Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog

Archives

10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 21:06

Veni, Vidi… mais pas Vinci…

 

césar

 

Lundi 10 septembre 2012, le Conseil municipal de Laval s'est prononcé sur le choix du délégataire privé pour la gestion du stationnement : contre 16 (opposition, communistes), abstentions 3 (verts), pour 26. 

 

Contre toute attente, Vinci, déjà implanté à Laval, n' y gèrera pas le stationnement et s'est vu préférer un concurrent, Urbis Park, implanté à Metz, Bordeaux et un peu en région parisienne, comme le Vecteur s'en est fait l'écho ces derniers jours.

 

Vinci Park gère 1 493 660 places de stationnement, Urbis Park 40 000.

 

Vinci a été retoqué au motif que sa proposition comporterait une prévision de recettes "irréalistes". Pas à dire, l'expérience, ça ne suffit pas...


Pour URBIS, ce sera sa 1ère implantation dans l'ouest de la France, et une belle opération de développement. Nul doute que le nouveau maire de Laval et ses proches auront su discerner toutes les qualités de la proposition d'Urbis Park.

  

Un pan important du service public municipal se trouve ainsi transféré au privé. Les lavallois peuvent s'attendre à des hausses de tarifs, une extension des zones payantes au fil des années (une centaine d'horodateurs seraient prévus contre 60 actuellement, sachant qu'en plus 5 zones actuelles seraient barriérées et donc les horodateurs enlevés).

 

 

argent2

 

Le parking nord de la gare, actuellement libre, très utile pour les salariés qui prennent le train, sera rapidement enclos et payant.

 

horodateur


La Ville devra verser à Urbis Park 500 000 euros en 2012 pour les travaux, et 75 000 euros (ht) chaque année pour le fonctionnement. La Ville ne percevra que 7 000 euros par an jusqu'à une hauteur de 800 000 euros ht de recettes (actuellement, elles sont de 950 000 euros). Ce n'est qu'à partir de 800 000 euros (ht) que la ville percevra 50% des recettes, et 75% au-delà de 900 000 euros ht.

 

argent

 

En somme, "tu me donnes ta montre, je te donnerai l'heure !", et ce, pour une durée de 10 ans !

 

Bref, une opération "exemplaire" qui aurait pu valoir de vives félicitations aux 11 membres du gouvernement socialiste présents ces derniers jours aux universités d'été du Medef…


Quant à nos collègues qui gèrent ce service, ils n'ont reçu à ce jour aucune proposition de reclassement.

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 17:11

And the winner is...

 

  billets-06.gif

 

 

Lundi 10 septembre 2012, le Conseil municipal de Laval va être appelé à se prononcer sur le choix du délégataire privé pour la gestion du stationnement sur la ville de Laval.

 

voitures_essoufl_e.gifContre toute attente, Vinci, déjà implanté à Laval, pourrait ne pas y gèrer le stationnement et pourrait se voir préférer un concurrent, Urbis Park, implanté à Metz, Bordeaux et un peu en région parisienne.

 

Faisons connaissance avec : Urbis Park

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 22:26


Les derniers rebondissements.

 

 

spo ballon 014 

 

 

L'opposition municipale claque la porte !

 

006Le 23 mai 2012, les élus de l'opposition municipale ont claqué la porte de la commission chargée de préparer la "délégation de service public", dénonçant l'opacité du dossier.

 

Ouest France l'a expliqué dans son édition du 23 mai 2012.

 

Déjà, la quasi totalité de nos collègues fonctionnaires municipaux concernés par le dossier ont été soigneusement tenus à l'écart, comme nous le révélions dans notre grande enquête publiée dans le Vecteur Libre et Indépendant le 6 février 2012.

 

Aujourd'hui, ce sont les conseillers municipaux de l'opposition qui décident de se retirer de ce dossier, en dénonçant son manque de transparence. Pas de doute, ça sent le soufre !

 


 

Des riverains réagissent et s'organisent !

 

De leur côté, des riverains commencent à réagir et s'organisent. Deux manifestations ont eu lieu, le 7 et le 8 juin.

 

dessin manif anar

 

Voici les articles de Ouest France du 8 juin 2012, de Ouest France du 11 juin 2012 et du Courrier de la Mayenne.

 

 

 

La panne ???

 

 

 

24df565f

 

 

Le dossier devait être présenté au Conseil municipal du 9 juillet 2012, et le maire avait même annoncé une mise en place à la date du 12 octobre (c'était très précis ???). Dans Ouest-France du 24 septembre 2011, il parlait déjà d'une "mise en oeuvre prévue en septembre 2012".

 

Or, du retard apparaît dans la mécanique (nique-nique…), et certains élus semblent gênés.

De leur côté, les élus communistes et Front de Gauche maintiennent leur opposition ferme, rejoints d'ailleurs par quelques élus authentiquement socialistes. Des militants Verts n'oublient pas qu'une entreprise fortement pressentie va construire et gérer le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes contre lequel ils se battent depuis des années.

 

Bien évidemment, MM Garot et Boyer affirmeront que tout va bien, comme toujours.

 

Mais le dossier se complique, et la réputation de l'opération commence à poser des interrogations, y compris du côté de certains candidats évincés... C'est à suivre…

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 20:24


top secret1Privatisation du stationnement :
Ce que préparent MM. Garot et Boyer.
agent secret015
parking.jpeg
Près de 2 ans après le vote difficile de la décision controversée de privatiser le stationnement à Laval (lors du conseil municipal du 17 mai 2010), MM. Garot et Boyer s'activent de nouveau.

argent patronDeux cabinets parisiens, le "groupement SARECO/ Cabinet Benesty Taithe Panassac", pour un montant de 42 135,08 euros TTC, ont préparé un projet de cahier des charges. Quelques vautour1sociétés (8), dont plusieurs liées au CAC 40, ont déposé leur candidature et préparent leurs propositions sur le projet de la municipalité. Elles devraient être rendues le 22 mars. Après, s'ouvriront les négociations…

 

panthere-rose-27

 

 

Ce projet est un grand secret.



agent secret021Les services municipaux ont été totalement tenus à l'écart et, à l'heure actuelle, n'en connaissent rien du contenu. La plupart des élus eux-mêmes ignorent ce qui se prépare.

 

En fait, seuls quelques très proches de MM. Garot et Boyer, ont travaillé sur ce projet. On vit même l'un d'eux aller hommes115personnellement compter le nombre de places sur des parkings, pour ne pas demander ces données détenues, bien évidemment, par les services municipaux compétents.

Réunions secrètes, conciliabules, discrets contacts à Paris, se succèdent depuis quelques semaines. Depuis quelques jours, un très proche de Guillaume Garot commence à faire visiter les parkings aux entreprises intéressées, du moins celles qui ne connaissent pas Laval…

vautour
Dans le même temps, la filiale d’une multinationale déjà implantée au parking de la gare où elle assure le gardiennage, et qui postule bien évidemment, vient de récupérer ces derniers jours plusieurs contrats d’entretiens divers avec la Ville, jusque là assurés par des entreprises locales. Sa succursale la plus proche est au Mans : il s’agit de « Vinci facilities »…

argent1bourse

Ce que le Vecteur Libre et Indépendant révèle aujourd'hui va donc constituer la première information pour les services municipaux, pour les élus de la majorité, pour ceux de l'opposition, bien sûr, pour la presse, pour la population lavalloise et mayennaise, et aussi, grâce à internet, pour Tchang, le gamin chinois de 12 ans qui a fabriqué les parapluies que Guillaume Garot nous a si gentiment offerts lors des vœux 2012…



Privatisation : on en prend pour au moins 10 ans !argent 62

 
Le projet prévoit la mise en enclos de 9 places de la ville qui seront dotées de barrières en entrée et sortie :

Le parc Gambetta (il l'est déjà)
L’allée de Cambrai
L’allée du Vieux Saint Louis
La Place du 11 novembre
La Place de la Médaille Militaire
Le parking des Remparts rue Souchu Servinière
Le parking Robert Buron
Le parking situé au nord de la gare (près de 200 places actuellement gratuites et très utilisées par les usagers des trains)
Le parking Sainte Anne, qui serait réservé à des "abonnés".

 


vautour4Au détriment du service public,
 c'est le jackpot pour le CAC 40 !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des horaires étendus !

Actuellement, en parking clos, le stationnement est payant de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

Il le sera désormais, sur les 9 parkings clos, de 6 h du matin à 20 h le soir (sauf de 12h 30 à 13h 30).
Sur la voirie (horodateurs), le stationnement est actuellement payant de 9h à 12h et de 14h à 18h. Il sera prolongé jusqu'à 19 h.


argent5Des tarifs en hausse importante !


Sur voirie, dans le centre, le stationnement passerait de 0,60 euro de l'heure à 1 euro.
2 euros permettent actuellement de rester 3 heures : ce sera désormais 2 hausseheures.


La ½ heure gratuite disparaît et coûtera désormais 0,50 euro.

Ces tarifs sont ceux prévus au début de la privatisation, et seront régulièrement augmentés selon une formule de révision complexe, ou sur volonté municipale.

bourse


Sur les 9 parkings barriérés, les tarifs seraient, après une première heure gratuite, particulièrement juteux pour la société privée : 0,50 euro pour les 30 minutes suivantes, 1 euro pour 1 heure après l'heure gratuite. En fait, passée l'heure gratuite, chaque heure vaudra 1 euro.


hausse1Ainsi, pour le parking Gambetta, actuellement à 2 euros pour une journée continue, il en serait de 10 euros ! Il en sera de même pour les 8 parkings qui deviendront barrièrés alors qu'ils sont pour l’instant dotés d'horodateurs : 2 ou 6 euros actuellement, selon leur situation, pour un nouveau tarif de 7 euros pour 7 heures, ou 10 euros pour une journée entière, c'est à dire 6 heures du matin à 20 heures le soir.

 

 

Les actuels parkings en ouvrage voient également leurs tarifs considérablement augmenter :

Parking de la gare
Parking du Théâtre, rue Jules Ferry
Parking du britais
Parking St-Martin
Parking rue de Paradis

Après 30 minutes gratuites, le tarif serait de 0,50 euro pour la première ½ heure, puis 1 euro de l'heure ensuite. En fait, pour le parking de la gare, 1 jour passerait de 6,50 euros à 8 euros. Mais pour celui de Paradis, le tarif passerait de 2,10 euros à 8 euros.

parking2Celui du Théâtre passerait de 6 euros pour 24 h à 8 euros (avec, toutefois, un abonnement mensuel à 30 euros).

Celui du Britais passerait de 2 euros à 8 euros (l'abonnement y passerait de 23 euros à 60 euros).

Celui de St-Martin pourrait être réservé à des locations ou des amodiations (attributions sans aliénation d’un bien public à une personne privée).
Le parking Paradis pourrait être réservé à des « abonnés ».



Une zone de stationnement payant très étendue


Sur la voirie, la zone payante va être considérablement étendue, et elle pourra l'être de nouveau à tout moment.

argent3Actuellement, le stationnement payant sur voirie (donc sans les actuels parkings en ouvrage) compte environ 1 600 places. 490 d’entre elles seront désormais dotées de barrières. Restent donc, sur la base de la zone payante actuelle, 1 100 places. Or, le projet de MM Garot et Boyer prévoit 2 300 places, soit un doublement. Elles seraient réparties en 1 zone rotative (700 places) en centre et 2 zones dites « résidentielles » (1 600 places situées très au-delà des limites de la zone actuelle, par la rue de Paris jusqu’au Pont de Paris au Nord-Est, englobant au nord la rue du 124 ème RI, la rue des fossés à l’ouest, etc…).


Plus de rues payantes, qui permettront de donner l'illusion d'un "avantage" pour les résidents et les salariés !
horo1
C'est ce qui permettra à MM. Garot et Boyer de faire état de tarifs préférentiels pour les  résidents (110 euros par an) et les salariés (110 euros par an) essentiellement sur ces extensions, alors qu'actuellement le stationnement dans ces rues y est gratuit. En somme, un "privilège" ou une "mesure de justice et d'équité", mais à 110 euros par an souvent là où c'était gratuit. Il s'agirait d'un abonnement annuel avec prélèvement automatique obligatoire de 10 euros pendant 11 mois, août étant gratuit.


Le plan secret

agent secret021Le Vecteur Libre et Indépendant a eu connaissance d'un  plan secret.

Personne ne peut garantir totalement son caractère définitif.

Après tout, les lavallois, la presse, les élus du conseil municipal pourront s'en enquérir auprès de MM. Garot et Boyer qui aiment tant cultiver le secret.

Où se situera la concertation avec la population, les organisations professionnelles et de salariés ?

Chacun aura compris que le projet ficelé par les cabinets d’études parisiens, qui est agent secret022désormais soumis aux propositions des entreprises privées présélectionnées, ne pourra pas ensuite être modifié de façon réelle, car la privatisation requiert, pour l’entreprise contractante, la connaissance préalable parfaite d’un équilibre économique (avec bénéfices) qu’une véritable concertation ne saurait ensuite remettre en cause.

En effet, quelle entreprise s’engagerait sur un chantier ou un programme argent 48dont elle n’aurait pas une connaissance de la parfaite réalité et du caractère quasi définitif lors de son engagement ?

Alors, pourquoi ces pratiques ? les lavallois seront-ils mis devant le fait accompli, tenustop secret totalement à l’écart comme l’ont été les services municipaux en charge de la voirie, des travaux, du stationnement, de la police ?


L'opacité a ses limites…

 

parking

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 19:06

Avec la privatisation, les horodateurs

vont-ils délivrer des places de stationnement

ou des places de foot ?

 

foot 016

 

Terrible aveu que celui fait par Jean-Christophe Boyer, lors de la réunion du Conseil municipal de Laval, le lundi 26 septembre 2011, dans le cadre d'un échange vif avec l'opposition sur le projet de privatisation du stationnement. Le Courrier de la Mayenne, dans son édition du 29 septembre le rapporte :

 

"Dans le cahier des charges pour le choix du délégataire, il sera prévu une action de foot 058mécénat envers le Stade Lavallois MFC…"

 

Ainsi, les recettes du stationnement pourraient servir à financer un club de foot professionnel !

 

detectives011Le Vecteur avait déjà publié une enquête le 26 avril 2010, expliquant comment une multinationale du CAC 40 avait sponsorisé un match de foot, la rencontre Laval-Clermont le 19 janvier 2010. Et le patron régional de la société en cause, Vinci, spécialisée dans la gestion des parkings, avait écrit dans le journal du stade lavallois, "le stade de vos émotions" (page 6), un article enthousiaste et prémonitoire :

 

"Nous ne sommes pas encore suffisamment connus à Laval puisque nous venons d'arriver. Nous avons remarqué très vite qu'en Mayenne, les gens, mais aussi les décideurs, étaient très foot. Nous avons donc choisi le Stade Lavallois pour nous faire connaître. C'est d'ailleurs ce que nous avons fait avec succès à Tours. Le sponsoring sportif ne nous donne pas de clients supplémentaires directs, mais il nous apporte un relationnel que nous ne trouverions pas ailleurs".

 

En voilà qui ont su anticiper la "clause de mécénat" pour le club de foot que 18 mois plus tard M. Boyer déclare précisément vouloir introduire dans le cahier des charges qui sera soumis à l'appel à candidatures pour la privatisation du stationnement à Laval.

 

 

Décidément, le dossier de cette privatisation du stationnement à Laval commence à carton rougesentir un peu…

 

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 20:07

Le feuilleton de la privatisation du stationnement à Laval :

 

Le Vecteur fait gagner du temps à M. Boyer…

 

 

Le 17 mai 2010, une partie (25 élus) de la majorité de gauche du conseil municipal, sous l'impulsion particulière de Jean-Christophe Boyer, a voté la privatisation du stationnement de la Ville de Laval (parkings et horodateurs).

 

 

13 mois après, rien n'avait bougé. Certes, tous les services concernés sont soigneusement tenus à l'écart, et M. Boyer traite personnellement cette affaire, à argent 43laquelle s'intéresse au plus haut point un des fleurons du CAC 40.

 

 

Le 27 juin 2011, à l'occasion d'un article sur l'évaluation, le Vecteur suggérait que ce dossier finirait comme la privatisation du stationnement : "la poubelle ou les oubliettes". Mais il est vrai qu'à Laval les poubelles débordent tous les jours, et donc ce projet n'aurait pu y être jeté !

 

maison radio09A la suite de cet article, France Bleu Mayenne a interrogé Jean-Christophe Boyer, le lundi 11 Juillet 2011 :

 

"…Depuis [mai 2010], nous avons travaillé … Le choix du cabinet spécialiste en stationnement et le choix d'un cabinet juridique qui vont nous accompagner pendant toute la période qui va nous amener jusqu'au choix du délégataire…"

 radio1

"ça prend plus d'un an, euh,… oui, ça prend plus d'un an… il ne vous a pas échappé qu'on a eu d'autres dossiers à régler euh… entre temps, mais euh… récemment encore je rencontrais, euh… les professionnels… l'important pour nous c'est la définition de notre besoin, et on en parlera encore à la rentrée… 

 

radio2


Le cabinet qui va s'occuper de nous accompagner dans le choix de notre délégataire va être désigné dans les prochains jours et donc il commencera à travailler dès cet été…

 

bureau 029…pas plus de places de stationnement [payantes] forcément, pas d'augmentation de tarifs non plus…"

 

Et l'entretien de conclure que le stationnement sera privatisé en septembre 2012.

 


 

 Cliquez sur le personnage pour écouter M. Boyer

 

phono 006

radio

 

 

hommes039Au passage, cet interview de Jean-Christophe Boyer illustre bien les méthodes de travail de l'actuelle équipe municipale : dans une ville de 54 000 habitants, avec 1300 fonctionnaires, un directeur général, des ingénieurs et cadres, le fait de pouvoir traiter plusieurs dossiers en même temps ne devrait pas constituer un problème. Or, M. Boyer explique que le retard sur ce dossier est dû au fait que : " il ne vous a pas échappé qu'on a eu d'autres dossiers à régler". Bel aveu du fait que, depuis 2008,hommes110 seules 2 ou 3 personnes dirigent la Mairie, maintenant à l'écart les autres élus et les services municipaux. Il est vrai que les "contacts avec les professionnels" requièrent du… professionnalisme…

 

 

Pourquoi le 11 juillet 2011 Jean-Christophe Boyer ne donne-t-il pas à France Bleu le nom des cabinets choisis alors qu'une décision municipale n°85/11 du 6 juillet 2011 a désigné le "groupement SARECO/ Cabinet Benesty Taithe Panassac" pour un montant de 42 135,08 euros TTC ?

 

Pourquoi M. Boyer ne précise-t-il pas que la même équipe avait déjà réalisé la même étude à la demande de M. d'Aubert en 2003 ? Et que François d'Aubert avait conclu, au vu de l'étude, qu'il ne fallait pas privatiser ?

 

L'étude de 2003 prenait en compte le projet de parkings de 400 places en souterrain devant la gare et le barrièrage de certains parkings en surface. Depuis cette date, M. d'Aubert a réalisé le parking de la gare, celui du Théâtre (rue Jules Ferry) non prévu lors de l'étude, et le barriérage de la cale Gambetta.

Il est donc permis de conclure que le même groupement de cabinets d'études, avec pratiquement les mêmes bases (en projet en 2003, en service en 2011) va avoir les mêmes conclusions, car la situation en ville a peu évolué entre-temps, si ce n'est le déplacement, positif sur ce plan, de certaines activités tertiaires vers la périphérie.

 

copieurAussi, pour bien moins cher que 42 135,08 euros, et avec 1 an d'avance, le Vecteur Libre et Indépendant produit ce jour l'étude réalisée en 2003, restée secrète puisqu'elle a été abandonnée à l'époque, et que nous a fort aimablement remise un ancien élu.

 

Vous y lirez notamment les préconisations suivantes :voiture3

 

Page 3 :

 

hommes036"Tout particulièrement, les tarifs du stationnement sur voirie peuvent avoir vocation à être relevés ou au moins réadaptés compte-tenu de leur niveau assez faible en comparaison des villes de la même importance… de même que la durée de la période gratuite, aujourd'hui de 30 minutes, peut être supprimée, ou tout au moins réduite au temps strictement nécessaire à la fonction arrêt".

 ventouse

Puis, toujours page 3 :

 

"Accroissement de la capacité de stationnement rotatif sur voirie en étendant le stationnement payant : plus de 400 places peuvent être ainsi rendues accessibles au stationnement dynamique en éloignant les véhicules dits "ventouses" de ces  secteurs".

 

 

 bureau 014

 

 

Cliquez sur le livre pour lire

le rapport 2003

livre003

 

 


 

voiture2Augmentation des tarifs, suppression des 30 minutes gratuites, augmentation du nombre de places payantes…

 

Tout le contraire de ce qu'affirme M. Boyer dans son entretien à France Bleu Mayenne, le 11 juillet 2011 !

 

 

 

Alors ? Qui, du groupement de cabinets d'études ou de Jean-Christophe Boyer avalera son chapeau ?

 

argent 48chapeau 080

Partager cet article
Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 20:34

 

Nos nouvelles révélations !logo laval

 

 

Ce devait être une démarche discrète, même si la loi impose un minimum de publicité. Elections cantonales obligent, ce devait rester une communication purement administrative, peu accessible au grand public.


Mais le Vecteur veille, et c'est raté !


argentEn pleine campagne des élections cantonales, Guillaume Garot et Jean-Christophe Boyer viennent de rallumer la polémique sur la privatisation du stationnement en lançant la première étape de la juteuse opération : une consultation pour "Assistance à délégation de service public pour la gestion du stationnement".


voitures-05

Autrement dit, avant de privatiser le stationnement à Laval, MM Gar ot et Boyer privatisent déjà l'étude et les travaux préparatoires à l'opération de transfert du stationnement vers une société privée. La preuve, au passage, qu'ils n'ont même pas confiance dans leurs services techniques municipaux.

 

agent secret016Un cabinet privé va donc toucher un premier jackpot pour préparer le méga jackpot de la privatisation des parkings et des horodateurs lavallois. Et il sera bien difficile de connaître le degré d'indépendance du cabinet d'études qui sera retenu : les structures financières et les pratiques du capitalis me rendent bien difficiles la connaissance parfaite des liens des uns avec les autres, et elles ojeux-classique-casino-6nt bien souvent défrayé la chronique dans les colonnes de la presse nati onale, aussi bien dans les rubriques "économie" que "politique" et "faits divers"…

 

Entre le 12 avril 2010 et le 5 octobre 2010, le Vecteur Libre et Indépendant a publié 12 articles révélant les dessous de cette affaire de la privatisation du stationnement à Laval, et les visées d'une société du CAC 40 déjà implantée sur le site, Vinci.

Le dossier avait été présenté au CTP le 29 avril 2010, puis au Conseil municipal le 17 mai 2010.

 

voitures-78Mais les articles du Vecteur, ceux de la presse locale, la réaction de plusieurs formations politiques et associations, la pétition importante organisée par le Parti de Gauche, la détermination des élus communistes et de quelques élus de la majorité, le rappel par l'opposition que d'Aubert n'avait jamais privatisé un service municipal, tout cela avait fortement marqué l'opinion lavalloise. Et depuis cette date, MM. Garot et Boyer marchaient sur des œufs. Pendant plusieurs mois, la situation semblait même bloquée. Aucune action n'intervenait dans le domaine du stationnement. Les parkings-relais, vaguement aménagés en périphérie, sont un bide complet. Bref, il fallait faire quelque chose, d'autant que le CAC 40 s'impatiente…

 

Alors, le 2 février 2011, une consultation pour "Assistance à délégation de service voiture.2public pour la gestion du stationnement" a été lancée. Discrètement. Pour ne pas effaroucher l'électeur en période cantonale. Pour ne pas alimenter l'argumentation des candidats du Front de Gauche ou de l'opposition de droite et du centre.


 horopanne light

Les cabinets privés auront jusqu'au 24 février 2011 pour remettre une offre. La mission du cabinet retenu s'achève ra au 1er septembre 2012, date à laquelle interviendra la privatisation.

 

D'ici là, pas de changement pour les lavallois, qui devront se contenter du système existant, sans aucune amélioration. Et qui se verront toujours refuser la délivrance d'une carte leur permettant de bénéficier des 30 minutes de gratuité voitures-37instituées jadis par d'Aubert…

 

Nous serons alors à moins de 18 mois des élections municipales…

 

 

 

Voici les documents de la consultation pour "Assistance à la privatisation du stationnement à Laval", à la date du 2 février 2011 (cliquez sur chaque image):


 

Le Règlement de la Consultation  argent 111   le CCAPargent 111   le CCTPargent 111

 

 

 

argent 48Toujours aussi gourmand !


Et voici une information rapportée par Ouest France le 14 février 2011 : dans la journée du 4 février, Xavier Huillard, PDG de Vinci, a empoché 635 753 euros de plus-value en quelques heures par la vente de ses stock-options (35 000 actions Vinci achetées 846 825 euros et revendues 1 482 578 euros dans la journée !). Soit un gain en quelques heures équivalant à 8 mois de recettes de tout le stationnement de la ville de Laval !

 

Ce qui représente le salaire d'un agent municipal qui aurait commencé à travailler, sans s'arrêter, depuis la naissance de Louis XIV !

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 19:50

Une ville socialiste remunicipalise le stationnement

 

 voiture2

Guillaume Garot et Jean-Christophe Boyer seraient bien inspirés d'aller rendre une petite visite à leurs camarades de La Seyne-sur-mer. Cette mairie a décidé, en effet, de mettre un terme à la délégation du stationnement à une société privée. Car ce n'est vraiment pas intéressant…

 

Le maire de La Seine-sur-Mer (Var), Marc Vuillemot (PS), explique, dans une interview à la revue "La Gazette des communes", pourquoi la ville a décidé la remunicipalisation de la gestion du stationnement.


"Pourquoi avez-vous signé un protocole d’accord transactionnel mettant un terme à la délégation de service public pour la gestion du stationnement en centre-ville ?

Le marché que l’ancienne équipe municipale avait attribuée pour 32 ans à Omniparc, société reprise par Q-Park en 2008, était légal mais profondément inégalitaire. Il n’était une bonne affaire ni pour la ville, ni pour les habitants. Il prévoyait que le gestionnaire rénove un parking, en construise un nouveau et,

éventuellement, qu’il réalise un troisième parc sur l’emprise des anciens chantiers navals. En contrepartie, il récupérait la gestion de 1080 places de stationnement en surface.

auto cigareSi le contrat était allé à son terme, le délégataire aurait accumulé 33 millions d’euros de bénéfices pour un investissement évalué à 14 millions. Dans le même temps, la ville aurait continué à assurer la surveillance du stationnement de surface. Nous avons voulu mettre un terme à cette dérive.auto 023

 

Le divorce négocié avec Q-Park pèsera néanmoins lourdement sur les finances municipales…

La transaction prévoit que la ville verse 3,7 millions d’euros à l’ancien délégataire. Cette somme correspond au coût des études et des travaux déjà entrepris. La collectivité aurait engagé les mêmes dépenses si elle avait piloté elle-même ces chantiers. Pour financer cette dépense, nous aurons recours à un emprunt dont le remboursement sera étalé sur deux exercices. Au bout du compte, les ressources générées par les parkings entreront dans les actifs de la commune et la gestion du stationnement de surface se fera désormais en concertation avec un comité d’usagers".

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 22:17

 

horodateurOù en est la privatisation des parkings à Laval ?

Guillaume Garot et Jean-Christophe Boyer s'affairent discrètement tout en s'interrogeant : les élections cantonales auront lieu en mars 2011 et concernent 4 élus PS et Verts à Laval. Alors, pour privatiser les parkings, faut-il faire très vite ou se hâter lentement ?


En fait, une société du CAC40 bien positionnée depuis le départ donne un sérieux coup de main à la rédaction d'un cahier des charges auquel elle devra répondre.

 

Dans l'immédiat, il s'agit de donner l'illusion, notamment aux élus membres de la commission créée à cet effet, que le choix n'est pas encore déterminé. Il est donc prévu une petite tournée des parkings dans d'autres villes (Paris, Le Mans, Angers et surtout… Tours) pour voir comment cela se passe. En quelque sorte, ceux des élus qui ne sont pas trop dans le coup se font balader…

bus-move

 

La visite la plus sérieuse a eu lieu vendredi 27 août à Tours, justement à l'occasion de la rencontre de foot Tours- Laval (2-0). D'une pierre deux coups pour joindre l'utile à l'agréable. Décidément, depuis le début de ce dossier, le football et les parkings lavallois semblent faire bon ménage. C'est là aussi un argument pour ceux qui veulent faire vite car une société du CAC 40 sponsorisera plus facilement une équipe en ligue 2 qu'une équipe en national…


yeux027Nous suggérons fortement à nos élus de faire un petit tour à Montauban, ville UMP qui a privatisé son stationnement en 2004 et dans laquelle les élus socialistes d'opposition ne cessent de dénoncer les inconvénients de cette pratique. Ils pourraient à cette occasion échanger utilement avec leurs camarades locaux.


Le 7 septembre,  La Dépêche du Midi publiait d'ailleurs un excellent article intitulé : "Montauban : le stationnement payant s'étend". On y apprend que le gestionnaire privé, dans le cadre de son contrat signé en 2004, vient d'obtenir la signature d'un 3ème avenant lui offrant un certain nombre de nouveaux bonus : une exonération de sa redevance de 600 000 € sur 4 ans, l'installation de 12 horodateurs supplémentaires et l'extension de 206 places payantes supplémentaires en centre-ville. Des centaines de foyers d'un quartier situé près du centre viennent ainsi de subir la fin de la gratuité.

 

Il obtient aussi la prolongation de la durée de son contrat jusqu'en 2039, contre 2034 à l'origine, soit 35 ans. Une telle application à Laval verrait le contrat se terminer pour les 78 ans de l'adjoint aux finances !


hommes053

C'est la colère à Montauban : "Il faudra maintenant payer pour se garer devant sa porte, c'est une forme d'impôt !".

   

En compensation, l'opérateur privé "a lâché quelques miettes" : 50 piafs (petit système individuel pour les artisans permettant de ne pas retourner à l'horodateur trop souvent pour payer) ; un tarif de soirée à 2 € entre 19 h et 22 h (à Laval c'est gratuit à cette heure là !), et les chèques-parking pour les commerçants.

 

Bref, voilà ce qui nous attend à Laval quand Guillaume Garot et Jean-Christophe Boyer auront privatisé les horodateurs, eux qui se vantaient dans Ouest France du 14 avril 2010 que les tarifs allaient baisser (?!) :

 

caisse001"La Ville restera maître des prix, indique l'adjoint au maire : Notre objectif est de les faire baisser".

 


À suivre…

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 20:36

 

Contre la privatisation du stationnement à Laval,

  d'autres solutions existent !

 

Plus d'un mois déjà qu'est intervenu le vote laborieux (25 voix sur 45 élus) de la privatisation du stationnement à Laval.

Guillaume Garot, Jean-Christophe Boyer et leur entourage préparent dans la plus grande discrétion la mise en œuvre de cette décision. Les services et les fonctionnaires réputés peu sûrs en raison de leurs sentiments notoirement anti-privatisation sont soigneusement tenus à l'écart. Ce sont des cabinets privés qui pourraient être associés à la préparation du cahier des charges et de la "mise en concurrence".

 

voiture2

Or, le Vecteur Libre et Indépendant et le Courrier de la Mayenne (20 mai 2010) ont révélé le nom de l'heureux bénéficiaire de l'argent des parkings avant même le lancement de l'appel d'offres.

Il devient donc très délicat de poursuivre l'opération, d'autant que les instances nationales de la droite, qui suivent l'évolution des collectivités locales socialistes en vue des prochaines élections, ont transmis "à qui de droit" des consignes de vigilance particulière sur la conduite de ce dossier…

 

eleves-professeurs%20(8)


Dans le même temps, des représentants de la gauche, qui marquent leur vive opposition au projet de transférer le stationnement à une entreprise du CAC 40, réfléchissent à des solutions alternatives, respectueuses du service public, refusant de faire le jeu des marchés et de la finance.


Dans ce cadre, le Parti de Gauche organise une REUNION D'INFORMATION ouverte à tous les citoyens sur le maintien d'une gestion publique des parkings, qui aura lieu


LUNDI 28 JUIN à 18 H à la FAL,

salle du 1er étage, 33 rue du Vieux St Louis à Laval.


Cette réunion sera animée par Maryse BERGER, membre du Parti de Gauche, 1ère Adjointe au Maire socialiste du Mans et Vice-présidente de la Société d'Economie Mixte qui gère les parkings de la ville du Mans : elle exposera les choix faits par sa municipalité pour éviter l'immixtion d'entreprises privées dans cette gestion.

 

 

 

Partager cet article
Repost0