Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 18:54

Coucou ! Revoilà un grand classique...

 

 

Les élections municipales approchent, et voilà de nouveau les promesses de créations d'emplois, échelonnées dans le temps...

 

pere noel 039Le miracle de Noël...

 

 

Ce 10 décembre 2013, M. Boyer (Jean-Christophe)  pose donc avec fierté aux côtés du vice-président et grand argentier du Conseil régional, son camarade Clergeau, et Dan Lejerskar, le patron de "Eon Reality", une entreprise américaine de jeux vidéos et de réalité virtuelle, qui annonce son implantation à Laval (après Göteborg, Manchester, Moscou et Singapour).

 

6 à 10 emplois pour le 1er avril 2014, puis 66 dans 3 ans, puis 150 à terme dans 5 ans. Voilà des promesses de création d'emplois bienvenues par lesgraphe temps qui courent, et chacun ne peut que s'en réjouir.


Le coût est important pour le contribuable : sur 9 millions d'euros d'investissement annoncés, 4 millions seront des fonds publics (3,1 Millions d'euros par la Région, 900 000 euros par l'Agglomération de Laval, la Ville, le Conseil général et le fonds de revitalisation). De toute façon, ce sera une dépense publique plus utile que les 21 jets d'eau dans la Mayenne...

 

Virtuellement réel ou réellement virtuel ?

 

Mais les lavallois ont de la mémoire, et ils se souviennent bien des mêmes annonces avant les mêmes élections, avec au final un résultat nul, et des espoirs déçus pour les demandeurs d'emplois et les jeunes... A force, cela amène à devenir un peu méfiant...

 

Espérons que ce ne sera pas que du virtuel, mais aussi de la réalité, et que ce projet ira bien au-delà des élections et des effets d'aubaine. 


 

ficelleToujours la même grosse ficelle...

 

 

 

1994

 

 

En 1994, c'est une usine de téléviseurs chinois, Starlite,  qui doit s'implanter à Laval, à quelques mois des élections municipales. Il est question de 60 emplois, avec 400 à terme.


Le bulletin municipal s'extasiait, multipliait les articles élogieux pour le maire.

television21

 

On vit alors 2 prédécesseurs de M. Boyer poser avec le patron de starlite, devant un panneau de chantier annonçant fièrement cette création.

Et l'on vit même le président du Conseil général danser joue contre joue avec M. Lau, le promoteur du projet.

 

STAR
 starlight

 

Il n' y aura jamais eu plus de 40 personnes dans l'entreprise avant une disparition rapide. De l'argent public y avait été massivement investi.

 

2001

 

Au début des années 2000, un autre illustre prédécesseur de M. Boyer annonce à grand fracas de communication l'implantation d'une entreprise finlandaise de téléphonie, spécialisée dans le traitement de surfaces optiques et la protection électromagnétique, la Savcor.


savcor

Il prétend alors faire de l'axe Le Mans - Laval - Lannion, la "telefon valley"...

 

Il fait miroiter aux lavallois 30 à 40 emplois à court terme, 85 dans un an, 150 emplois sous 2 ou 3 ans.

 

Un bâtiment très spécialisé est construit par les collectivités publiques. Des centaines de demandes d'emplois parviennent en mairie, mais l'usine ne dépassera pas 14 salariés et disparaîtra très vite, avec un feuilleton rocambolesque d'une super machine baladeuse qui finira au Brésil...

Là encore, le contribuable y aura laissé des plumes.


Lisez la passionnante enquête publiée par le Vecteur Libre et indépendant sur ce dossier, voici 11 ans, en novembre 2002.

 

livre 022

 


Aussi, à M. Boy
er (Jean-Christophe), très amateur de communication à son avantage, et comme nous l'avions fait à ses prédécesseurs, nous répétons

 

"le bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de bien !"

 

 

 

 

affiche OF Eon

La revue de presse

 

Ouest France du 28 décembre 2013,

page 1

 

Ouest France du 28 décembre 2013,

page 8

Partager cet article

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans béatitude
commenter cet article

commentaires

Yona Kobi 25/12/2013 18:37


Laisser 50 000 familles à la rue ou réquisitionner les logements vides : que décidera le gouvernement ?


 


L’équation est pourtant simple : d’un côté plus de 2 millions de logements vacants, de l’autre 50 000 familles en attente d’un relogement prioritaire, souvent expulsées de chez elles juste
avant la trêve hivernale. Les associations de soutien aux mal-logés demandent au gouvernement de réquisitionner les immeubles et appartements inoccupés depuis 6 mois, dont elles commencent à
dresser l’inventaire. Obliger un propriétaire à percevoir un loyer en lui imposant des locataires ou contraindre les gens à rester à la rue alors que de nombreux bâtiments sont vides :
telles sont les deux logiques qui s’affrontent.

PLUS ICI

Julien 23/12/2013 16:05



« Tout semble être secret ? »

Pourtant ils veulent implanter des caméras de vidéo-surveillance un peu partout, juste avant les élections comme par hasard.




 



Sur ce point ils se font doubler sur leur gauche par  Zochetto, bien joué il faut reconnaître, qui promet la remise à jour de la police de proximité (1).



Du même coup, il égratigne sa colistière sarkozyste dans l'âme.

( 1)Prérogative de Jospin en 1998 et aboli par Sarkozy en 2003.




 

sophie 22/12/2013 17:38


Tout est urgent en ce moment. M. Boyer et le DG sont sur les dents… Ordre, contrordre, c'est la pagaille dans les services. Et tout
semble être secret. Drôle d'ambiance…

André Gorz 20/12/2013 20:15



le temps des traîtres 18/12/2013 20:07


Décidément la trahison pour ambition personnelle semble être une maladie récurrente au PS..

le petit délégué nous à bien roulé à coups de promesses non tenues et pire encore…

Voilà qu'ailleurs et dans un autre domaine ça continue ...

serait-ce contagieux ?




Edouard Martin "s'est servi de nous"

"On a l'impression d'être cocus. Il nous avait dit : je ne ferai jamais de la politique". Walter Broccoli, délégué syndical FO de la raffinerie de Florange, ne décolère pas contre son ancien
compagnon de lutte, Edouard Martin. Le syndicaliste CFDT, emblématique tête d'affiche du combat pour le sauvetage de l'usine de Moselle, a annoncé mardi soir sur France 2 sa candidature pour le
PS dans la région Grand-Est pour les élections européennes. Et chez FO, ça passe mal.

http://info.sfr.fr/politique/articles/edouard-martin-s-est-servi-de-nous,1746361/#sfrclicid=P_actu_slider1