Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 13:34

La révolte de L'adjoint au personnel

 

 

 

OF aff  CM aff

 

 

 

Dans  Ouest France du 21 février 2014 , Jean-Yves Lefeuvre, maire-adjoint en charge du personnel municipal, dit ce qu'il a sur le cœur :


"Durant ces six premières années, je me suis senti frustré. Je n'ai jamais pu vraiment maîtriser les décisions…". Il s'interroge aussi sur l'éventualité d'une démission de ses fonctions actuelles avant la fin du mandat (40 jours) : "Je me demande si l'on veut encore de moi. Je n'ai pas compté mes heures à la mairie depuis 2008. J'ai géré des dossiers difficiles. On me traite aujourd'hui avec mépris".

 

Le retrait de Jean-Yves Lefeuvre, adjoint au maire en charge du personnel et de la sécurité fait beaucoup de bruit dans les services municipaux et en ville.

 

Sa fonction de gestion des Ressources Humaines est sans doute le poste le plus délicat dans une Mairie.

 

Outre le classique dialogue social qui doit être entretenu en permanence, il y a beaucoup de problèmes individuels et humains à prendre en compte, ceux d'une communauté de 1500 individus, avec leurs difficultés, leurs aspirations légitimes, les drames personnels.

 

Pour une municipalité "de gauche", ce domaine se devrait d'être exemplaire en tous points.

 

Le statut de la Fonction publique a été mis en place à la Libération et par les grandes lois Le Pors de 1983 et 1984. Ce statut est un fondement de la République. Il devrait aussi assurer l'égalité de tous les citoyens devant l'accès à la fonction publique communale. Et c'est là toute la difficulté ! Un emploi dans une mairie, c'est 40 ans de garantie d'un travail et d'un salaire à la fin du mois. Alors, dans beaucoup de collectivités se développent le clientélisme et le népotisme.

 

Jean-Yves Lefeuvre mettait un point d'honneur à ce que des jurys se tiennent en bonne et due forme, mais il avait conscience qu'un certain nombre de recrutements lui échappaient. Le Vecteur Libre et Indépendant a eu souvent l'occasion de dénoncer les méthodes utilisées par le système Boyer pour constituer un véritable "appareil" très politisé qui contrôle l'administration territoriale.

 

Les avis des Commissions Administratives Paritaires, qu'il présidait et animait, n'étaient pas toujours suivis d'effet au niveau des nominations. Emmanuel Doreau, également, avait démissionné très rapidement de sa représentation municipale au sein de la CAP de catégorie A, manifestement mal à l'aise, car cet esprit indépendant avait du mal à devoir respecter une discipline de vote obligatoire.

 

Nous pouvons d'ailleurs rajouter que d'autres élus siégeant dans les instances paritaires, par un regard, par un clin d'œil, ou un propos informel en sortant de la salle, marquaient leur convergence de vue avec les représentants du personnel sur certains dossiers, atténuée par une certaine crainte. Parfois certains se faisaient porter pâle…

 

Certaines décisions, certains choix, certains refus étaient manifestement imposés à Jean-Yves Lefeuvre. Cela heurtait sa conscience. Il a dû composer régulièrement entre une morale stricte et une discipline d'équipe qui pouvait l'amener à soutenir des décisions qu'il avait du mal à devoir assumer.

 

Dans l'affaire emblématique de la mise au placard de Philippe Serre, il se montrait réticent à voter une décision contraire à son éthique, et c'est M. Boyer en personne qui avait dû présider la CAP concernant la mutation arbitraire de notre collègue. M. Lefeuvre se doutait que cette opération virerait au fiasco judiciaire, ce qui a été le cas au grand dam du clan qui en était les "promoteurs".

 

Ce retrait de Jean-Yves Lefeuvre rappelle, à beaucoup de nos collègues, le départ que nous avons toujours estimé précipité du 1er Directeur Général des Services nommé en 2008 et parti le 1er octobre 2011 (il avait même déménagé sa famille dès le mois d'août). Ces postes sont généralement pourvus pour la durée du mandat. Ce DGS était un grand professionnel, très honnête et pourvu d'une solide éthique. Son départ a incontestablement provoqué un réel traumatisme, notamment dans l'encadrement. Et les questions que chacun se pose n'ont pas eu de réponses car ce professionnel était très discret. L'avenir proche permettra peut-être d'en savoir plus, quand les archives s'ouvriront…


 

Un hommage à un autre grand adjoint au maire

en charge du personnel

 

 

victor robin


Victor Robin est décédé le 10 février 2014. Il était le Maire-adjoint d'André Pinçon en charge du personnel municipal. Lui même fonctionnaire à la Direction Départementale de l'Equipement, il était profondément respectueux du statut de la fonction publique. Le concours, le jury étaient systématiques pour les recrutements, y compris pour les emplois les plus modestes, car il respectait l'égalité de tous devant la chance que constitue un emploi municipal et prenait en compte les compétences.


Son maire, André Pinçon, n'intervenait pas et respectait son travail. Les adjoints avaient alors de véritables délégations.


C'était le temps où les hommes se référant à "la gauche" en respectaient les valeurs fondamentales.

 

Nous devons à Victor Robin, dans le cadre d'un dialogue social franc, et d'une politique contractuelle forte, les principaux acquis locaux : la mise en place des 35 heures en 1982-1983, le protocole des droits syndicaux…

 

Il était d'une droiture exemplaire.

 

Autres temps, autres mœurs…

 

 

Une retraitée témoigne et s'engage

 

Notre collègue Claudine s'est engagée sur la liste "Carton rouge" conduite par Jean-Marc Bédue. Dans une vidéo réalisée par Ouest France, elle s'exprime et rappelle son vécu à la mairie (une vidéo de 2 minutes, après la pub...à regarder attentivement).

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Bougons
commenter cet article

commentaires

Il l'a voit pas venir 26/02/2014 17:58


Le ministre Garot ne voit pas venir de claque fin mars



Ben oui mais 26/02/2014 17:20


ben oui, ras-le-bol, vous avez parfaitement raison. Mais que voulez-vous il faut bien d'une façon ou d'une autre, de façon détournée ou non, rentabiliser le petit Trianon
permanence et le magazine propagande popstar. Sans oublier tout le reste…


puis d'après certaines rumeurs fondées le secours populaire, les restos du coeur ont de moins en moins de ressources pour aider les plus démunis…

Le tour est joué, tout est lié…

Service public indispensable aux citoyens ne peut se passer des autres citoyens quels qu'ils soient et vice versa .

Quand tous les moutons du monde se donneront la patte ...

Il y a encore beaucoup de travail à faire pour cela malheureusement...

Certes, les luttes internes des différentes catégories socioprofessionnelles ont eu et ont encore leur nécessité. Mais la plus grande des plus grandes nécessités aujourd'hui est l'union
de toutes ces catégories sans en oublier aucune…

Nous sommes loin du compte le chemin est encore très long, espéront…


ralebol 26/02/2014 10:25


Toujours pas de revalorisation de nos salaires en 2015 !


Mme Lebranchu, dont le conseiller spécial est M. Boyer, vient de l'annoncer :


 


http://www.acteurspublics.com/2014/02/25/marylise-lebranchu-enterre-l-idee-d-un-degel-du-point-d-indice

C'est pas possible !! 26/02/2014 02:02


C'est pas possible ! nous avions les Jackys et maintenant, allez voir  :

Laval  connu reconnu pour ses comiques troupiers ?


http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-petit-journal/pid6381-les-extraits.html?vid=1027088


 

Yona 25/02/2014 23:19



Détrompez vous ce n’est pas les restos du Coeur

- Tout le contraire ?
- Oh ! vous  êtes méchant là !
- Quoi ?
- Juste réaliste !



- Oh !  non ! n’allez pas fouiller leurs poubelles !