Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog

Archives

1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 20:27

Une enquête exclusive du Vecteur Libre et Indépendant

SCANDALE  à  LAVAL !

 Le Bulletin municipal "LAVAL INFOS" n°115 de septembre 2006 contient un article scandaleux.

 Nous ne faisons pas là allusion au portrait dithyrambique de M. d'Aubert en page 15, à l'occasion de sa remise de légion d'honneur par M. Raffarin (après tout, on n'est jamais mieux servi que par soi-même !).

 Certes, sa modestie a dû souffrir : entre les photos de la famille, des admirateurs et de Jean-Pierre Raffarin, le texte est digne de Ceaucescu : on le découvre "très attaché aux règles strictes de la gestion publique" (allusion sans doute au trou de la régie de Laval-spectacles…), en charge du "dossier mondial de l'énergie post-nucléaire", etc…

 Bref : "les lavallois ont de la chance"…

 Non, cet article nous fait marrer, il ne peut pas faire de mal à quiconque…

 En fait, le scandale se trouve page 21, dans un encart au milieu d'un article sur la Ière guerre mondiale. Il s'agit de la photo de "La Nouvelle Revue d'Histoire" (NRH) dont le journal à d'Aubert assure la promotion gratuite avec cette mention particulière : "Une revue d'histoire épatante, sans équivalent sur le marché actuel, car rédigée par des historiens lassés par les interprétations partiales de l'histoire… six numéros par an".

 En fait, si certains articles sont signés par de grands historiens à la réputation impeccable, qui dirige cette revue ?

 Le directeur de la publication est Dominique Venner, qui a dirigé dans les années 60 le journal et le mouvement d'extrême-droite "Europe-Action", créé en janvier 1963 avec Pierre Sidos, issus tous les deux de "Jeune Nation", et ce avec des membres de l'OAS et d'anciens collaborateurs comme Lucien Rebatet.

 Autres éminents membres importants de la NRH :

 Jean-Jacques Mourreau, fondateur du GRECE (mouvement d'extrême droite) et ancien directeur de la communication de Jean-Marie Le Pen.

 Philippe Conrad, également dirigeant du GRECE, est universitaire à Lyon III.

 Bernard Lugan, universitaire à Lyon III, la sulfureuse université mêlée régulièrement aux thèses révisionnistes et négationnistes, avec Bruno Gollnisch, n°2 du Front National.

 Au sujet de Lugan, Le Monde du 2 avril 1993 écrivait :

 "Spécialiste de l'Afrique, auteur de "l'Occident sans complexe", autrefois militant de l'Action Française et monarchiste convaincu, M. Lugan paraît, chaque Mardi Gras devant ses étudiants de première année, déguisé en "colon", coiffé d'un casque et muni d'un fouet".

 Il écrit régulièrement dans la presse d'extrême-droite : Minute, Présent, National-hebdo, Identités, etc…

 Bernard Lugan (qui a été membre du Parti Républicain, comme d'Aubert) tient une rubrique régulière sur "Radio Courtoisie" et écrit régulièrement dans "Le Libre journal de la France courtoise" (qui n'a de courtois que le nom !). Au sommaire du n°381 du 22 juin 2006, des articles intitulés : "de Gaulle raciste" ; "Voltaire, salaud, le peuple aura ta peau !" ; "Sursis pour le fils du roi nègre"…

 D'Aubert et Laval infos ne sont pas les seuls à vanter la "Nouvelle Revue d'Histoire" : sur "Blog-identitaire.com", un éditorialiste identitaire écrit : "Décidément, la simple existence de la Nouvelle Revue d'Histoire et sa qualité m'incitent à croire que l'avenir nous appartient" (voir).

 Pourquoi cette promotion de cette obscure revue dans le bulletin municipal de Laval ?

 En fait, ayant perdu un procès (17 mai 2006, Cour d'appel de Paris, 4ème Chambre), la revue doit débourser 45 000 euros, et sa survie est en jeu. Toute l'extrême droite se mobilise pour la sauver. 

Laval infos n'en est pas à son coup d'essai. Souvenez-vous la polémique déclenchée par des articles élogieux sur les "écrivains maudits" de la collaboration (n°55 et 56 de Laval infos, novembre et décembre 2000).

Souvenez-vous également des polémiques déclenchées en mars 1998 par le soutien de François d'Aubert à Charles Millon, alors président du Conseil Régional Rhône-Alpes, élu avec les voix du Front National.

D'Aubert avait retiré sa délégation d'adjoint au Maire à Roger Grandière qui s'en était publiquement offusqué (Ouest france 30 Mars 1998; courrier de la Mayenne 28 mai 1998)…

Souvenez-vous également de l'éloge du journal d'extrême-droite Minute n°2051 du 1er mai 2002  (page 7) sur le député François d'Aubert, et les réactions qui s'en étaient suivies. 

A quelques pages du reportage de sa remise de la légion d'honneur, M. d'Aubert aurait pu s'abstenir d'une telle publicité pour une revue aussi sulfureuse…




Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Il n'y a rien de choquant à ce qu'une revue municipale fasse l'éloge d'une revue (la NRH) dont la qualité historique est unanimement reconnue dans la profession (celle des historiens). Quant aux engagements de jeunesse de l'éditorialiste, le ton de "chasse aux sorcières" qui prévaut ici à son sujet est particulièrement choquant: a-t-on vu le journal LE MONDE être dénoncé comme une publication d'extrème-gauche sous prétexte que son rédacteur en chef (qui fut pendant longtemps Edwy Plenel) a fait ses classes deans les mouvements d'extrème gauche les plus sectaires (ce dernier n'a jamais renié ses idéaux de jeunesse)?<br /> Par ailleurs, la condamnation de justice dont a fait l'objet la NRH relève d'une  atteinte édifiante à la liberté d'expression.<br /> Ceux qui déclarent ici, que cette publication municipale est financée par de l'argent public feraient bien de conserver leurs récriminations pour les subventions publiques (1 million d'euros) que touche chaque année le journal d'extrème gauche l'Humanité (qui a cautionné et soutenu les auteurs de la plupart des crimes de masse qui ont ensanglanté la planète au XXème siècle). Ce qui fait de ce journal le quotidien le plus subventionné, au titre de l'aide aux journaux en difficulté. Inutile de préciser que la NRH, qui a fait l'objet d'une mesure scandaleuse et arbitraire d'atteinte à la liberté d'expression, n'a jamais touché un seul centime au titre de cette aide. Là se trouve le véritable scandale...
Répondre
S
il me semble que François Daubert était un membre du "club de l'horloge". Pour ceux qui ne connaissent pas ce club il suffit de faire un tour sur le site du reseau Voltaire qui dénonce ce "club" d'extreme droite.<br /> voici le lien :<br /> http://www.voltairenet.org/article546.html<br />  <br /> @+
Répondre
M
La ville de Laval et son compère d'AUBERT mérite que l'on pose une question, à l'heure où les députés, et bien entendu le député officiel de la circonscription  HENRI HOUDOUIN ( que l'on ne voit plus au volant de sa 607 bleue à la sortie des repas trop arrosés d'ailleurs, ni sur les photos dans les médias locaux...)...<br /> POURRAIT-on demander au député virtuel D'AUBERT de faire jouer son droit à la retraite, et supprimer son poste d'AMBASSADEUR ITER, ainsi nous aurions quelques milliers d'EUROS d'économie sur le budget de L'ETAT FRANCAIS dès 2007 !<br /> Après 30 ans de mandats, sans compter sa carrière de fonctionnaire qui a continué normalement (car le LIBERAL d'AUBERT n'a JAMAIS proposé que l'on interdisse à des gens comme lui de voir sa carrière de fonctionnaire se développer et même croitre, sans exercer son poste...VOILA LES VRAIS PARACHUTES EN OR MASSIF de la NOMENKLATURA FRANCAISE, qu'en 2006 PERSONNE NE VEUT ABORDER PUBLIQUEMENT ...)<br /> Pour aujourd'hui je m'arrêterai là car j'ai du travail du côté de MURET avec ma REGIE MUNICIPALE de LAVAL SPECTACLE...et les chèques sans provision...et les 50 000 Euros que le TRESOR PUBLIC ne m'a toujours pas réclamés....
Répondre
J
Novopress, réseau d'extrême droite xénophobe et raciste apporte lui aussi son soutien à la NRH.<br /> Voir : http://fr.novopress.info/?p=5412<br /> Un article "Les "infos" xénophobes de Novopress"  de l'observatoire des média Acrimed :<br /> http://www.acrimed.org/article2106.html
Répondre
B
Il faut en finir avec le politiquement correct. François d'Aubert a raison de soutenir la NRH.<br /> Il a d'ailleurs toujours respecté ceux qui appartiennent à la droite nationale. Seule, l'union de tous les patriotes nous permettra de l'emporter en 2007 pour une vraie politique de rupture dont notre pays a bien besoin.
Répondre