Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 20:25

 

 

rubanVous trouverez ci dessous l'intervention du représentant FO à la Commission Administrative Paritaire de catégorie A, réunie le 21 juin 2013, 14 h 30, sous la présidence de M. Boyer (Jean-Christophe), maire de Laval, afin d'émettre un avis sur la mise au placard de l'un des membres de cette commission paritaire, Philippe SERRE.

 

Examen de la Mutation d'office dans "l'intérêt du service" de Philippe Serre à "la direction prospective et observation du territoire".

 

Monsieur Philippe Serre dirige une direction importante de notre collectivité, comprenant plusieurs services aux missions parfaitement claires, définies et identifiées, notamment élections, état civil, réglementation... C'est un fonctionnaire honnête, intègre, attaché au service public, au respect des lois de la république. Il a les qualités de rigueur et d'organisation indispensables aux domaines d'intervention de ses services qui s'accommodent mal de l'improvisation.

 

Il est parfaitement rompu aux techniques de l'administration, après avoir exercé dans notre collectivité depuis 1982, soit 31 ans. Il a parfaitement assuré la continuité du service public municipal sous l'autorité des 7 maires qui se sont succédé à la tête de la municipalité durant sa carrière. Enfin, s'agissant de l'organisation des élections, son service a organisé de manière exemplaire les multiples scrutins de cette ville, sans aucun contentieux électoral, y compris lors d'élections qui se sont jouées à quelques voix.

 

Il est aussi un militant exemplaire de notre organisation syndicale, porteur de mandats de représentation du personnel depuis 31 ans.

 

M. Guillou, prédécesseur de M. Milcent, lorsqu'il a salué les agents à son départ a tenu à féliciter personnellement Philippe Serre pour sa rigueur et sa droiture nonobstant les désaccords liés au combat syndical.

 

Nous rappelons à l'attention des élus municipaux qui siègent dans notre instance et qui ne connaissent pas bien le statut de la fonction publique que le mode de recrutement qui est ici envisagé pour pourvoir le  poste vacant de "la direction prospective et observation du territoire", est  tout à fait exceptionnel. Il déroge aux règles habituelles de la mobilité interne des fonctionnaires territoriaux. Pour mémoire, la mobilité normale et transparente, c'est la mobilité choisie, elle repose sur la publicité des postes, la liberté de la candidature, la réunion de vrais jurys qui émettent de vrais avis, le respect des règles statutaires qui donnent priorité aux fonctionnaires pour occuper les postes vacants. Le pouvoir de nomination et l'organisation de la mobilité sont encadrés de façon à éviter les pratiques du recrutement en réseau affinitaire politique, voire même familial. Ces pratiques existent malheureusement, indistinctement à droite et à gauche, elles sont incompatibles avec les principes d'une fonction publique républicaine.

 

Nous rappelons aussi que le recours abusif à cette pratique alimente une abondante jurisprudence. C'est le contentieux classique du placard, mode de management tristement répandu dans les collectivités territoriales de tous bords, à gauche et à droite, et qui est reconnu aujourd'hui comme une forme de harcèlement moral préjudiciable à la santé des salariés, et par suite réprimé, tant sur le plan administratif que pénal.

 

Ceci amène à vous poser une première question. Pourquoi avoir recours pour pourvoir le poste de directeur de "la direction prospective et observation du territoire" à cette forme de mobilité forcée ? Pourquoi ne pas avoir recouru à une vacance de poste normale qui vous aurait permis de recueillir, peut être, des candidats vivement intéressés par le profil de poste que vous avez bien voulu joindre au dossier ?

 

Que recouvre, selon vous, "l'intérêt du service" dans le cas d'espèce ? Quel est-il ?

 

La date d'effet de la mutation est fixée au 1 er juillet 2011, qu'est ce que cela signifie ?

 

Nous en venons au profil de poste lui-même, et aux missions afférentes à la "la direction prospective et observation du territoire".

 

Si la direction actuelle de Philippe Serre a un contour parfaitement clair et défini, et que par suite les responsabilités qui en découlent sont parfaitement mesurables et en rapport direct avec son grade de directeur territorial au dernier échelon, qu'en est il précisément s'agissant de cette nouvelle direction où vous envisagez de le muter d'office, dans l'intérêt du service ?

 

La rédaction du profil de poste laisse nombre de lecteurs perplexes, en premier lieu les fonctionnaires de notre collectivité, mais aussi la presse locale, les lavallois qui travaillent, payent de plus en plus difficilement leurs impôts dans un contexte particulièrement difficile. Des interrogations, frappées au coin du bon sens, se font jour en ville : quelle est l'utilité de ce poste ? Chaque euro dépensé pour rémunérer le fonctionnaire qui l'occupera sera-t-il un euro vraiment utile ?

 

Mais comment ne pas être perplexe lorsque les trois volets Mission du service/ Mission principale du poste/Activités principales décrivant  l'objet de cette direction sont décrits en des termes aussi généraux et flous ? :

 

 "Mission principale du service : Rassemble et analyse, de façon transversale, à l'attention de la direction générale et des élus, des éléments favorisant une approche stratégique et la cohérence de la mise en œuvre de l'action municipale compte tenu des évolutions importantes du territoire lavallois

 

Mission principale du poste : Anticiper et veiller à la cohérence de l'action publique en vue d'une meilleure attractivité de la Ville de Laval, notamment pour le développement territorial et la valorisation du patrimoine.

 

Activités principales : Production de données et d'analyses et appui méthodologique pour la cohérence des orientations relatives au projet urbain. Coordination et pilotage des thématiques transversales. Recueil d'éléments en transversalité auprès des différents services. Edition et suivi de tableaux de bord et des indicateurs nécessaires à l'action.

Assistance et conseil auprès de la direction générale et des élus" ?

 

Des éclaircissements sont nécessaires, ce qui justifie les questionnements qui suivent :

 

Tout d'abord, si l'on croit discerner que cette direction est réellement sensée aider les élus dans la définition d'une "approche stratégique et une cohérence de l'action municipale" (mais est ce bien le cas ?), alors on s'interroge immédiatement sur l'urgence à créer un tel poste, à quelques mois du terme du mandat municipal, au moment où l'équipe municipale est plutôt portée à faire le bilan de la stratégie municipale mise en œuvre au cours du mandat écoulé, et de sa cohérence. C'est plutôt en début de mandat, et non pas à sa fin, qu'il convient de se poser ce type de questionnement.

 

La lecture au premier degré du profil  indique qu'il s'agirait d'une mission de très grande ampleur, qui nécessite des moyens en rapport avec les ambitions d'un objectif aussi vaste.

 

Il est donc nécessaire de cerner la réalité de ces moyens de façon à bien appréhender l'adéquation missions et moyens.

 

Très concrètement, combien d'agents seront placés sous la direction de M. Philippe Serre ?

 

Cette nouvelle direction disposera t elle de moyens de secrétariat autonomes ? Dans quels délais ? Les procédures de mobilité des agents vers cette nouvelle direction seront-elles lancées prochainement, et selon quelles modalités : ouverture de vacances de poste ? Mobilité choisie ?

 

Que recouvrent "les importantes évolutions du territoire Lavallois ", de quoi s'agit il exactement, évolutions passées, présentes, à venir ?

 

L'objectif de veille sur la cohérence de l'action publique en vue d'une meilleure attractivité de la Ville de Laval est il réellement atteignable, tant il est ambitieux ? Est-il possible de donner des exemples concrets d'actions que cette direction devrait entreprendre pour tenter de l'atteindre ? C'est un point très important, car il n' ya rien de pire que de fixer des objectifs qui sont en réalité hors de portée, dans un contexte de restriction délibérée de moyens pour y parvenir. Cette méthode est classiquement connue dans les techniques de harcèlement, elle peut conduire ceux qui en sont victimes au suicide, au phénomène dit du "burn out".

 

Le profil évoque "une valorisation du patrimoine", dans des termes assez vagues, de quel patrimoine s'agit-il exactement? Culturel, bâti, végétal, financier… ? S'il s'agit du patrimoine bâti, nous rappelons que M. Gérard Nicolas est déjà missionné sur ce point, et qu'il serait de mauvaise gestion d'assigner à deux agents différents une même mission.

 

S'agissant de M. Gérard Nicolas, qui fût le directeur général délégué en charge du pôle ressources, supprimé il y a quelques mois, puis recréé de nouveau avec l'affectation sur emploi fonctionnel de M. Theuret à sa tête, nous vous demandons de nous communiquer copies des versions successives de sa fiche de poste et nous expliquer son rôle exact dans votre organisation depuis qu'il a quitté ses fonctions de directeur général délégué du pôle ressources, suite à sa suppression. Nous vous demandons également de nous préciser la position exacte de M. Nicolas dans l'ancien et le nouvel organigramme, ainsi que la communication de son contrat de travail.

 

Il est fait référence dans le profil de poste à "une activité de production de données et d'analyses et appui méthodologique pour la cohérence des orientations relatives au projet urbain" sans plus de précision. Qu'en est-il exactement ? C'est un champ très vaste, trop vaste, quelles sont ces données ? Quelle est leur nature exacte ? Quelles sont les priorités fixées pour cette activité ? Que recouvre cet appui méthodologique,  de quoi s'agit-il plus précisément ?

 

S'agissant des moyens matériels, nous souhaitons connaître les dotations matérielles prévues pour l'ensemble du personnel affecté à cette nouvelle direction.

 

Quelle sera la dotation en matériel informatique pour l'ensemble du personnel de la direction pour assurer la production des données évoquées. Philippe Serre sera-t-il équipé en matériel informatique (le travail sur écran est exclu de l'environnement de travail du poste). Quels seront les outils logiciels mis en œuvre au sein de cette direction? Quelle sera la dotation en matériel de communication ? Quelles sont les formations envisagées pour l'ensemble du personnel affecté à cette nouvelle direction ?

 

Quelle est l'estimation prévisionnelle détaillée du budget de fonctionnement annuel de cette direction ?

 

Quel sera le budget affecté à la rémunération de son personnel ?

 

Philippe Serre bénéficie actuellement du versement de la NBI (Nouvelle Bonification Indiciaire) au titre des responsabilités exercées dans sa direction actuelle. Nous vous demandons de confirmer qu'il continuera à percevoir le versement de cette bonification.

 

Cette nouvelle direction disposera t elle de locaux de travail pour son personnel ? Le cas échéant, pouvez-vous préciser les locaux qui sont prévus, en termes de localisation, de surfaces et nombre de bureaux, d'équipement mobilier.

 

Telles sont les précisions que nous vous demandons d'apporter en séance.

 

Nous vous indiquons que les conditions de tenue de cette CAP ne nous paraissent pas régulières.

 

En effet, M. Philippe Serre ne peut pas assister à la séance en sa qualité de représentant du personnel, puisque il est en congé, sa demande de congé ayant été communiquée à l'administration avant l'organisation de cette CAP. Il n'aurait pu siéger sur ce point précis puisque concerné par cette mutation d'office. Mais son suppléant, M. Arezki, est lui-même en congé ce qui était également connu par l'administration avant l'organisation. Seuls les représentants du groupe hiérarchique 6 sont appelés à voter. Il en résulte que le résultat du vote est connu avant même que celui-ci ait eu lieu.

 

Nous vous demandons la transcription intégrale des débats. Nous demandons également copie de l'enregistrement sonore des débats.

 

Notre organisation syndicale dénonce avec vigueur l'application de cette mutation d'office de Philippe Serre, l'un de nos porteurs de mandats syndicaux. C'est une nouvelle manifestation, tout particulièrement grave, du développement de mesures discriminatoires prises en considération de l'adhésion et de l'exercice de mandats syndicaux de notre organisation.

Résultat des votes :

 

Collège patronal : MM Boyer (Jean-Christophe), POIRIER, HAMADAINE, LEFEUVRE, GERMERIE.

TOUS FAVORABLES.

 

Collège salariés : impossibilité de voter.

Au titre du groupe hiérarchique 6 : Philippe Serre, en congé et exclu du vote car concerné par la mesure,

Jean-Claude Arezki suppléant de Philippe Serre, également en congé et par suite dans l'impossibilité de voter.

 

CFDT : aucune représentation (titulaire et suppleant du groupe 5)  pour l'ensemble des dossiers examinés à l'ordre du jour de cette CAP.

 

CGT : était représentée et a dénoncé vigoureusement cette opération, son représentant siégeant au titre du groupe hiérarchique 5 n'a pas pu prendre part au vote.

 

FO : était représentée, son représentant siégeant au titre du groupe hiérarchique 5 n'a pas pu prendre part au vote.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Le Placard
commenter cet article

commentaires

Laurent 01/07/2013 22:25


Garot doit choisir entre sa ville et sa carrière.


Quant à Boyer, exit

patrick 01/07/2013 22:21


oui


ces gens là oublient qu'ils ont cet "emploi" et les salaires et avantages qui vont avec parce qu'on leur a fait confiance pour gérer notre ville.


Le premier a abandonné le navire attiré par les sirènes d'un ministère qui ne sert à rien et l'autre essaie de gagner en notoriété avec des affaire de com pour sefaire lui aussi une place à un
plus haut niveau.


Et qui, là a vraiment le souci de la ville?


Franchement, quand on voit le centre ville de villes de l'importance de Laval, on se sent minables avec le notre. Oùen sont tous les projets d'un centre ville attractif avec un parcours de
chalandise continu et sécurisé?

Amélie 01/07/2013 21:50


Les manigances dans ce genre destinées à servir des intérêts à court terme, aussi bien ficelées semblent-elles ne fonctionnent pas indéfiniment. MM. Garot-Boyer oublient un peu vite que leurs
concitoyens sont capables de réflechir par eux-mêmes et de décider le moment venu - qui se rapproche à grands pas - s'ils sont prêts à leur signer un nouveau chèque en blanc...

En vérité 01/07/2013 21:02


 



Oui, chers lecteurs, vous avez bien compris.
Quand les ténors de notre municipalité disent travailler pour notre bien, ils travaillent surtout à leur maintien aux poste de commandes, quel que soit le coût pour nos libertés.

Quant à l’égalité, pas la peine d’en parler, ils n’en connaissent ni l’existence ni l’essence.

Guillaume le magnifique muni de son pit-bull Jean-Christophe ont garrotté toute possibilité de vérité citoyenne.

j’entends vérité dans sa forme sémantique de l’antique Grèce, c’est-à-dire Aléthéia qui veux dire vérité issue de réalités et de faits.
En vérité je vous le dis, il n’y a point de vérité, en dehors de celle-ci.


 




sophie 01/07/2013 12:58








LA PILULE ROUGE




“En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire”. George Orwell