Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 18:30

ça continuera à rouler pour lui, 
d'Aubert a déjà préparé son après-Laval...

 

 

François d'Aubert a d'ores-et-déjà organisé sa vie "100 % Paris" pour l'après élection. Fin connaisseur de la politique, et notamment de la vie politique locale, il sait que les résultats des 4 derniers scrutins à Laval (régionales et cantonales 2004, présidentielles et législatives de 2007) lui laissent peu d'espoir, alors même que le vote sanction se prépare contre Nicolas Sarkozy et ses équipes.

 

Pour le logement, pas de problème. François d'Aubert n'a pas vraiment de logement à Laval. Le 3 rue des serruriers est dans un triste état et n'est jamais ouvert.

Et de toute façon, toute sa petite famille vit à Paris. 

undefined

 

Mais se posait le problème du véhicule. Ces derniers jours, n'ayant pas le droit d'utiliser les véhicules municipaux pour sa campagne, surtout depuis que le Vecteur Libre et Indépendant a installé "l'Observatoire de la neutralité de l'administration municipale de Laval", d'Aubert a rapatrié une voiture de Paris (Peugeot 307) qu'il a fait immatriculer à Laval, mais sur laquelle il a oublié d'enlever l'autocollant des parkings de la capitale… 

  
undefined

Cela dit, c'est d'une voiture de fonction qu'il va vouloir continuer d'avoir l'usage, avec chauffeur. Il tient à son standing. Ne plus avoir ce type d'avantage lui donnerait l'impression de ne plus exister.

 

Alors, il vient discrètement d'en faire louer une par les contribuables au titre de son activité de Président de la Cité des Sciences de La Villette. Les syndicats de cet établissement public ont révélé le pot aux roses. Voici le texte du syndicat SUD de La Villette rendant comptes des questions à ce sujet des délégués du personnel :

 

undefined31 janvier 2008 : lu dans les Questions des délégués du personnel

Question 7 : véhicules de la Cité
Pouvez-vous nous indiquer dans quelles conditions un salarié peut utiliser pour ses besoins privés un véhicule appartenant à la Cité ou loué par la Cité ?
Quelle est la limite d’utilisation des voitures de fonction ?
Réponse 7
Les véhicules de la Cité n’ont pas vocation à être utilisés pour les besoins personnels des salariés. Par ailleurs, il n’y a pas de voiture de fonction à la Cité.

Lu dans la revue “Capital” n°196 de janvier 2008: « Pour ce petit mi-temps, il [le président de la cité des sciences François d’Aubert] touche quand même 7 000 euros par mois avec une Laguna de fonction toute neuve et chauffeur ».

Alors, qui dit la vérité? voiture ou pas voiture ?
——————-
28 février 2008, audience des délégués du personnel,
la direction persiste dans son affirmation qu’il n’y a pas de voiture de fonction à la Cité des sciences.
La direction fait joujou avec les termes, mais il est vrai que les termes ont une importance.
Une voiture de fonction est une voiture confiée par l’entreprise à un ou plusieurs de ses collaborateurs pour l’utiliser pendant et en dehors de ses heures de travail.
Un véhicule de fonction est une forme de rémunération considérée comme un avantage en nature par le fisc.
Donc si ce n’est une voiture de fonction, ce peut-être un véhicule de société (ou un véhicule de service).
Un véhicule de société ou de service ne peut rigoureusement pas être utilisé pour un usage privé (sous peine de requalification par les services fiscaux notamment).
A qui donc est destinée la Laguna neuve que la CSI loue en longue durée et quel est son statut ?? (avis d’achat du 29/09/2007) .


Battu, d'Aubert continuera son activité à Paris, avec les mêmes méthodes, les mêmes conflits sociaux (ainsi le mouvement actuel pour sauver l'emploi d'un agent à La Villette). Il laissera derrière lui ceux qui ont cru en lui, se sont un peu trop mouillés, et n'auront pas forcément les même facilités pour rebondir…

Repost 0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 16:53
Bien que M. d'Aubert lui-même les en ait fermement dissuadés, plusieurs de ses proches ont pris à parti le Vecteur Libre en mettant en doute la véracité des extraits du fameux document "777" que le Vecteur Libre a publié récemment.

corbeaux-03.gifAfin de faire taire une polémique inutile, le Vecteur Libre se voit contraint de publier l'essentiel de ce document dont nous rappelons qu'il nous a été remis par un(e) anonyme dans notre boite aux lettres, sous enveloppe fermée portant la mention dactylographiée
 "je sais que vous en ferez bon usage...".

En cliquant sur cette iimage, découvrez le fameux document 777...

Repost 0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 19:05

Le "document 777"

(suite)

 undefined

 undefined

Le Vecteur Libre et Indépendant continue l'étude du "document 777" (ainsi dénommé car c'est le compte-rendu d'un séminaire des élus de l'équipe d'Aubert datant du 7/07/2007), parvenu anonymement à notre bureau. Son contenu, qui est en style télégraphique, est édifiant. Nous en publierions l'intégralité si d'Aubert ou son entourage contestait la véracité de nos articles.

 

 

Notre deuxième article

 

 

undefinedCommunication, bulletin municipal : vers une reprise en main undefinedde l'information

 

Sur la presse…

 

Facile de mettre en cause les médias pour tenter une explication sur ses échecs sans trop se remettre en cause. L'équipe d'Aubert n'y échappe pas.

 

Au rang des "menaces" (sic) : "presse non favorable" ; "hostilité des médias" ; "c'est une presse d'opinion" ; "activité de désinformation faite par l'opposition" ; "manque de relais"

 

Une vraie paranoïa !

 

Nous avons déjà expliqué longuement comment d'Aubert undefinedconçoit la liberté de l'information. Il censure régulièrement la tribune libre de FO dans le bulletin interne ; il s'en prend à Ouest-France ; il intervient auprès de la direction nationale des moyens audiovisuels.

 

Enfin cette phrase qui explique sans doute la surveillance mise en place le dimanche 3 février lors de la présentation de la liste de Guillaume Garot : "l'observation de l'opposition est très productive".

 

Sur la communication municipale…

 

"La communication est une faiblesse" ; "problème de la restitution de l'info" ; "image de vieux et de perdant" , "on considère parfois notre communication comme celle de barons"…

 

Alors, dans la rubrique "Que peut-on faire ?", il est donc tout naturellement proposé de "maîtriser certains sabotages : de contenu – même problème que désinformation"…

 

Voilà qui va ravir nos collègues du service communication qui se dépensent sans compter pour valoriser l'image de la Ville…

 

 

Sur le bulletin municipal…

 

 undefined

Le rédacteur de Laval-infos en a pris pour son grade. Voici les propos retenus à son égard :

 

"Problème de Laval infos : pas de communication sur action politique" ; "le problème de restitution de l'info" est une "faiblesse"

 

Et de prôner une "reprise en main du journal pour que l'action soit mise en valeur" ; "Laval infos : il faut s'en servir et s'appuyer dessus"

 

 

Le Cabinet : plus bas que terre !!!

 

 

Ce document contient des jugements très sévères de membres de l'équipe d'Aubert à l'encontre du Cabinet du Maire. En voici des extraits :

  undefined

"Inefficacité du cabinet, absence d'outils de remontée de l'information et-ou du suivi d'actions"

 

"Insuffisance du relationnel entre le cabinet et les élus"

 

A faire : "réorganisation du cabinet" ; "il faut un directeur de campagne".

 

Voilà une critique bien acerbe et bien injuste pour nos collègues du Cabinet. Ceci prouve d'ailleurs que, quand le système prend l'eau, nul n'est à l'abri.

 

Le gentil Arnaud s'est donc vu doubler par le gentil Alexandre (007). Il prend ça avec philosophie, et la situation actuelle ne lui fait perdre ni son calme, ni son humour.

 

Il prépare sa reconversion (universitaire) tranquillement, en bon père de famille.

 

Le personnel municipal et les services municipaux au service de la campagne de d'Aubert ?

 

 

Il semble bien qu'il ait été prévu un rôle pour les services municipaux, au moins dans la pré-campagne de d'Aubert. Il est ainsi proposé que "la communication doit présenter un calendrier" ; "Pendant 2h on se balade avec un technicien = il faut communiquer ; diagnostic en marchant".

 

En effet, ce plan est mis en oeuvre depuis plusieurs semaines. Nos collègues des services techniques rigolent en voyant la véritable frénésie qui s'est emparée de certains élus depuis quelques semaines : ordres, contrordres, faire, défaire, improvisations au fil des réunions électorales et des pétitions, projets bidon sur papier glacé ou en images virtuelles...

Aussi, pour ces techniciens et professionnels, c'est parfois humiliant de devoir pratiquer ainsi, alors que leurs missions devraient être la réalisation de projets bien préparés, concertés, dans le cadre d'une politique de programmation dont la notion même est étrangère au système d'Aubert.

Il gardent néanmoins le sourire, en lisant le Vecteur tous les jours...

 

 

Repost 0
Published by Vecteur Libre - dans au coeur du système
commenter cet article
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 18:07

undefinedLe "document 777"undefined

 

 

Le Vecteur Libre et Indépendant commence aujourd'hui l'étude d'un document exceptionnel. Nous l'appellerons "le document 777" (car datant du 7/07/2007).

 

AVERTISSEMENT

 

 

Comment nous est-il parvenu ?

 undefined

C'est un mystérieux et terrible document qui vient de nous être adressé de façon anonyme, à notre bureau de la rue de Rennes, avec la seule mention dactylographiée : "je sais que vous en ferez bon usage". Nous l'avons fait authentifier. A sa lecture, nous sommes atterrés ! Et pourtant nous en avons vu d'autres…

 undefined

L'origine de cet envoi semble être un(e) élu(e) sortant(e) qui ne figure plus sur la liste de François d'Aubert, liste dont la publication tardive ne lui a manifestement  pas permis d'envisager d'autre réaction que cette transmission au "canard enchaîné" de la Mairie de Laval qu'est le Vecteur Libre et Indépendant.

 

Nous allons effectivement en faire un bon usage.

 

Qu'en faire, étant donné son contenu ?

 undefined


Nous avons l'intention de n'en diffuser que des extraits, car ce document contient également des données politiques confidentielles sur la campagne électorale en cours. En effet, comme vous le savez, et comme vous pouvez le constater chaque jour un peu plus, notre organisation est indépendante de tout parti politique ou organisation religieuse, et nous respectons une stricte neutralité dans les évènements actuels. Notre activité se limite strictement à l'action syndicale, la défense du personnel municipal, mais aussi la défense des principes fondamentaux de la République, ce qui nous a amené, depuis 1995, à devoir combattre le système d'Aubert, et ce au prix de grands sacrifices pour nos délégués.

 

undefinedNous allons donc publier une série d'articles reprenant les propos concernant le personnel municipal et mettant en cause tel ou tel service. Nous occulterons les "bons points" qui mettraient trop en évidence le rôle ambigu (et, malheureusement, la collusion) de quelques collègues bien vus du système afin de ne pas nuire à leur carrière future.

 undefined

Toutefois, si M. d'Aubert ou un de ses proches mettait en doute la véracité de ce que nous allons écrire, ce document explosif serait intégralement publié sur le site du Vecteur Libre et Indépendant, et ainsi mis à la disposition de tous les lavallois (et bien plus…).

 

 

Comment se présente ce document ?

 

Il est intitulé "Compte-rendu du 7 juillet 2007 – réunion du groupe majoritaire", puis, en bas de page la mention d'authentification et de validation "JK+PT+JLB - définitif". Il comporte 14 pages, essentiellement en style télégraphique et sous forme d'énumérations.

L'introduction présente ainsi le programme de la journée et les objectifs :

 

"Travail collectif sur les enjeux

Objectif de la journée :

Poser les fondamentaux de la démarche permettant au groupe majoritaire de préparer le meilleur programme et la meilleure équipe pour la prochaine mandature".

 

Quelques semaines après l'échec de François d'Aubert aux élections législatives du 17 juin 2007, son équipe ressent le besoin d'une réflexion collective, sous la conduite d'un cabinet extérieur.

 

Le travail s'organise en 4 groupes dont les animateurs sont Mme Clavreul, MM. Berthier et Renaudin, Melle Guesdon.

 

A 8 mois des municipales, il s'agit pour l'équipe en place  de "repérer" les "forces et faiblesses", avec une "stratégie offensive" et une "stratégie défensive".

Des commissions sont ensuite constituées afin de poursuivre la réflexion pendant les mois qui vont suivre.

 

 

Notre premier article :

 

 

Ce qu'ils pensent du personnel municipal !

 

undefinedAu fil des travaux de ce "séminaire" de l'équipe d'Aubert, des élus se sont laissés aller à des propos particulièrement peu amènes sur les fonctionnaires de la mairie de Laval.

 

Les "liens des élus avec les services" sont une "faiblesse", est-il indiqué :

 

c'est là une constatation bien tardive après 12 années de mandat ; certains découvrent subitement le climat malsain qui a prévalu dans le dialogue social. Pour notre part, nous préciserons qu'heureusement, le travail avec certains élus a pu parfois être convivial, en raison de leur qualités propres, mais cela n'a pas abouti sur la confiance tant le système d'Aubert a été verrouillé, notamment par certains membres de la Direction générale.

 


Ce qui est très grave ce sont ces affirmations de certains élus :

undefined

 

"Problème avec les chefs de service pouvant aller jusqu'au sabotage".

 

"Poids des chefs de service : n'écoutent pas forcément l'élu"

 

"problème entre administration et élus"

 

"Ingérence de l'administration"

 

"Défiance du personnel de la mairie"

 

"Eux sont là tout le temps, nous on passe"

 

"Faire des choses sans les administratifs"

 

"Le poids des services est une faiblesse pour les élus"

 

"Problème des organisations verticales des services"

 

 

Et un élu de préciser pour l'avenir : "Esprit de revanche mais cela ne doit pas transparaître".

 undefined

Ainsi, certains membres de l'équipe d'Aubert n'hésitent pas à traiter de "saboteurs" des fonctionnaires territoriaux.

 

Ce langage d'une autre époque fait froid dans le dos !

 


Ce qui nous attend si…

 

Il est clair que si d'Aubert était réélu, des cadres de tous niveaux (et pas ceux qui ont déjà payé !) peuvent s'attendre à une remise en ordre un peu musclée. Le prochain organigramme (ce serait le 11ème de d'Aubert) pourrait cette fois concerner beaucoup plus de monde que ceux établis jusque là et qui étaient animés du principal  souci de placardiser les représentants syndicaux. Dès lors, certains pouvaient ne pas se sentir concernés… 

undefined
Il a déjà annoncé dans la presse (Ouest France du 14 février) une "refonte des postes d'adjoint", et donc des services correspondants. Et le Courrier de la Mayenne (14 février) confirme : "Ce coup de balai s'accompagnera sans doute d'un remaniement considérable des responsabilités en cas de succès. L'organisation prévoit un redécoupage transversal".

 

Ce bouleversement, qui est d'ores et déjà intégré dans les projets de l'entourage de d'Aubert, ira de paire avec la politique de rémunération au mérite voulue par M.Sarkozy au plan national et d'ores et déjà annoncée par d'Aubert lors de la cérémonie des vœux du 10 janvier 2008 pour la révision de l'attribution de notre régime indemnitaire selon le "savoir faire" et "le savoir être".

 

 

À suivre…

 undefined

 

Repost 0
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 18:00

Nicole Geslin candidate à… Limoges !

 

 undefined

"j'ai été limogée". 

Ainsi s'exprime Nicole Geslin dans Ouest France du 15 février 2008.

 

C'est par un simple coup de téléphone, quelques minutes avant la publication de la liste, que d'Aubert a mis fin à près de 13 années de mandat.

 

Nicole Geslin avait voté sans état d'âme la mise en surnombre des délégués syndicaux Force Ouvrière en 1998 : aujourd'hui, c'est son tour…

 

 

undefined

 

 

























Nicole Geslin était fière du prix obtenu par le CCAS de Laval. Ce prix récompensait surtout le professionnalisme et le dévouement de nos collègues.

 

Son "limogeage" l'amène, en toute simplicité, à déclarer solennellement dans Ouest France du 15 février :

 

"Je demande aux personnes de grand âge et en difficulté de m'excuser d'être empêchée de continuer mon action".

 

Pas de problème, elle est toute excusée…

Repost 0
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 19:26

Rendez les clefs !!!

 

 

 

A compter de demain, 16 février 2008, Gérard Chesneau n'est plus directeur général adjoint chargé des ressources. C'est le choix qu'il a fait, dicté par la prudence à quelques jours des élections municipales.

 

Si François d'Aubert est réélu, il reprendra son poste, et pourrait même prendre du galon. Mais, pour l'instant, il applique le principe de précaution.

 

 

Un accord discret est intervenu, confirmant ainsi qu'il espère bien rebondir si le système est reconduit : il serait autorisé à conserver sa voiture, avec laquelle il rentre tous les soirs chez lui près du Mans (avec assurance gratuite, essence gratuite, péage autoroutier gratuit...) aux frais du contribuable lavallois.

 

 

Cet attribut, illégal, dont d'Aubert a doté ses fidèles de la Direction générale (que Paul Le Callennec se refuse à utiliser, et qu'Alain Poisson utilise au minimum) doit lui être retiré puisqu'il n'est plus dans la DG.

 

Ou alors, que les autres directeurs territoriaux en bénéficient !

 

Nous avons donc enquêté pour connaître les souhaits des autres directeurs :

 

- Arezki veut un vélo,

 

- Serre réclame une fiat panda d'occasion (minimum 10 ans d'âge),

 

 

- Charrier boude (sa voiture de fonction lui a été enlevée dès l'automne 1997, et ça ne l'a pas traumatisé),

 

 

 

 

-Mme Robin veut une Scénic (car famille nombreuse)...

 

Repost 0
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 18:20

 Gérard se détache tout seul...

 

Le 30 janvier 2003, à 9 heures, la CAP de catégorie A se réunissait et émettait un avis sur le détachement de Gérard Chesneau sur l'emploi fonctionnel de directeur général adjoint des services, en charge des ressources (humaines et financières, DSIT), pour une durée de 5 ans.

 

Il faut un délai de 15 jours pour convoquer la commission paritaire, et nous sommes le 15 janvier 2008. La rumeur se confirme donc. Gérard ne souhaite pas le renouvellement de son détachement sur emploi fonctionnel.

 

Curieusement, depuis quelques jours, l'entourage de d'Aubert, conscient que Gérard n'est pas très populaire dans le personnel, fait courir le bruit que c'est le Maire qui ne souhaiterait pas le renouvellement de ce détachement, comme pour se dédouaner et désigner un bouc émissaire pour ses échecs à l'approche des élections municipales. Mais personne n'est dupe.

Gérard a été un parfait exécutant du Système, même si ses relations avec André Troadec, adjoint au personnel, ne sont pas des meilleures. Troadec jalouse quelque peu Gérard d'avoir mené à bien plusieurs groupes de travail avec les syndicats, et ce dans une certaine convivialité.

 

En fait, sous un abord un peu brut, Gérard cache (et cache bien !) un esprit des plus fins.

 

Il sait que l'alternance politique ne fait pas de doute, et toutes les analyses des médias nationaux enquêtant sur Laval le confortent en ce sens. Contrairement à d'autres, Gérard n'ira pas en cachette rencontrer le futur maire, ce n'est pas son genre. Alors il se replie sur son grade de directeur des ressources humaines dont il sait qu'il ne pourra pas être facilement délogé, contrairement aux membres restants de la DG qui, comme dans toutes les collectivités, sont soumis aux règles statutaires de l'alternance. Gérard a en effet moins de possibilités de mobilité que Jean-Jacques Delory, qui dispose de solides réseaux professionnels (en pleine activité actuellement) et il est très attaché à sa région mancelle, son équipe de foot, les copains...

 

Dans quelques jours, le 15 février exactement, Gérard va donc rendre ses clefs de voiture et devra désormais prendre son propre véhicule pour venir de Coulaines (72) tous les jours. Fini le péage de l'autoroute prélevé automatiquement chez le Trésorier de la Ville, etc...

Il va travailler moins, et donc gagner moins.

Repost 0