gif-205 homme-gif-208

L'un se verrait proposer la mairie, l'autre l'Agglo, croit deviner le quotidien… C'est peut-être oublier un peu vite que l'un des deux est insatiable… En son temps, François d'Aubert avait mis son fidèle Roland Houdiard au poste de maire. Et que serait réellement un nouveau maire dont l'adjoint aux finances serait toujours le même ?… 

 

Mais dès l'annonce de la nomination de M. Garot au gouvernement, des élus de la majorité ne cachaient pas leurs sentiments sur Jean-Christophe Boyer, semblant même pour beaucoup vouloir prendre une revanche pour 4 années de ressentiment, de frustrations et même, comme le confient certains, de petites humiliations. 

 

En fait, c'est bien le mode de fonctionnement actuel de l'équipe municipale qui pourrait être remis en cause à cette occasion par les élus de base (c'est à dire presque tous !). Le système repose sur des poupées gigognes : le G 45 (l'équipe des municipales de 2008) pour l'apparence et "la démocratie participative", le G 20 (le bureau municipal et les proches), et le G 3 qui décide réellement (en fait : Garot, Boyer et le DG de la mairie).

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Agroalimentaire
commenter cet article
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 09:31

Un démarrage en fanfare...

 

Sitôt nommé ministre délégué à l'agroalimentaire, la notoriété de Guillaume Garot rejaillit sur Laval.

Dès vendredi 22 avril, soit 24 heures après sa nomination, il n'était question que de Guillaume Garot sur Canal +, dans l'émission "Les Guignols de l'Info".

 

Enfin une communication efficace, au service de notre bonne ville de Laval, et...gratuite ! Rappelons la devise de Guillaume Garot : "Tout euro dépensé doit être un euro utile..."

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Agroalimentaire
commenter cet article