Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 19:57

A l'appel de la CGT et de FO,

 

de nombreux agents se sont rassemblés devant l'Hôtel de Ville

ce jeudi 26 septembre 2013, entre 14 heures et 18 heures.

 

manif 20130926

 

Tout au long de cet après-midi, les agents municipaux de tous les services concernés par les nouveaux rythmes scolaires, et des collègues solidaires d'autres services, sont restés présents devant l'Hôtel de Ville. Ils étaient de 70 à 130 selon les heures.

 

Un moment privilégié pour échanger, confronter les difficultés, témoigner de sa solidarité, dialoguer, informer les lavallois.

 

A 16h 45, les manifestants se sont regroupés dans la salle du Conseil manifhmunicipal pour, enfin, un échange avec le 1er adjoint, Yann Kiessling, et en présence des maire-adjoints aux écoles et au personnel et du DGS. A leur côté, une membre du cabinet politique de M. Boyer...

 

Le Maire actuel, M. Boyer, était absent. Mais c'est bien lui qui décide de tout !

 

Une négociation par SMS !!!

 

C'était un peu surréaliste : face à plus d'une centaine d'agents présents, un premier adjoint à l'air sympa, ouvert, compréhensif, plein de bonne volonté, mais manifestement sans aucun pouvoir réel de décision.

Et puis, la pièce maîtresse de la négociation : la collaboratrice du cabinet politique de M. Boyer armée de son smartphone, envoyant régulièrement des SMS, puis murmurant à l'oreille des élus l'accord à donner ou non au personnel et aux représentants CGT et FO.

 

Quelques avancées...

 

Serait peut-être accepté :


- un référent par école sans autre tâche d'animation que cette responsabilité,


- 1/4 d'heure supplémentaire, payé, pour chaque ATSEM qui pourrait ainsi arriver dès 8h 15 le mercredi,


- quelques titularisations et le recrutement "d'emplois d'avenir" dont le nombre reste secret,


- des plages d'activité unique sur 2 heures, et non 2 activités distinctes d'une heure,


- du matériel serait, enfin, en cours d'acquisition, ce qui est la moindre des choses puisque la Ville va percevoir 250 000 euros de l'Etat, ce que M. Boyer a reconnu lors de précédentes réunions : "il n' y a aucun problème financier"...

Le 19 septembre, il avait également précisé devant les ATSEM réunies à l'école Badinter qu'il n'y avait "pas de restrictions financières pour les recrutements"...

 

Nous sommes loin du compte, et ces avancées sont surtout le résultat de la mobilisation des agents et l'expression du mécontentement de nombreux enseignants et parents d'élèves.

De plus, de nombreux problèmes auraient pu être évités si les multiples alertes de plusieurs catégories de personnel avaient été prises en compte depuis des mois. Au lieu de cela, certains proches de M. Boyer ont fait preuve de déni des dysfonctionnements.

L'un, en charge de la direction des services culturels, a même indiqué aux agents de la bibliothèque, réunis le jeudi 26 septembre au matin, et qui exprimaient simplement leurs difficultés d'intervention dans le cadre du T.A.P., que, "s'ils n'étaient pas contents, ils pouvaient aller voir ailleurs !". Cela en dit long sur le climat actuel, qui n'est pas "serein", contrairement à ce dont se vante M. Boyer.

 

Un Comité Technique Paritaire a lieu vendredi 27 septembre, et son ordre du jour initial pourrait être complété de façon précipitée pour acter certaines de ces avancées.

 

  

Rappelons les revendications de Force Ouvrière :

 

Améliorer les conditions de travail des agents

 

Constitution d’équipes avec un effectif d’encadrants suffisant sur chaque site

Affecter les agents sur un même site afin d’établir de vrais liens avec les enfants et mener à bien les ateliers annoncés

Permettre aux agents d’obtenir une vraie pause méridienne

Accorder aux agents le temps nécessaire pour toutes les préparations en amont

Prise en charge des frais d’essence et d’assurance professionnelle quand il y a utilisation de véhicules personnels

 

Remettre l’enfant au cœur du dispositif

 

Sécuriser la prise en charge de l’enfant par la municipalitéenfant 4

Réduire le nombre d’interlocuteurs pour l’enfant dans la même journée

Accorder à l’enfant un vrai rythme de pause le midi et entre la fin de l’école et le début des activités périscolaires

 

Plus de personnel

 

Recrutement d’agents

Titularisation des vacataires

Présence obligatoire d’un référent sur chaque site, afin d’assurer la logistique et la prise en charge des enfants dans les meilleures conditions


Plus de moyens matériels

 

1 téléphone portable pour chaque référent

De vrais locaux adaptés pour accueillir les enfants en toute sécurité et mener à bien les ateliers prévus

Plus de matériels pédagogiques.

 

enfant 3

 

La Revue de presse

 

Le dessin de Manu dans le Courrier de la Mayenne du 26 septembre 2013

 

Le reportage de Ouest France du 27 septembre 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans rythmes scolaires
commenter cet article

commentaires

Geek 01/10/2013 21:42


Décidément la réforme passe mal : à Quimper aussi les agents municipaux ont fait grève : 


http://bretagne.france3.fr/2013/10/01/rythmes-scolaires-greve-dans-les-ecoles-de-quimper-328799.html


Qu'on ne nous dise pas que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et qu'il faut juste quelques aménagements. Pour qui a t'elle été faite cette réforme ? Qui sert-elle ?

Agent 30/09/2013 23:59


Vous avez écrit :


L'un, en charge de la direction des services culturels, a même indiqué aux agents de la bibliothèque, réunis le jeudi 26 septembre au matin, et qui
exprimaient simplement leurs difficultés d'intervention dans le cadre du T.A.P., que, "s'ils n'étaient pas contents, ils pouvaient aller voir ailleurs !".



 


Rectificatif :

La bibliothèque c'est plus de 35 AGENTS, mais jusqu'à aujourd'hui seuls 6 d'entre eux étaient intervenus dans le cadre du TAP (principalement des agents de catégorie C), lors de la réunion du 26 septembre ces agents ont fait part
des dysfonctionnements et de leurs souhaits d'amélioration, notamment la volonté d'intégrer l'ensemble de l'effectif de la lecture publique dans le dispositif TAP pour une meilleure équité dans le partage des missions.

Mais certains agents ont exprimé lors de cette réunion, leur refus catégorique de participer au TAP et donc de soutenir leurs collègues, la réponse du Directeur des affaires
culturels leur était adressée et contrairement à ce que vous avez voulu faire croire elle a rassuré les 6 agents concernés sur le fait que tout le monde étaient logés à la même enseigne et que
les interventions TAP concernent chacun des agents de la bibliothèque.

Les syndicats ne dénoncent-il pas les différences de traitement des agents ainsi que les privilèges accordés à certains ? Ou peut-être me
suis-je trompé !!!

jeanne 28/09/2013 11:36


 


Cest vrai que c'est un peu n'importe quoi cette organisation. Ce n'est pas rassurant de confier son enfant dans ce contexte. Le maire aurait dû mieux préparer pour l'année prochaine. Bien le
dessin de Manu et je soutiens le mouvement de protestation des salariés


 


 

curiosité 27/09/2013 21:14


Euh ! oui je sais c'est pas bien mais...curiosité m'emporte...

C'est qui le Monsieur en charge des services culturels ?

qui dit des choses pas trés...

quel mot employer ?

veronique 26/09/2013 22:32


 


Manifestement la mairie de Laval n'avait pas mis les moyens pour cette réforme des rythmes scolaires. Pourquoi ne pas avoir attendu un an de plus puisque la loi le permettait ? Où est
l'intérêt des enfants dans tout cela ?