Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 19:42

 

 

... et Michel, victime d'une fuite !

 

cartoons-panthere-rose-11 

personnages-hommes-22Michel Cosme, en sa qualité de président du COSEM, vous a adressé, voici quelques heures, un texte virulent déclarant que le Vecteur Libre et Indépendant vous aurait menti en commentant l’annonce du maire sur le prix des repas aux FJT, lors de la cérémonie des voeux, le 6 janvier.

 

Le Vecteur vous a dit la vérité !

 

La convention tripartite du 7 janvier 1986 est toujours valide et le fait que Michel l’estime caduque ne suffit pas à la rendre caduque pour autant, car elle constitue un acte juridique formel, un élément de la politique contractuelle, et sa dénonciation ne peut pas être unilatérale. Elle organise le reversement d'acquis sociaux, fruit des luttes syndicales.

 

Quand une convention est tripartite, les 3 parties sont concernées. Michel déclare avoir écrit au maire, mais il a omis d’écrire aux syndicats, cosignataires de la convention. La caducité ne peut être actée que par les 3 partenaires, et pour ce qui concerne le COSEM, nous estimons qu'il faut un vote de l’Assemblée Générale pour une telle décision. Cela mériterait même un "débat participatif", voire un referendum (car l'AG du 22 juin 2010 a réuni 8% des adhérents), consultation qui pourrait en même temps proposer aux agents le choix de l’adhésion au CNAS…

 

Seul, le Vecteur a publié cette convention pour que chacun puisse en prendre connaissance.

 person 142

Michel écrit : « La problématique (sic) de la restauration a été également évoquée lors de l’AG du 22 juin 2010 en présence des élus et des agents municipaux ». 


« Evoquée » ? Mais une AG délibère sur un ordre du jour prédéterminé joint à la convocation, c'est ça la "règle démocratique" ! Cette « évocation » ne donnait pas le droit au Maire de faire son annonce solitaire sur les nouveaux prix du repas !

 

Désolé, Michel, mais, sans vouloir te faire de peine, nous ne pouvons que constater que tu pourrais faire mieux en matière de transparence !

 

- Pourquoi n’avoir rien publié à ce sujet  dans le « JEM », qui est pourtant l’organe d’information des adhérents du Cosem, qui est envoyé chaque mois à tous les agents avec le bulletin loisir-journal-7de paye (alors même que, depuis 34 mois, le nouveau maire a su pprimé toute tribune syndicale dans le bulletin du personnel) ? Dans le JEM n°155 de septembre 2010, il n'est question, dans le compte rendu de l'AG 2010, que de la baisse du chèque cadhoc aux retraités (115 € à 75 €).

 

Faut-il se  dépobjets-livre-45lacer dans les bureaux du Cosem consulter des registres pour avoir une information qui nous concerne tous dans notre vie quotidienne ?

 

 

- Si le maire a été aussi affirmatif pour son projet du prix du repas lors de la cérémonie des vœux, faut-il en conclure qu’il y aurait eu des pourparlers avec Michel ?  Et Michel ne nous aurait rien dit ? Et les syndicats cosignataires auraient été tenus à l’écart ?

Cette annonce serait-elle une fuite malencontreuse ?

 

Il voulait peut-être nous faire une surprise ?

 

 

PS : t’as raison de réaffirmer ton indépendance.personnages-hommes-54

Partager cet article

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans concertitude
commenter cet article

commentaires

pirate 24/01/2011 20:37



ous copains; mais la grande mode, c'est de favoriser tous les rapports entre les hommes dans l'entreprise.


On a hate que tous ces gens se marient entre eux : comme ca, on aura une veritable famille et leurs descendants.


C'est ca, la noblesse : le sang doit être pur !






repastitude 23/01/2011 20:45



c'est exact


garot = d'aubert en bien pire.



garoserré 23/01/2011 10:17



Guillaume applique aux arbres ce qu'il applique aux fonctionnaires, un garot prémédité avec un sourire d'ange heureux


on étouffe..............


vive la révolution lavalloise.



bingo 21/01/2011 14:36



Bien sûr que ça fera des économies sur le dos des cotisants au COSEM, il suffit de faire le calcul : tous les salaires moyens  et supérieurs verront le tarif de leur repas augmenter, ce qui
va diminuer d'autant la subvention que la ville verse au COSEM, et certains agents n'iront plusau FJT car ce ne sera plus intéressant financièrement. Je maintiens
cependant que cette proposition est inégalitaire avec une connotation charitable peu sympathique, il y a moyen de mieux faire en respectant la dignité des agents municipaux. Qui plus
est, tout le monde ne va pas déjeuner au FJT. Et puis, une fois le tarif du repas ainsi modulé, ce sera le tour de la prime ?



Manuel 20/01/2011 23:05



Tout à fait, la convention ne peut pas être dénoncée unilatéralement. Je ne suis pas
opposé à ce que l’on module les tarifs suivants les salaires – encore que si cela doit obliger ceux qui bénéficieront des tarifs les plus bas à déclarer des avantages en nature, je ne vois pas
bien où est le gain – mais qu’au moins les choses se fassent en concertation avec tous les signataires de la convention de départ et en
toute transparence. Pourquoi le COSEM n’a-t-il pas communiqué à ce sujet en direction de l’ensemble de ses adhérents ?  J’ai bien l’impression que ce qui guide toute cette démarche, ce n’est pas de donner un peu plus à certains mais c'est surtout de faire des économies sur le dos
du plus grand nombre. Vu le manque de transparence dans la démarche, on peut se demander s'il ne faudrait pas mieux passer au CNAS.