Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog

Archives

30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 11:39

La position de Force Ouvrière sur le nouvel organigramme de la Mairie de Laval

 

 

Le Comité Technique Paritaire de la Mairie de Laval s'est réuni le jeudi 30 avril 2009 et a terminé l'étude du nouvel organigramme des services municipaux. Celui-ci a été adopté par 8 voix pour (Municipalité), 2 abstentions (FO), 6 contre (CGT, CFDT).    

Il remplace, enfin, le 10ème des organigrammes mis en place par le Système d'Aubert, entre 1995 et 2008.

Rappelons que la finalité principale de ces 10 organigrammes avait été la mise en surnombre, puis la mise au placard de délégués syndicaux. Il s'en était suivi un long combat judiciaire qui avait vu la Ville de Laval subir plusieurs condamnations.

 

14 mois auront donc été nécessaires à la nouvelle municipalité pour mettre en place cette nouvelle organisation, et la seule concertation ne suffit pas pour expliquer un tel délai.

 

De fait, lors du 1er anniversaire de l'élection de M. Garot, le 9 mars 2009, force a été de constater que des responsables syndicaux étaient toujours au placard, et en tout cas très nettement sous-employés dans leur vie professionnelle, et ce, malgré les graves difficultés financières de la Ville de Laval.

 

Force Ouvrière a choisi l'abstention lors du vote de l'ensemble du nouvel organigramme. Pourquoi ?

 

Au cours des précédents CTP, FO avait voté plusieurs organigrammes de services, et donc rejeter l'ensemble eût été incohérent.

 

FO constate avec satisfaction que cette nouvelle organisation revient aux principes fondamentaux des missions des administrations locales, avec la reconstitution de services homogènes, permettant la reconnaissance de la technicité des agents. Par exemple, la création d'une direction des espaces verts met ainsi un terme à son absurde rattachement à la direction des bâtiments.

Certaines créations de services ou de missions (démocratie locale, lutte contre les discriminations, développement durable, handicap, etc…) concrétisent la volonté de mise en œuvre de leur politique par les élus, ce qui est la moindre des choses vis à vis des électeurs.


Toutefois FO s'inquiète de la mise en place de certaines missions "transversales" car les risques de rallongement des délais et d'un empiètement sur certaines fonctions existent, certains "chargés de mission", proches des élus, pouvant se sentir investis plus qu'il ne convient vis à vis des services.

 

Par ailleurs, certaines pratiques pour pourvoir des postes ont manqué de cohérence et, singulièrement, de tact et de respect vis à vis du personnel en place, des agents (mais pas tous !) ayant dû postuler sur leur propre emploi. Beaucoup d'appels à candidature étaient, en réalité, pourvus par avance.

 

De plus, il est d'ores et déjà apparu que les nouveaux services ont été mis en place selon des calendriers et des modalités très différenciés, sans logique administrative évidente. Il semble bien que ce soit à contrecœur que la municipalité a dû se résoudre à certaines nominations, et l'encre est restée bien gelée dans les stylos pour annoncer certaines nouvelles fonctions.

 

Enfin, FO n'a pas voté la nouvelle organisation en raison d'une très importante divergence de fond traduite dans l'organisation du "pôle ressources". Celui-ci regroupe : la direction des finances, les ressources humaines, les systèmes d'information, la cuisine centrale, la commande publique (achats) et le service entretien et propreté des bâtiments.

La direction des ressources humaines est ainsi un simple appendice des finances, le personnel semblant être considéré comme une variable d'ajustement budgétaire.

Le gouvernement Fillon a fait de même en rattachant la fonction publique au "Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique".

En imitant cette organisation, la municipalité de gauche ne semble-t-elle pas traduire une adhésion de fait à la politique de R.G.P.P. (Révision Générale des Politiques Publiques), mise en place au niveau de l'Etat, par M. Sarkozy et son gouvernement, et qui prévoit la suppression de 30 000 emplois de fonctionnaires en 2009 ?

 


Cette démarche, authentiquement ultra-libérale, est très inquiétante pour le service public municipal, et Force Ouvrière appelle le personnel à la plus grande vigilance pour les mois à venir.

Partager cet article
Repost0

commentaires