Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 08:00

Le profond malaise ressenti depuis plusieurs mois au sein de la municipalité s'amplifie au point d'éclater au grand jour. 

Le premier à dire clairement son malaise est Emmanuel Doreau, Adjoint au maire à la Culture. France Bleue Mayenne s'en est fait largement l'écho dans l'édition de son journal de 12 heures du mercredi 30 janvier 2013Julie Lallouët-Geffroy relate les faits en ces termes : 


"Pour France Bleue Mayenne, il n'est pas impossible qu'Emmanuel Doreau boycotte le rendez-vous annuel des assises de la culture qui aura lieu le 9 février prochain au théâtre de Laval, avec la venue de la ministre de la culture Aurélie Filippetti. Selon des proches de l'adjoint à la culture de la ville de Laval, Emmanuel Doreau serait victime d'une véritable placardisation depuis l'élection de Jean-Christophe Boyer comme maire de Laval en juillet dernier. Emmanuel Doreau, qui organise ce rendez-vous annuel depuis 2009, ne serait même pas mentionné sur le carton d'invitation officiel. Affaire à suivre..." 

phono 018
Ecoutez l'extrait sonore correspondant.

Effectivement, beaucoup de nos collègues se sont étonnés de ne pas voir figurer le nom du maire adjoint concerné sur le carton d'invitation pour les assises de la culture, qui auront lieu le samedi 9 mars 2013, en présence de deux ministres, Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication, et Guillaume Garot, ministre de l'agroalimentaire.

carton2carton1  

M. Boyer, qui cherche surtout à se mettre en valeur, semble agacer de plus en plus les autres membres de la municipalité qui pourraient lui faire de l'ombre, ou qui sont particulièrement présents sur le terrain. En fait, l'omniprésence du Cabinet politique, qui prend désormais en main la plupart des dossiers sensibles, attise les rancoeurs et le désappointement envers l'entourage de Messieurs Garot et Boyer, qu'ils soient élus ou fonctionnaires.

WebRep
currentVote
noRating
noWeight

Partager cet article

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans morositude
commenter cet article

commentaires

bernadette 06/02/2013 19:42


réponse à Rachel


 


j'étais au préalable dans l'Hérault, et là c'était bien clair


Le Conseil général de l'Hérault recrute
uniquement des agents fonctionnaires par mutation, détachement ou inscrits sur liste d'aptitude des concours de la fonction publique territoriale.
Exceptionnellement, dans le cadre de remplacements temporaires de courte durée (pour des congés maternité, maladie, accident du travail etc…), il peut être amené à recruter des agents «non
titulaires» de la fonction publique.


Il te faut passer le concours, je ne vois pas d'autres solutions. Tu tombes mal, parce que Laval est une mairie socialiste et ils ne font pas de clientélisme. Essaie peut-être sur les communes
alentour...

rachel 06/02/2013 19:33


Quand faites-vous un article expliquant le mode de recrutement des fonctionnaires municipaux?


Je voudrais un poste d'ATSEM mais on me laisse entendre qu'il n'y a que des agents fonctionnaires qui puissent être recrutés par voie de concours, de mutation ou de détachement.


J'ai mon CAP petite enfance.

beatrice 05/02/2013 20:23


l'idée lumineuse





éric 05/02/2013 20:13


ces 10 ministres du gouvernement qui ne servent à rien !


 


6/10 Guillaume Garot, ministre de l'Agroalimentaire 


aurélie va m'aider à me faire mousser


 



oh 05/02/2013 15:58


L’imposteur est un authentique virtuose de l’apparence, "maître" de l’opinion, "éponge vivante" des
valeurs de son temps, "cannibale" des modes et des formes dont il s’affuble comme des "fétiches" pour parer à l’inconsistance de son existence, pour vivre à crédit, au crédit de
l’Autre.


PLUS PAR
ICI