Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 19:57

A l'appel de la CGT et de FO,

 

de nombreux agents se sont rassemblés devant l'Hôtel de Ville

ce jeudi 26 septembre 2013, entre 14 heures et 18 heures.

 

manif 20130926

 

Tout au long de cet après-midi, les agents municipaux de tous les services concernés par les nouveaux rythmes scolaires, et des collègues solidaires d'autres services, sont restés présents devant l'Hôtel de Ville. Ils étaient de 70 à 130 selon les heures.

 

Un moment privilégié pour échanger, confronter les difficultés, témoigner de sa solidarité, dialoguer, informer les lavallois.

 

A 16h 45, les manifestants se sont regroupés dans la salle du Conseil manifhmunicipal pour, enfin, un échange avec le 1er adjoint, Yann Kiessling, et en présence des maire-adjoints aux écoles et au personnel et du DGS. A leur côté, une membre du cabinet politique de M. Boyer...

 

Le Maire actuel, M. Boyer, était absent. Mais c'est bien lui qui décide de tout !

 

Une négociation par SMS !!!

 

C'était un peu surréaliste : face à plus d'une centaine d'agents présents, un premier adjoint à l'air sympa, ouvert, compréhensif, plein de bonne volonté, mais manifestement sans aucun pouvoir réel de décision.

Et puis, la pièce maîtresse de la négociation : la collaboratrice du cabinet politique de M. Boyer armée de son smartphone, envoyant régulièrement des SMS, puis murmurant à l'oreille des élus l'accord à donner ou non au personnel et aux représentants CGT et FO.

 

Quelques avancées...

 

Serait peut-être accepté :


- un référent par école sans autre tâche d'animation que cette responsabilité,


- 1/4 d'heure supplémentaire, payé, pour chaque ATSEM qui pourrait ainsi arriver dès 8h 15 le mercredi,


- quelques titularisations et le recrutement "d'emplois d'avenir" dont le nombre reste secret,


- des plages d'activité unique sur 2 heures, et non 2 activités distinctes d'une heure,


- du matériel serait, enfin, en cours d'acquisition, ce qui est la moindre des choses puisque la Ville va percevoir 250 000 euros de l'Etat, ce que M. Boyer a reconnu lors de précédentes réunions : "il n' y a aucun problème financier"...

Le 19 septembre, il avait également précisé devant les ATSEM réunies à l'école Badinter qu'il n'y avait "pas de restrictions financières pour les recrutements"...

 

Nous sommes loin du compte, et ces avancées sont surtout le résultat de la mobilisation des agents et l'expression du mécontentement de nombreux enseignants et parents d'élèves.

De plus, de nombreux problèmes auraient pu être évités si les multiples alertes de plusieurs catégories de personnel avaient été prises en compte depuis des mois. Au lieu de cela, certains proches de M. Boyer ont fait preuve de déni des dysfonctionnements.

L'un, en charge de la direction des services culturels, a même indiqué aux agents de la bibliothèque, réunis le jeudi 26 septembre au matin, et qui exprimaient simplement leurs difficultés d'intervention dans le cadre du T.A.P., que, "s'ils n'étaient pas contents, ils pouvaient aller voir ailleurs !". Cela en dit long sur le climat actuel, qui n'est pas "serein", contrairement à ce dont se vante M. Boyer.

 

Un Comité Technique Paritaire a lieu vendredi 27 septembre, et son ordre du jour initial pourrait être complété de façon précipitée pour acter certaines de ces avancées.

 

  

Rappelons les revendications de Force Ouvrière :

 

Améliorer les conditions de travail des agents

 

Constitution d’équipes avec un effectif d’encadrants suffisant sur chaque site

Affecter les agents sur un même site afin d’établir de vrais liens avec les enfants et mener à bien les ateliers annoncés

Permettre aux agents d’obtenir une vraie pause méridienne

Accorder aux agents le temps nécessaire pour toutes les préparations en amont

Prise en charge des frais d’essence et d’assurance professionnelle quand il y a utilisation de véhicules personnels

 

Remettre l’enfant au cœur du dispositif

 

Sécuriser la prise en charge de l’enfant par la municipalitéenfant 4

Réduire le nombre d’interlocuteurs pour l’enfant dans la même journée

Accorder à l’enfant un vrai rythme de pause le midi et entre la fin de l’école et le début des activités périscolaires

 

Plus de personnel

 

Recrutement d’agents

Titularisation des vacataires

Présence obligatoire d’un référent sur chaque site, afin d’assurer la logistique et la prise en charge des enfants dans les meilleures conditions


Plus de moyens matériels

 

1 téléphone portable pour chaque référent

De vrais locaux adaptés pour accueillir les enfants en toute sécurité et mener à bien les ateliers prévus

Plus de matériels pédagogiques.

 

enfant 3

 

La Revue de presse

 

Le dessin de Manu dans le Courrier de la Mayenne du 26 septembre 2013

 

Le reportage de Ouest France du 27 septembre 2013

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans rythmes scolaires
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 18:54

Réforme des rythmes scolaires à Laval

 

Beaucoup de problèmes ! Laval n'était pas prêt !

 

 

Depuis la rentrée, rien ne va plus dans la mise en place de la réforme des rythmes enfant 2scolaires à Laval.

Une impréparation manifeste en est la cause.

 

Nous sommes loin de la "rentrée sereine", slogan seriné ces dernières semaines par M. Boyer (Jean-Christophe), comme si la communication pouvait suffire à remplacer une véritable organisation sérieuse et dotée des moyens nécessaires.

 

ecole 150

 

 

La Réforme des rythmes scolaires devait permettre l'exercice d'activités variées et de bon niveau :


Ne risque-t-elle pas de se transformer à Laval en simple garderie ?

 

 

TartarinPour des raisons de politique nationale, M. Boyer a voulu apparaître comme le "meilleur élève" de la classe.enfant 9


Il a voulu manifester là son savoir faire et a fait dans la précipitation avec une certaine fanfaronnade.

 

En fait, rien n'était prêt.

 


 

Ouest France du 13 septembre 2013  a donné la parole aux parents d'élèves, soulignant leur "perplexité".

 

Jean-Jacques : "C'est le bordel du point de vue de l'organisation. Ce que je regrette le plus, c'est de ne pas savoir qui s'occupe de mon enfant…."

 

Isabelle et Jacqueline : " Une vraie catastrophe ! les horaires différenciés vont tuer les relations à la fois entre parents et avec les enseignants. Et puis, on sent bien qu'il n'y a pas de fric derrière cette réforme. Qu'y a-t-il derrière ces ateliers aux intitulés fantaisistes de type brico/déco ? En fait ce ne sont que de simples garderies déguisées. Il faut sans cesse aller à la pêche aux enfants. De plus, il y a un vrai enfant 5problème de compétences : est-ce normal que ce soit la dame de la cantine qui encadre l'atelier d'aide au travail personnel ?"

 

 

Aussi, la CGT et FO ont déposé, mercredi 18 septembre, un préavis de grève qui pourrait déboucher sur l'action dès mardi prochain.

 

Pour la CGT, "le sentiment qui domine est la peur pour la sécurité des enfants dont les agents municipaux sont responsables, la honte face aux conditions d'accueil des enfants et des parents, la colère des promesses non tenues, la fatigue qui s'accumule dans les journées à rallonge…".

 

Concernant les agents municipaux, FO dénonce :


- le manque de personnel qui rend l'encadrement des enfants très insuffisant et peut mettre en jeu leur sécurité,


- le manque de matériel pédagogique et informatique pour mener à bien les ateliers proposés,


- la multiplication des interlocuteurs pour le même enfant dans la même journée,


enfant 8- le non respect du rythme de l'enfant, sans cesse "bringuebalé" (navettes en bus, moins de temps pour manger…),


- l'agressivité de parents excédés à l'encontre des agents municipaux…


- la non-reconnaissance des compétences des animateurs, des Atsem, du personnel de la restauration scolaire, des éducateurs sportifs, du personnel des affaires culturelles…

 

Et M. Boyer refuse de payer aux agents qui assurent la sécurité des entrées et sorties d'écoles les vacations supplémentaires du mercredi : un comble, pour des agents modestes (350 euros pas mois !), et une bien mauvaise interprétation du "travailler plus pour pas gagner plus…"

 

stop-ecole-copie-1


 

Et FO de citer des exemples précis :


- les trajets à répétition sur la journée, sur différents sites pour les agents (avec les frais d’essence à leur charge),


- les agents qui n’ont pas le temps de déjeuner car ils finissent la restauration des enfants à 13h30 et doivent se rendre dans leurs centres de référence pour 14h pour les réunions (le repas devrait être pris en charge pour ces agents),


-2 agents pour les trajets Pommeraies / Val de Bootz en car ; il leur faut gérer les enfants, les doudous, les papiers, l’argent, les portes du car, les doléances des parents et des enseignants (1 de ces agents s’est fait agresser par un parent excédé),

-Ces 2 agents déposent leur voiture aux pommeraies et pour la récupérer doivent faire le trajet retour à pied,

 

bus012

-Les locaux des écoles sales car les ATSEM n’ont plus le temps nécessaire (le mercredi matin et le soir),


-une ambiance dégradée avec l’équipe enseignante (les Atsem ont moins de temps de préparation),


-Tension entre collègues qui n’existait pas avant, dûe à la fatigue par le rythme soutenu…

 

FO note aussi que, dans une école où il y a deux agents, l’un surveille le portail pour l’arrivée des parents, et l’autre est en charge de 93 enfants (un enfant en a profité pour récupérer son ballon sur le toit de l’école), d’où le danger.

 

C'est l'inquiétude chez des parents d'élèves : ils ne savent pas avec quelle personne leurs enfants sont à partir de 15h30 ; ils ne savent pas non plus où les récupérer.

 

  Force Ouvrière exige :

 

- 1 téléphone portable par référent.


- Plus de matériels pédagogiques et informatiques à disposition.


- des locaux pour faire les activités avec les enfants.

 

Téléchargez, copiez, diffusez le tract FO 

 

boite a lettre

 

 

 

L'Etat devait verser 50 euros par enfant, soit 250 000 euros pour l'année scolaire. Qu'en est-il ?

 


Il est temps que l'enfant revienne au cœur du dispositif !

 


 

enfant 6  ados 010

 

 

Revue de  presse 

 

La Mayenne, on adore !

 

Ouest France du 24 septembre 2013

 

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans rythmes scolaires
commenter cet article
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 19:09

Nouveaux rythmes scolaires

 

Vigilance !

 

enfant


Le décret abaissant les taux d'encadrement réglementaires pour les activités périscolaires à partir de la rentrée 2013, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, est paru dimanche 4 août 2013 au Journal officiel.

 

Le nouveau texte prévoit désormais un animateur pour quatorze enfants de moins de 6 ans (contre 10 enfants actuellement) et un animateur pour dix-huit enfants de 6 ans ou plus (au lieu de 14 actuellement).

 

Le décret

 

livre.gif

 

Cela aura des répercussions importantes pour nos collègues des secteurs de l'animation, de l'enseignement, de la culture et des sports... d'autant que la municipalité est en train de regrouper dans une direction unique les agents des écoles et de l'animation.

 

C'est un dossier à suivre de très près dans les prochaines semaines, en faisant preuve de la plus grande vigilance pour la qualité du service public et les conditions de travail de nos collègues, sachant que la municipalité manoeuvre actuellement pour tenter de désamorcer d'éventuelles réactions des agents…

 

 

enfants

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans rythmes scolaires
commenter cet article