Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 19:22

Un médecin du travail témoigne

des ravages de l'évaluation individuelle...

 

 

Rappel des épisodes précédents : Guillaume Garot veut mettre en place à la Mairie de Laval, l'expérimentation (pourtant facultative) de l'évaluation des fonctionnaires voulue par M. Sarkozy dans le cadre de la RGPP, transcrite dans le décret du 29 juin 2010 et la circulaire du 6 août 2010. Guillaume, député mal noté, a témoigné de l'injustice des évaluations.

 

Guillaume Garot veut donc nous transformer en rats de laboratoire, soumis à l’expérience des effets de « l’entretien professionnel », véritable pivot dehamster cage1 l’évaluation au mérite individuel.


Dans la panoplie du parfait manager, « l’entretien professionnel » est la pièce maîtresse qui permet de créer le lien entre votre supposé « mérite » et la vitesse de vos avancements d’échelon et de grade, de créer le lien entre votre « mérite » et l’importance de votre régime indemnitaire, qui doit être rebaptisé prochainement « Prime de Fonction et de Résultats, PFR ».


C’est ce qui permettrait de remettre en cause un acquis social de taille à la mairie de Laval, conquis de haute lutte : l’avancement à la durée minimale de tous les agents, pas moins !


Une telle remise en cause, le très libéral d’Aubert devait en rêver, il avait d’ailleurs fait une tentative qui a lamentablement avorté face à la résistance et la solidarité de l’ensemble du corps social des agents municipaux (Cf. notre dossier archive). Le socialiste Guillaume Garot le ferait en expérimentant un arsenal législatif portant la marque de fabrique Sarkozyste… Quel paradoxe ! 


N’en doutez pas :  « L’entretien professionnel » vous sera présenté comme le moment privilégié, le sommet du dialogue social décliné dans tous les bureaux et ateliers, qui vous rendra plus heureux et épanoui dans votre travail…


Enfin heureux et épanoui au boulot ?  Enfin la soif de reconnaissance de chacun étanchée par des espèces sonnantes et trébuchantes, chaque fin de mois, à la mesure de son mérite individuel ?

 

En êtes vous si sûr ???

 

 

Il est important de bien comprendre les mécanismes pervers qui sont introduits par la généralisation des pratiques d’évaluation individuelle. Christophe Dejours, psychanalyste, médecin du travail et professeur au Cnam, a conduit de longues recherches sur cette question. Il est l’auteur d’un ouvrage intitulé « L'évaluation du travail à l'épreuve du réel, par Christophe Dejours (INRA, 2003) » (extrait sur google livre).

Il anime de nombreuses conférences sur ces questions. Vous trouverez ci-dessous une vidéo où il développe la nature des mécanismes pervers qui sont induits par l’application de ces méthodes et l’importance de leurs effets néfastes sur les salariés.

 

Extrait vidéo d’une conférence sur le thème "introduction à l’analyse des problèmes de santé au travail "- Rendez-vous d’automne de l'ANM, Association Nationale des Médiateurs, Palais Bourbon le 24 octobre 2008.

 

 

 

à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Vecteur Libre et Indépendant - dans Evaluitude
commenter cet article

commentaires

RADIO PIRATE 31/05/2011 09:10



La gauche ? Des imposteurs !


Limite si on se demande si on n'est pas gouverné par le parti scientologue ?



résistance 28/05/2011 19:16



Un seul mot d'ordre : appel à la résistance générale.


Garot s'il n'est pas stoppé va détruire les agents et massivement broyer leur résistance par la peur établie par sa garde rapprochée et la menace de la sanction de l'argent: prime au mérite politique.


La gauche à LAVAL est vraiment pourrie.


 



Appel à résistance 27/05/2011 00:41



Résistez tant qu’il est encore temps ! 


Demain ce sera trop tard ! 


Ce qui se trame dans votre administration, sous l’impulsion de vos patrons de « gauche », c’est bien la copie conforme de ce que les fonctionnaires de France Télécom ont subi
avec la privatisation et l’application des méthodes du management par la performance et l’individualisation des rémunérations au mérite… 


Nul ne peut désormais ignorer où tout cela mène. Il vaut mieux prévenir que guérir, pour vous c’est sans doute encore possible si vous savez
dire collectivement : 


NON… 


Ci-dessous un lien vers le témoignage d’un ancien salarié de France Télécom sur les questions qui vous préoccupent. 


Nouvel observateur, 14 septembre 2009, « France telecom : un témoignage éclairant et accusateur su le
management ». 


Et un extrait de celui-ci tout particulièrement édifiant, à lire, relire, faire lire et méditer : 


« j'ai travaillé dans les Télécom de 1985 à 1997.…


J'ai quitté France Télécom , obligé que j'étais , ayant été sorti de l'organigramme .En effet ,
ancien responsable informatique du CPRI de Montpellier, on me jetait au placard « chargé de mission » . J'ai donc passé un concours d'Ingénieur d'études pour entrer dans les
Universités.


ci-dessous mon témoignage aux collègues, cette année, 
au moment du débat qui a animé les agents, lors de l'instauration des entretiens d'évaluation.


témoignage :


j'ai l'impression de revivre une tranche de vie.


c'était en en 1993, en pleine dérèglementation. Des cadres débarquaient des directions  dans tous les centres de France télécom pour promouvoir le nouvel outil fantastique de gestion des ressources humaines . Le but était évidemment de permettre à
chacun de s'épanouir dans le travail et d'obtenir la reconnaissance de son investissement en introduisant "le mérite" !  Ca en serait fini de ces
fainéant parasites qui vous laissent faire tout le boulot et qui gagnent autant que vous à la fin du mois ! Bref un système où il ne devait y avoir que des gagnants ( eh oui, le fainéant c'est
l'autre)!


Il fallait donc suivre "des entretiens de progrès" , confession annuelle avec le supérieur
hiérarchique immédiat , censé définir sur des bases de communication enrichissante , un couple objectifs-moyens sur lequel le subordonné serait évalué l'année suivante par le responsable. Les
objectifs devaient être quantifiables et mesurables au dire des textes!


La réalité fut toute autre ! l'arbitraire a été le maître mot . Copinage, faits du prince, abus de
petits chefs qui se servaient de ce bâton de maréchal comme d'une baguette magique ! Il fallait être docile si on ne voulait pas que sa prime subisse un choc fatal ! Pensez-donc, moi , qui avais
boycotté l'entretien de progrès (appelé dans un deuxième temps entretien d'évaluation), j'ai vu ma prime annuelle divisée par 10 !


A ce moment là , est paru un texte ministériel , classé confidentiel , disant que France télécom
était à ce sujet un laboratoire d'expérimentation pour toute la fonction publique !


et nous y voilà ! 16 ans après la même procédure débarque dans l'Education !


Quant à l'ambiance que tout ceci a jeté dans les services, est-il besoin de s'y étendre ! des
collègues sont devenus adversaires au moment où les usagers devenaient des clients !


ne laissez-pas le ver s'introduire dans le fruit , car les dégats ensuite ne sont plus maîtrisables !
Demandez aux personnels de France télécom , ceux qui ont vécu cette période, ils vous expliqueront !


jacques julio


PS : Il y avait un classement de la population fréquentant les maisons de repos. L'éducation
Nationale était d'habitude en n° 1. En 1994, c'est France télécom qui est passé en tête. »