Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog

Archives

6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 17:32

homme-gif-252Regroupant des fonctionnaires lanceurs d'alertes et des citoyens, cet Observatoire, comme il l'a fait en 2008, a pour mission de s'assurer de la parfaite neutralité de l'administration et de ses moyens avant le scrutin municipal, et de lutter contre la désinformation officielle.


 

Communiqué n° 6

 

 

 

Les "cadeaux" de M. Boyercoeur2

 

ecole etudiant26

M. Boyer (Jean-Christophe) s'apprête à écrire personnellement à 1100 de nos collègues pour leur vanter la revalorisation de la catégorie C, ainsi qu'à certains agents de la catégorie B.


En pleine période électorale, une petite lettre du Maire, M. Boyer (Jean-Christophe) annonçant la bonne nouvelle, après que le LIAM (lettre d'Information des Agents Municipaux) en ait fait une grande page envoyée avec le bulletin de salaire de lamusicien 054 fin février, cela ne peut pas faire de mal au candidat Boyer (Jean-Christophe)…

 

En fait, cette revalorisation ne fait que prendre en compte, pour les agents publics, la revalorisation automatique du SMIC, et la pression de certaines organisations syndicales, dont FO et la CGT…

 

http://www.service-public.fr/actualites/002972.html

 

pipeauMais nous pouvons parier que sa petite missive ne parlera pas de quelques gâteries dont les salariés se seraient bien passés depuis ces dernières semaines !

 

Citons notamment :


 

I - taux de cotisation à la CNRACL

Dans le cadre de la réforme des retraites en cours, le décret n°2013-1290 du 27 décembre 2013 a fixé une augmentation progressive, de 2014 à 2020, des différents taux de cotisations patronales et salariales CNRACL.

Pour l’année 2014, à compter du 1er janvier, le taux de la cotisation salariale CNRACL est porté à 9,14%.

 

La TVA: le taux normal passe de 19,6% à 20%, le taux intermédiaire de 7% à 10% (hôtellerie, restauration, transports, etc.).

 

Le timbre: les plus courants vont coûter 3 centimes de plus. La lettre verte passe à 0,61 euro et la lettre prioritaire à 0,66 euro.


Le gaz et l'électricité: Les factures d'électricité devraient augmenter d'environ 2%, en raison d'une hausse de la Contribution au service public de l'électricité (CSPE), une taxe sur la facture d'électricité. En outre, les tarifs TTC de l'énergie vont répercuter les variations de TVA. Le gaz et l'électricité passent ainsi de 19,6 à 20%. Les abonnements restent au taux de 5,5%.


Le tabac: à partir du 13 janvier, le paquet de cigarettes augmente de 20 centimes, portant le plus onéreux à 7 euros. Le tabac à rouler grimpe de 50 centimes.


Le quotient familial: le plafond de ce dispositif réduisant l'impôt des familles en fonction du nombre d'enfants et des revenus baisse de 2000 à 1500 euros par demi-part.

 

massue

Partager cet article
Repost0
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 13:20
Une notoriété à confirmer...
Un important média national, France 2, a réalisé, mardi 25 février 2014, un sondage de notoriété auprès d'un échantillon de Français certainement bien représentatif...
C'est très inquiétant pour le système.
Regardez la vidéo
rire
Partager cet article
Repost0
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 18:02

Aujourd'hui, 2 articles à suivre

 

 

Le devoir de mémoire...lumiere

 

Après la publication par M. Boyer d'un magnifique magazine de 64 pages sur papier glacé, très illustré, style catalogue Ikéa ou La Redoute, nous avons pensé qu'il était utile et très citoyen de mettre à la disposition des lavallois le programme de Guillaume Garot en 2008. Il ne comportait plus raisonnablement que 24 pages. Il gagne, évidemment à être relu avec le recul du temps.

 

 

catalogue-2008.JPG  catalogue-2014.JPG

 

Cliquez sur ces liens,

et vous rajeunissez de 6 ans

 

Programme 2008

 

le même, décomposé pour faciliter le chargement :


partie 1


partie 2


partie 3


partie 4


 person 156

 

En vrac, des collègues de différents services ont tenu à nous apporter leur contribution à la réflexion commune sur ce qui constitue le bilan de l'action municipale autant que sur la crédibilité de nouvelles promesses.

 

Nous avons changé les prénoms, par mesure de sécurité.

 

Natacha, très constructive, observe que, sur la couverture de 2008 figurait la Mayenne avec 1 jet d'eau. Elle en compte désormais 21. Mais cela ne figurait pas au programme de 2008, qui préférait un "halage flottant"...

   

detectives020Kévin s'est intéressé à l'édito de Guillaume Garot en 2008 :

 

Avec d'Aubert, écrivait-il, "notre population stagne"…

C'est toujours vrai, note Kévin, se référant aux chiffres de l'INSEE :

 

En 2006, Laval comptait 51 233 habitants en population municipale.

En 2011, Laval compte  50 843 habitants en population municipale.

 

"Le taux apparent du chômage masque la précarité de nombreux emplois" disait G. Garot en 2008.

C'est de plus en plus vrai, rétorque Kévin. La précarité a considérablement augmenté en France et à Laval. Et M. Hollande a battu le record historique du chômage : 10,5% en France, et 24,5 % chez les jeunes.

3 303 200 demandeurs d'emploi en catégorie A, et 5 194 100 toutes catégories.

 

 Pôle-Emploi

 

José travaille aux espaces verts. Il a relu lui aussi l'édito de G. Garot de 2008.

 

"Nous bâtirons ensuite une ville jardin…". Et josé pense alors aux jardins de Beauregard… Et à ce qu'est devenu le  square de Boston

 

Joëlle connaît bien les finances de la Ville. Elle aussi a relu l'édito de 2008 :

 

"Je prends un engagement clair : nous gèlerons les taux d'imposition de la taxe d'habitation et de la taxe sur le foncier bâti"…

 

lave-linge-5Alors, elle qui habite au Bourny, elle sourit amèrement en pensant aux 30 % d'augmentation d'impôts la première année du mandat.

 

Et en page 4, G.Garot annonçait "un audit sur l'état réel de nos finances". Oui, mais cet audit n'a jamais fait mention publiquement des 63 % de frais de personnel, et MM Garot et Boyer ont bien mis en application la politique de M. Sarkozy (remplacement d'un fonctionnaire sur 2) et l'ont même aggravée !

 

Et Joëlle n'est pas dupe : Guillaume Garot connaissait parfaitement les finances de la Ville lorsqu'il a écrit son programme de 2008 ; il siégeait depuis 2001 au conseil municipal et dans un journal qu'il avait publié, au printemps 2003, intitulé  "Forces citoyennes n°2", il écrivait d'ailleurs :

 

"Les finances de notre ville : la côte d'alerte est atteinte".

 

Page 4 également, Arlette, qui connaît bien la DRH, a noté cet engagement de Guillaume Garot : "Respect des services municipaux. Le dialogue avec les agents est le carburant (sic !) de l'efficacité  du service public municipal. Un nouveau dialogue social sera engagé"…

 

panne 


Ecoeurée, elle préfère ne pas faire de commentaires, et renvoie à la lecture du Vecteur Libre et Indépendant et à l'ambiance qui règne dans de nombreux services.

 

André se souvient bien avoir lu à l'époque, page 17, qu'un parking serait créé sous la Place de Hercé ??? André s'en fout, il vient bosser en vélo, mais à la mairie, il n'y a toujours pas de garage pour le mettre à l'abri et en sécurité... 


Patrick, un teigneux il est vrai, a relu, page 3  et 6 du programme de 2008 : "Nousperson 040 sommes contre les franchises médicales"… Mais le gouvernement dont fait partie M. Garot et que conseille M. Boyer ne les a pas supprimées, alors ?

 

Et Martine constate que Guillaume Garot n'avait jamais annoncé la privatisation du stationnement. De même que M. Boyer ne parle pas non plus de privatisations pour les 6 prochaines années… Mais tous les services sont menacés, car ceux qui soutiennent désormais le "pacte de responsabilité" de MM Hollande et Gattaz sont capables de tout pour casser nos services publics et notre modèle républicain.

 

person 060  person 030


 

Karim, qui appartient au service animation, a relu en 2008, page 18 : "Pour l'épanouissement de nos tout-petits et de nos enfants. Du matin jusqu'au soir, l'enfant apprend, joue, s'épanouit. La Municipalité a un rôle à jouer à tous les moments de la journée de l'enfant en accompagnant les enseignants, en travaillant avec les associations et en restant à l'écoute permanente des parents".


Et Karim se souvient des  longues journées d'actions, en 2013, aux côtés des enseignants et des parents contre la réforme bâclée des rythmes scolaires, que M. Boyer a voulu mettre en œuvre dès cette année pour appliquer avec zèle la politique du gouvernement. Et avec un important manque de moyens matériels et humains…


Dans ce qui fut écrit en 2008, chacun y trouvera sûrement d'autres promesses non tenues, mal tenues… et saura donc que le catalogue de 64 pages version 2014 doit être lu avec les précautions d'usage…

 

person 071

Partager cet article
Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 13:34

La révolte de L'adjoint au personnel

 

 

 

OF aff  CM aff

 

 

 

Dans  Ouest France du 21 février 2014 , Jean-Yves Lefeuvre, maire-adjoint en charge du personnel municipal, dit ce qu'il a sur le cœur :


"Durant ces six premières années, je me suis senti frustré. Je n'ai jamais pu vraiment maîtriser les décisions…". Il s'interroge aussi sur l'éventualité d'une démission de ses fonctions actuelles avant la fin du mandat (40 jours) : "Je me demande si l'on veut encore de moi. Je n'ai pas compté mes heures à la mairie depuis 2008. J'ai géré des dossiers difficiles. On me traite aujourd'hui avec mépris".

 

Le retrait de Jean-Yves Lefeuvre, adjoint au maire en charge du personnel et de la sécurité fait beaucoup de bruit dans les services municipaux et en ville.

 

Sa fonction de gestion des Ressources Humaines est sans doute le poste le plus délicat dans une Mairie.

 

Outre le classique dialogue social qui doit être entretenu en permanence, il y a beaucoup de problèmes individuels et humains à prendre en compte, ceux d'une communauté de 1500 individus, avec leurs difficultés, leurs aspirations légitimes, les drames personnels.

 

Pour une municipalité "de gauche", ce domaine se devrait d'être exemplaire en tous points.

 

Le statut de la Fonction publique a été mis en place à la Libération et par les grandes lois Le Pors de 1983 et 1984. Ce statut est un fondement de la République. Il devrait aussi assurer l'égalité de tous les citoyens devant l'accès à la fonction publique communale. Et c'est là toute la difficulté ! Un emploi dans une mairie, c'est 40 ans de garantie d'un travail et d'un salaire à la fin du mois. Alors, dans beaucoup de collectivités se développent le clientélisme et le népotisme.

 

Jean-Yves Lefeuvre mettait un point d'honneur à ce que des jurys se tiennent en bonne et due forme, mais il avait conscience qu'un certain nombre de recrutements lui échappaient. Le Vecteur Libre et Indépendant a eu souvent l'occasion de dénoncer les méthodes utilisées par le système Boyer pour constituer un véritable "appareil" très politisé qui contrôle l'administration territoriale.

 

Les avis des Commissions Administratives Paritaires, qu'il présidait et animait, n'étaient pas toujours suivis d'effet au niveau des nominations. Emmanuel Doreau, également, avait démissionné très rapidement de sa représentation municipale au sein de la CAP de catégorie A, manifestement mal à l'aise, car cet esprit indépendant avait du mal à devoir respecter une discipline de vote obligatoire.

 

Nous pouvons d'ailleurs rajouter que d'autres élus siégeant dans les instances paritaires, par un regard, par un clin d'œil, ou un propos informel en sortant de la salle, marquaient leur convergence de vue avec les représentants du personnel sur certains dossiers, atténuée par une certaine crainte. Parfois certains se faisaient porter pâle…

 

Certaines décisions, certains choix, certains refus étaient manifestement imposés à Jean-Yves Lefeuvre. Cela heurtait sa conscience. Il a dû composer régulièrement entre une morale stricte et une discipline d'équipe qui pouvait l'amener à soutenir des décisions qu'il avait du mal à devoir assumer.

 

Dans l'affaire emblématique de la mise au placard de Philippe Serre, il se montrait réticent à voter une décision contraire à son éthique, et c'est M. Boyer en personne qui avait dû présider la CAP concernant la mutation arbitraire de notre collègue. M. Lefeuvre se doutait que cette opération virerait au fiasco judiciaire, ce qui a été le cas au grand dam du clan qui en était les "promoteurs".

 

Ce retrait de Jean-Yves Lefeuvre rappelle, à beaucoup de nos collègues, le départ que nous avons toujours estimé précipité du 1er Directeur Général des Services nommé en 2008 et parti le 1er octobre 2011 (il avait même déménagé sa famille dès le mois d'août). Ces postes sont généralement pourvus pour la durée du mandat. Ce DGS était un grand professionnel, très honnête et pourvu d'une solide éthique. Son départ a incontestablement provoqué un réel traumatisme, notamment dans l'encadrement. Et les questions que chacun se pose n'ont pas eu de réponses car ce professionnel était très discret. L'avenir proche permettra peut-être d'en savoir plus, quand les archives s'ouvriront…


 

Un hommage à un autre grand adjoint au maire

en charge du personnel

 

 

victor robin


Victor Robin est décédé le 10 février 2014. Il était le Maire-adjoint d'André Pinçon en charge du personnel municipal. Lui même fonctionnaire à la Direction Départementale de l'Equipement, il était profondément respectueux du statut de la fonction publique. Le concours, le jury étaient systématiques pour les recrutements, y compris pour les emplois les plus modestes, car il respectait l'égalité de tous devant la chance que constitue un emploi municipal et prenait en compte les compétences.


Son maire, André Pinçon, n'intervenait pas et respectait son travail. Les adjoints avaient alors de véritables délégations.


C'était le temps où les hommes se référant à "la gauche" en respectaient les valeurs fondamentales.

 

Nous devons à Victor Robin, dans le cadre d'un dialogue social franc, et d'une politique contractuelle forte, les principaux acquis locaux : la mise en place des 35 heures en 1982-1983, le protocole des droits syndicaux…

 

Il était d'une droiture exemplaire.

 

Autres temps, autres mœurs…

 

 

Une retraitée témoigne et s'engage

 

Notre collègue Claudine s'est engagée sur la liste "Carton rouge" conduite par Jean-Marc Bédue. Dans une vidéo réalisée par Ouest France, elle s'exprime et rappelle son vécu à la mairie (une vidéo de 2 minutes, après la pub...à regarder attentivement).

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 14:10

3 nouveaux articles à suivre aujourd'hui

 

 

La liste Boyer :

 

une surprise et pas de surprises…titanic2

 

 

 

 

M. Boyer (Jean-Christophe) a présenté sa nouvelle liste.


En fait, beaucoup d'élus actuels repartent, même si, nous qui les connaissons bien, ne semblons pas distinguer chez certains un grand épanouissement.

 

 

Tout d'abord, pas de surprises : deux élues particulièrement sympathiques et aux convictions fortes, Mme Amparo Morice et Mme Jocelyne Doumeau ne repartent pas avec M. Boyer et apportent leur soutien à la liste "Carton rouge" conduite par M. Jean-Marc Bédue, instituteur à St-Nicolas et homme de culture très connu à Laval. Mme Amparo Morice préside même son comité de soutien.

 

Pas de surprise non plus avec la décision de M. Jean-Yves Lefeuvre, maire-adjoint en portes014charge du personnel et de la sécurité, qui vient de claquer la porte de la liste Boyer.

L'explication donnée par M. Boyer et son entourage est que M. Lefeuvre n'aurait pas apprécié d'être en 31ème position sur la liste ! Après tout, la position sur une liste est assez secondaire. La preuve, un 25ème candidat en 2008, parfaitement inconnu à Laval, en est devenu le maire…

 

C'est mal connaître cet homme rigoureux et profondément humaniste. Ancien élève du petit séminaire Sainte-Croix de Châteaugiron, ancien directeur d'un collège privé à Laval, militant des droits de l'Homme, il a toujours essayé de mettre l'humain au cœur de ses préoccupations, et il est évident qu'il n'était pas toujours entendu en ce domaine sur la politique du personnel municipal.

 

N'oublions pas que M. Boyer, en créant la direction "Ressources", n'a eu de cesse de mettre la DRH sous le contrôle étroit des finances, gérant parfois les agents comme n'oserait pas le faire un patron de multinationale.

 

Nous avions, certes, un dialogue parfois un peu musclé avec M. Lefeuvre, mais nous connaissions ses qualités humaines indéniables et sa préoccupation pour les agents en difficultés. Il s'efforçait d'ailleurs, en réunions paritaires, de nous faire comprendre qu'il n'était pas toujours responsable d'un certain nombre de décisions. Il invitait ainsi à "rendre à César ce qui appartient à César"…

 

De fait, Le Vecteur Libre et Indépendant ne l'a jamais mis en cause.

 

Pour résumer, nous dirons que M. Lefeuvre essayait de gérer des hommes et des femmes, alors que M. Boyer gérait une "masse salariale"…

 

D'une certaine façon, Jean-Yves Lefeuvre redevient aujourd'hui un homme complètement libre.

 

La surprise, c'est le maintien d'Emmanuel Doreau sur la liste Boyer.

Cet homavocat me sympathique et très cultivé, ouvert d'esprit, a dû, comme bien d'autres, avaler quelques couleuvres ces dernières années. Sa nouvelle élection en qualité de Bâtonnier du barreau de Laval nous laissait à penser qu'il allait arrêter son activité municipale. Et ce d'autant plus que la presse locale a fait état de Mme Fabre-Dureau comme prochaine adjointe en charge de la culture en cas de réélection.

En fait, comme le président des commerçants, il essaiera de partager son temps entre les activités…

 

Ce fin juriste, qui est aussi un homme très prudent, nous semblait vouloir tourner une page.

 

 

A tous ceux qui restent avec M. Boyer, nous disons :


 

Bon appétit !

 

 

 

AvalerCouleuvres

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 13:18

Règlements de comptes à "B.o.y.e.r. Corral"

 

OK corral


À 65 jours des élections municipales, M. Boyer ne parvient plus à cacher sa nervosité. Lors du débat sur France 3, samedi 11 janvier, ses mimiques, et notamment un haussement d'épaules quelque peu incontrôlé, lui donnaient d'ailleurs un petit air sarkozyste.

 

tic  ok corral 1

 


Mais ce sont les cérémonies des vœux qui ont tourné aux règlements de comptes.

 

cowboy1Il cause plus, il flingue…

 

Aux vœux des retraités et du personnel municipal, le jeudi 9 janvier 2014, il s'en est pris avec virulence à l'équipe du Vecteur Libre et Indépendant, les traitant de "bougons" qui "feraient mieux de quitter Laval", ce qui est particulièrement mal venu de la part de ce nouveau lavallois, et alors que Laval perd des habitants.

 

Puis, lors des vœux aux lavallois, dimanche 12 janvier, il s'en est pris avec violence aux maires de villes périphériques, voulant leur faire porter la responsabilité des difficultés du cowboy5centre ville de Laval (l'article de Ouest france).

 

Par ailleurs, nous savons de bonnes sources qu'il s'en prend régulièrement aux rédactions locales de la presse, qu'il doit trouver aussi "bougons", peut-être parce qu'ils sont parfois plus critiques à son encontre que le bulletin municipal…

 

Ajoutons à cela H & M qui dément un projet précis à Laval et se contente d'indiquer un intérêt pour les villes moyennes en général, et vous comprendrez l'ambiance actuelle à la Mairie.

 

dalton 2Alors qu'il axe sa campagne sur le "rassemblement" et a pour slogan "Laval au cœur", ce comportement crispé constitue un parasitage qui désole son entourage, dont certains membres sont déjà bien avancés dans la recherche d'une position de repli.

 

Il faut dire que pour M. Boyer (Jean-Christophe), l'enjeu du 23 mars est particulièrement important, et pas seulement sur le plan politique…

 

 

 

bougon

 Alors,

contre le Système Boyer

 

 

TOUS  "BOUGONS" !


 

Partager cet article
Repost0