Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog

Archives

16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 17:08

Les mystères de l'Audit

 

 

  

La nouvelle municipalité de Laval publie dans son bulletin municipal d'octobre 2008 (Laval La Ville n°3) un important dossier sur l'état des finances de la Ville. Souci de transparence certes, mais aussi moyen de préparer la population à des décisions douloureuses…

 

Lors du CTP du 18 septembre et lors de la CAP du 25 septembre 2008, Force Ouvrière a officiellement demandé à la Municipalité, la communication du chapitre de l'audit consacré au personnel municipal, sur lequel, bizarrement, rien n'a été dit lors des réunions du Conseil municipal des 15 et 26 septembre. En effet, ce qui a été publié par la municipalité est une simple "synthèse", alors que le document complet aborde largement, comme il se doit pour un audit, le problème de la "masse salariale".

 

A ce jour, nous n'avons aucune réponse à notre demande.

 

Nous écrivons de nouveau au maire.

 

Nous avons interrogé un membre de la profession, Jean-Marc, qui travaille dans un grand cabinet international d'audit et qui intervient, depuis plus de 20 ans, dans des entreprises privées et des collectivités locales dans toute l'Europe. Son appréciation est catégorique :

 

"Dans le rapport remis au commanditaire, il existe forcément un large développement analytique de la situation de la masse salariale et de son impact au regard des charges de fonctionnement de l'entreprise, en l'occurrence la Ville auditée. Ces 63% des dépenses de fonctionnement, dans le cas de la Ville de Laval, constituent même la principale possibilité d'action, l'indicateur opérationnel optimum, le levier n°1 pour l'enjeu que constitue le redressement des finances de l'entreprise,… je veux dire la collectivité.

 

Et si la mission commandée le prévoyait, le rapport d'audit comporte forcément des préconisations. Elles sont souvent les mêmes, sous des formes diverses, et selon des processus adaptés, d'une entreprise auditée à l'autre.

 

Les intérimaires, et donc, dans une collectivité, les auxiliaires, les contractuels et les heures complémentaires (bizarrement pas les heures supplémentaires !) sont la première source d'économie. Puis, l'institution d'un mécanisme de reconnaissance du mérite permet de limiter les avancements.

 

Souvent, le cabinet d'audit s'informe sur les capacités de résistance des partenaires sociaux. Si ceux-ci pratiquent volontiers le compromis, si dans le passé ils ont accepté des concessions importantes, signé des évolutions sociales contraignantes pour les salariés, comme un recul de l'âge de la retraite par exemple, ils sauront appréhender les enjeux. Manifestant la compréhension de l'évolution nécessaire et contribuant au moteur de la démarche, ils s'approprieront même la mise en œuvre des préconisations de l'audit. La réduction des contraintes budgétaires s'en trouvera facilitée, au prix, hélas, d'une certaine casse sociale. Dans le cas contraire, en présence de syndicats plus durs et combatifs, l'employeur devra être soit très brutal (dans le privé), soit obligé de pratiquer avec une concertation accrue et des règles de compensation".

 

C'est clair !

 

Que cache l'audit en matière de personnel ? Pourquoi n'en avons-nous pas connaissance ?

Déjà, les contrats d'auxiliaires et de contractuels sont tous mis à terme au 31 décembre 2008. Pour voir ?

 

Les représentants Force Ouvrière qui seront élus le 6 novembre prochain ont d'ores et déjà lancé un avertissement solennel : "pas question d'accepter demain ce que nous avons combattu hier !"

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

U
Et voila, comme prévu l'Euribor à 1 an (sur lesquels sont indexés les prets à taux variables) est passé aujourd'hui sous la barre des 5% :http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=1xEUR8YEt cette tendance devrait s'accélerer puisqu'on prévoit prochainement une baisse substantielle des taux par la BCE (même si cela aura pour effet néfaste d'augmenter l'inflation importée).Tant mieux pour les finances de la ville et le contribuable puisque c'est donc synonyme d'une baisse du taux d'endettement de la ville.Sauf que quand je lis aujourd'hui dans Ouest France ces paroles de Garot « Je me bats tous les jours pour passer ces taux variables en taux fixes », je me pose de grosses questions sur la compétence de nos élus et sur leur stratégie financière (on repasse en taux fixes, au moment il va être plus avantageux d'être en taux variables !).
Répondre
L
Voilà pour votre information, donc le "lobby" des dgs en Mayenne peut présenter une liste parce que le "patronat" des élus l'a acceptée : http://www.congres-sndg.info/stock/lib/VADEMECUM%20elections%20paritaires%202008_1.pdfAttention danger !
Répondre
A
Que d'érudits ! Que de cultureux, de matheux, de littéreux...Quand je serai Président (?), je m'entourerai de vous tous et deviendrai le plus grand tyran de tous les temps, on se marrera bien, on en profitera un max...à moins que ça n'ait déjà été fait.Too late baby. So long. Burps.
Répondre
U
Quel talent Monsieur Boyer !Vous avez négocié pour passer en taux fixe (donc j'imagine à plus de 5,5% par an), à la place de taux variables, juste au moment ou l'euribor à 1 ans (qui sert de référence aux calculs des taux fixes et variables) était au plus élevé depuis septembre 2000.Depuis, suite à la baisse des taux directeurs par la BCE, l'Euribor est retombé et ne cesse de baisser :http://www.boursorama.com/graphiques/graphique_histo.phtml?symbole=1xEUR8YDonc, grace à cette clairvoyance et à son sang froid, même si l'Euribor revient à 2% (comme en 2004), on restera collé avec nos emprunts à taux fixe à 5,5% par an.Tu m'étonnes que les banques ont accépté de renégocier notre emprunt. Grace à Laval, elles ont un emprunt à taux fixe avec une rentabilité supérieure au livret A (4%). 
Répondre
D
On en apprend des belles dans le numéro de La Gazette des Communes de ce 20 octobre 2008 page 20 :Extrait....FACTURE SALEE POUR CERTAINES COLLECTIVITES !...Des collectivités où les prêtes à taux variables et les produits structurés représentent une part importante des emprunts pâtissent de la crise financière.C'est le cas à Laval (Mayenne), où la précédente municipalité, conduite par François D'AUBERT (UMP), avait souscrit des produits à risques, à taux variables, qui représentent désormais 40 % de l'encours de la dette de la ville, selon Jean Christophe Boyer, nouvel adjoint aux finances (PS). Celui ci estime que ce recours aux prêts à taux variables représente aujourd'hui une surchage de 1 millions d'euros, soit 25 % des intérêts annuels de la ville. Les banques ont toutefois accepté de renégocier ces prêts, a-t-il indiqué.Commentaire hors article :1 millions d'Euros soit le montant total environ des indemnités des élus de la ville de Laval + de Laval Agglomération chaque année...pour information ! Rappelez vous Jean Christoph Boyer c'est environ rien que pour lui plus de 6 000 € nets par mois d'indemnité...voir un commentaire précédent sur le sujet !
Répondre