Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 18:54

Réforme des rythmes scolaires à Laval

 

Beaucoup de problèmes ! Laval n'était pas prêt !

 

 

Depuis la rentrée, rien ne va plus dans la mise en place de la réforme des rythmes enfant 2scolaires à Laval.

Une impréparation manifeste en est la cause.

 

Nous sommes loin de la "rentrée sereine", slogan seriné ces dernières semaines par M. Boyer (Jean-Christophe), comme si la communication pouvait suffire à remplacer une véritable organisation sérieuse et dotée des moyens nécessaires.

 

ecole 150

 

 

La Réforme des rythmes scolaires devait permettre l'exercice d'activités variées et de bon niveau :


Ne risque-t-elle pas de se transformer à Laval en simple garderie ?

 

 

TartarinPour des raisons de politique nationale, M. Boyer a voulu apparaître comme le "meilleur élève" de la classe.enfant 9


Il a voulu manifester là son savoir faire et a fait dans la précipitation avec une certaine fanfaronnade.

 

En fait, rien n'était prêt.

 


 

Ouest France du 13 septembre 2013  a donné la parole aux parents d'élèves, soulignant leur "perplexité".

 

Jean-Jacques : "C'est le bordel du point de vue de l'organisation. Ce que je regrette le plus, c'est de ne pas savoir qui s'occupe de mon enfant…."

 

Isabelle et Jacqueline : " Une vraie catastrophe ! les horaires différenciés vont tuer les relations à la fois entre parents et avec les enseignants. Et puis, on sent bien qu'il n'y a pas de fric derrière cette réforme. Qu'y a-t-il derrière ces ateliers aux intitulés fantaisistes de type brico/déco ? En fait ce ne sont que de simples garderies déguisées. Il faut sans cesse aller à la pêche aux enfants. De plus, il y a un vrai enfant 5problème de compétences : est-ce normal que ce soit la dame de la cantine qui encadre l'atelier d'aide au travail personnel ?"

 

 

Aussi, la CGT et FO ont déposé, mercredi 18 septembre, un préavis de grève qui pourrait déboucher sur l'action dès mardi prochain.

 

Pour la CGT, "le sentiment qui domine est la peur pour la sécurité des enfants dont les agents municipaux sont responsables, la honte face aux conditions d'accueil des enfants et des parents, la colère des promesses non tenues, la fatigue qui s'accumule dans les journées à rallonge…".

 

Concernant les agents municipaux, FO dénonce :


- le manque de personnel qui rend l'encadrement des enfants très insuffisant et peut mettre en jeu leur sécurité,


- le manque de matériel pédagogique et informatique pour mener à bien les ateliers proposés,


- la multiplication des interlocuteurs pour le même enfant dans la même journée,


enfant 8- le non respect du rythme de l'enfant, sans cesse "bringuebalé" (navettes en bus, moins de temps pour manger…),


- l'agressivité de parents excédés à l'encontre des agents municipaux…


- la non-reconnaissance des compétences des animateurs, des Atsem, du personnel de la restauration scolaire, des éducateurs sportifs, du personnel des affaires culturelles…

 

Et M. Boyer refuse de payer aux agents qui assurent la sécurité des entrées et sorties d'écoles les vacations supplémentaires du mercredi : un comble, pour des agents modestes (350 euros pas mois !), et une bien mauvaise interprétation du "travailler plus pour pas gagner plus…"

 

stop-ecole-copie-1


 

Et FO de citer des exemples précis :


- les trajets à répétition sur la journée, sur différents sites pour les agents (avec les frais d’essence à leur charge),


- les agents qui n’ont pas le temps de déjeuner car ils finissent la restauration des enfants à 13h30 et doivent se rendre dans leurs centres de référence pour 14h pour les réunions (le repas devrait être pris en charge pour ces agents),


-2 agents pour les trajets Pommeraies / Val de Bootz en car ; il leur faut gérer les enfants, les doudous, les papiers, l’argent, les portes du car, les doléances des parents et des enseignants (1 de ces agents s’est fait agresser par un parent excédé),

-Ces 2 agents déposent leur voiture aux pommeraies et pour la récupérer doivent faire le trajet retour à pied,

 

bus012

-Les locaux des écoles sales car les ATSEM n’ont plus le temps nécessaire (le mercredi matin et le soir),


-une ambiance dégradée avec l’équipe enseignante (les Atsem ont moins de temps de préparation),


-Tension entre collègues qui n’existait pas avant, dûe à la fatigue par le rythme soutenu…

 

FO note aussi que, dans une école où il y a deux agents, l’un surveille le portail pour l’arrivée des parents, et l’autre est en charge de 93 enfants (un enfant en a profité pour récupérer son ballon sur le toit de l’école), d’où le danger.

 

C'est l'inquiétude chez des parents d'élèves : ils ne savent pas avec quelle personne leurs enfants sont à partir de 15h30 ; ils ne savent pas non plus où les récupérer.

 

  Force Ouvrière exige :

 

- 1 téléphone portable par référent.


- Plus de matériels pédagogiques et informatiques à disposition.


- des locaux pour faire les activités avec les enfants.

 

Téléchargez, copiez, diffusez le tract FO 

 

boite a lettre

 

 

 

L'Etat devait verser 50 euros par enfant, soit 250 000 euros pour l'année scolaire. Qu'en est-il ?

 


Il est temps que l'enfant revienne au cœur du dispositif !

 


 

enfant 6  ados 010

 

 

Revue de  presse 

 

La Mayenne, on adore !

 

Ouest France du 24 septembre 2013

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans rythmes scolaires
commenter cet article

commentaires

rififi 25/09/2013 23:29


 


Y aurait du Rififi à Laval ?


 


Rififi au sommet de la Mairie pour les municipales ?


Ça serait génial d'avoir une autre proposition dans l'enveloppe, comme ça Boyer et Garot laveront  leur linge sale en famille !!!!....mais pas à Laval .


 

Bouh 25/09/2013 21:59


Le maquillage utilisé par le gouvernement pour travestir la réalité économique est de plus en plus grossier ! Voilà qu’en août le chômage aurait baissé de 62 700 demandeurs d’emplois. Sonnez
hautbois résonnez musettes : il s’agirait de la baisse la plus importante depuis novembre 2000, période de forte croissance ! M. Irma qui voit la reprise partout se serait-il transformé en
magicien ? La recette s’apparente malheureusement plus à l’attrape-nigaud : on constate tout simplement 77 500 radiations supplémentaires en un mois soit une hausse de 38 %. C’est historique :
jamais aucun gouvernement n’avait osé utiliser à ce point-là ce trucage -

 See more at:

http://lepartidegauche.fr/actualites/communique/effacez-ces-chomeurs-que-je-ne-saurais-voir-25005#sthash.kOyeGUuF.dpuf

solferino 25/09/2013 14:01


AU PS, l'enveloppe mystère ? que contient-elle ? peut-être un nom qui croyait être le candidat naturel, et, finalement, ne sera pas
candidat… Et si Guillaume avançait un 3ème homme ? un homme de confiance sans risque…


Qui ne hérisse ni le militant, ni l'électeur… Idr Aït-Arkoub, par exemple ?


Avec un lot de consolation pour JCB comme la présidence de Laval Agglo ?


Ça grenouille beaucoup en ce moment. Mais le militant de base ne sait rien.

Makis 24/09/2013 17:51


Monsieur Hollande, bombardez la Grèce s’il vous plaît

soyons clairs, j’entends « le régime » bien entendu :



l’establishment financier évidemment (souvenez-vous : cet « adversaire sans visage » que, d’une voix déjà cassée, vous promettiez de combattre à trois mois des
élections) : cartels médiatico-banquiers, armateurs voyous, détourneurs de fonds publics tranquillement réfugiés off-shore ;


l’appareil répressif d’Etat, sans faute, désormais majoritairement composé sinon de militants revendiqués, en tout cas de sympathisants néonazis, adonnés depuis trop longtemps
aux pires exactions ;

mais surtout, surtout, le pouvoir exécutif lui-même, cet énième gouvernement Goldman Sachs fabriqué de toutes pièces (présentateurs télé, filles et fils de, anciens cadres
d’extrême droite...) dont vous avez activement soutenu la formation et les agissements dès le lendemain de votre prestation de serment.



 


Torture policière et gaz lacrymo


On ne pouvait pas imaginer (si, certains le pouvaient) que les proches collaborateurs du Premier ministre Samaras (droite) étoufferaient les cas de torture caractérisée sur des dizaines de militants antifascistes
dans les sinistres sous-sols de la préfecture centrale d’Athènes.


On ne pouvait pas prédire (mais si !) que l’actuel vice-président (socialiste) du gouvernement, M. Vénizélos, négligerait savamment de donner suite à l’enquête sur la
liste des plus grands fraudeurs potentiels du pays, liste qui lui avait été transmise par Christine Lagarde.


On ne pouvait pas prévoir que le ministre de l’Intérieur décréterait du jour au
lendemain, par simple ordonnance ministérielle et sans aucune concertation préalable, la fermeture sèche de l’audiovisuel public (soit de trois chaînes télé et huit stations radio).


On ne pouvait pas savoir, enfin (quoique bien avertis quand même depuis les grandes manifestations sanglantes de 2010-2011), que la police d’Etat aurait systématiquement eu recours au fameux gaz CS, afin de disperser tout rassemblement public devant le Parlement et ailleurs. Lors de journées entières de mobilisation, l’usage de ce gaz – souvent expiré depuis des décennies – se comptait littéralement en plusieurs tonnes
par jour.


Du riz pour le peuple grec


Admettons donc que ce tableau terrifiant, pourtant si tristement classique dans les pays « sauvés » par la finance, vous demeurait longtemps caché. Mais maintenant ? Maintenant que
l’on sait tout ça ? Que fait la police, le Conseil de sécurité, l’Otan ? Que fait BHL ?

Article complet ici


 


 

Vérité absolue 24/09/2013 14:33


Une chose que je n'arrive pas à comprendre.


Je croyais qu'à chaque changement  les organisations syndicales étaient conviées à des discussions. A quoi servent-elles puisqu'à chaque fois il y a contestation? Preuve que les syndicats ne
servent à rien puiqu'ils ne sont pas écoutés.


Les politiques ont toujours le dernier mot