Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 15:18

 

C'est la fête, ça s'arrose !

 

 

ça s'arrosera même bien, aux frais du contribuable lavallois, avec vin champagnisé au lieu du mousseux habituel, et petits fours à la place des cacahuètes, le 30 juin au Théâtre. Ce sera le bal des faux-culs, et Guillaume Garot fera son éloge : dame, on est entre gens convenables.

Une petite gâterie à 2000 euros pour les lavallois. Santé !

 

La collecte des dons dans les services s'est apparentée à l'opération pièces jaunes !

 

Et il percevra même la médaille de la ville, tandis qu’une heure plus tard Guillaume Garot donnera lecture du rapport accablant de la Chambre Régionale des Comptes au conseil municipal, résultat de la gestion 2001-2006 de MM. d’Aubert et Delory.

 

Non, nous ne lui dirons pas ce que Nicolas sarkozy a dit à un visiteur du salon de l'agriculture…

 

Mais son départ de Laval doit être aussi pour lui un "nouveau départ" dans la carrière. Espérons qu'il en tirera les leçons…

 

 

Notre ultime hommage

 

Nous ne garderons pas un bon souvenir de Jean-Jacques Delory, alors que nous avions mis beaucoup d'espoirs dans son arrivée : il n'était pourtant pas bien difficile de succéder à Jean-Pierre Bonet…

Nous pensons sincèrement que ses 6 années passées à la tête des services municipaux de la Ville de Laval méritent une bien mauvaise évaluation.

 

Nous pensons qu'il a contribué, avec quelques autres, à la défaite de M. d'Aubert, et en ce sens, il aura quand même pour nous un volet positif dans son bilan.

 

Il a bien symbolisé les contradictions du Système d'Aubert. Comment mettre en place des mesures d'économies indispensables en raison d'une situation financière catastrophique, quand soi-même on bénéficie de tous les avantages possibles et imaginables : une maison bourgeoise rue de Nantes, la gratuité de l'eau, du chauffage, du téléphone, de l'électricité, même le bois pour la cheminée, les travaux par les services municipaux à l'intérieur, à l'extérieur…

La voiture de fonction pour partir en vacances, avec l'attache de caravane, les pneus neige, le "A" de la conduite accompagnée pour les enfants, etc…

Les avancements les plus rapides, passés en commission paritaire plusieurs mois avant, toutes les primes possibles…

Seul couac, l'indemnité de performance : elle aurait dû être de 1600 euros par mois, mais le tapage fait par FO a obligé d'Aubert à la limiter à 500 euros par mois… ce qui ramène la "performance" à une évaluation de 6 sur 20 : c'est quand même plus proche de la réalité !

 

Faut pas manquer d'air pour s'attribuer tout cela, et supprimer une prime informatique de 37,46 euros à quelques dizaines d'agents sous prétexte que, subitement, elle n'aurait pas été légale…

 

Le dialogue social a été inexistant et impossible avec lui. Il ne connaît même pas la simple règle du donnant-donnant, fondement de toute négociation. De toute façon, pendant les réunions des instances paritaires, il lisait le journal...

Que dire aussi de son attitude envers les délégués syndicaux : il avait bien du mal à faire la part des choses entre leur engagement militant et leur travail de fonctionnaire.

 

 

Le bouquet final, ses derniers pétards

 

En échange de la médaille de la Ville, Jean-Jacques laisse aux contribuables lavallois une petite ardoise de 4 nouvelles condamnations pour la ville publiées ces derniers jours.

- 3 condamnations annulant les notations de notre collègue Catherine Delage (ancienne rédactrice du Laval Municipaux) pour les années 2002, 2003 et 2004.

- 1 condamnation à la demande du syndicat Force Ouvrière pour avoir refusé de convoquer le Comité d'Hygiène et Sécurité pour l'examen d'une situation de harcèlement.

 

 

 

 

Rubrique people

 








Mais derrière le dirigeant contesté, il y a aussi le personnage plus intime, avec ses qualités, ses petits défauts sympathiques, son univers…

 

Faisons mieux connaissance avec Jean-Jacques Ladislas Adolphe Delory.

 

Voici son blog personnel, qu'il tient soigneusement à jour pour que le monde entier connaisse sa vraie vie. Vous aussi profitez-en…

 


 

Jean-Jacques Ladislas Adolphe met volontiers la main à la pâte

 

Sur son blog, des photos qui mettent en appétit



Passionné d'organigrammes, Jean-Jacques Ladislas Adolphe est aussi un féru d'arbres généalogiques

 

Jean-Jacques Ladislas Adolphe est aussi un passionné d'aviation : un bon moyen pour prendre un peu de hauteur…

 

 




Bonne continuation...



 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laval et ses démons 06/07/2008 10:20

D'autant que le signifiant Laval  du sinistre "Pierre Laval " semble avoir hanté la pauvre ville de Laval avec la droite précédente.  Consutlez  wikipédia Pierre Laval, Un parallèle avec l'histoire vaut bien une réflexion : L'accès aux arcanes du pouvoir prend le pas sur les aspirations nobles (le sens de la collectivité, la république, la démocratie, la citoynneté) Comment résister à la tentation du pouvoir ? Le souvenir doit servir quotidiennement l'humanité pour construire des projets de sociétés civilisés.La maltraitance  extrème de certains personnels sous l'ancienne Mairie force à ce parallèle. Que les anciens élus et responsables hiérarchiques assument ce lien avec l'histoire. C'est leur insensibilité face à la souffrance d'agents qui pose question et qui conduit à cette sale période ?

Adolphe ! C'est un prénom d'exception... 01/07/2008 20:41

ADOLPHE a été donné 376 fois depuis 1946 et la Ville de Laval a eu l'honneur si l'on puit le dire ainsi d'en compter un dans ses rangs. Ceci explique peut être cela.http://209.85.135.104/search?q=cache:DruuFuvZd7MJ:www.aufeminin.com/w/prenom/p385/adolphe.html+statistique+pr%C3%A9nom+adolphe&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr

Hommage à Jean-Pierre 29/06/2008 12:51

Jean-Jacques aura réussi une réelle performance. Celle de rendre Jean-Pierre Bonet son prédécesseur  sympathique, raffiné, intelligent, subtil et cultivé, presque gentil...

Vive la France 28/06/2008 08:48

Je ne suis pas fonctionnaire, mais les descriptions données  dans les commentaires  témoignent  d'une gestion  totalitaire : Adolphe Delory par le fait du Prince exigeait de ses agents à travailler parfois  pour rien sinon  pour assouvir sa toute jouissance du pouvoir. Par ailleurs, il a pillé les caisses de la collectivité en faisant ses pleins.  Alors qu'il rembourse Totalement ses Faux frais ainsi que les locations du véhicule. Qu'est-ce qui justifie ces avantages ? Pourquoi un poste hiérachique ne peut-il pas être mis en cause lorsque le cadre fondé par les valeurs Républicaines n'est plus respecté ? Qui prend ses responsabilités pour sanctionner une dérive. L'administration Française me donne l'image d'une entité anorganique, une entité molle sans colonne vertébrale. Super pour conduire un pays.

Apre au gain... 28/06/2008 01:09

J'ai effectivement vu M. Delory prendre de l'essence au CTM de façon régulière à ses débuts. Il faisait le plein en fin de semaine de façon à ne pas être à sec durant le week end. C'est un homme organisé. On s'en amusait en le regardant par la fenêtre, on se mettait à plusieurs pour le voir faire son plein. Il aimait pas qu'on le regarde remplir son réservoir à ras la gueule...Et puis un jour, il a du en avoir assez qu'on le regarde il est plus venu et on l'a plus jamais vu, il envoyait un chauffeur faire le plein pour sa grosse voiture, comme le ferait un bourgeois avec son personnel de maison. Et puis un jour on a plus vu le chauffeur non plus, peut être que le chauffeur lui a dit qu'il était pas son larbin...Alors, on s'est dit peut être bien qu'il paye son essence lui même après tout, la voiture est déjà gratuite c'est peut être suffisant. Nous on est habitué à payer nous mêmes les crédits de nos voitures, on sait bien que c'est un avantage pour lui et que c'est bien difficile pour nous. Et bien non, il payait pas plus son essence car on a vu réapparaître le n° de sa bagnole sur les factures de la société total (vous savez les stations dont il font la pub avec le slogan "vous ne viendrez plus chez nous par hasard"). C'est sur que lui il y allait pas par hasard dans ces stations là, c'est que les débits pour sa grosse bagnole, ils étaient pas tirés sur son compte mais sur celui de la ville, un détail qui change tout. Et puis il était tranquille comme çà, c'était plus discret, et puis plus la peine de faire le plein avant le week end, des stations total il y en a partout en france et sur les autoroutes. On s'est quand même dit qu'il était gonflé le lascar parce que l'essence chez total elle est quand même bien plus cher que les prix que l'on a au centre technique municipal...Et puis après il a du se souvenir qu'on l'avait regardé par la fenêtre faire son plein. Donc il nous a emmerdé en nous demandant de vérifier sa consommation. En effet ce monsieur ben qu'il ne paye plus son essence avait conservé l'habitude de noter sur son petit carnet les kilomètres et le volume de ses pleins. On lui donnait la même chose avec l'informatique et il trouvait pas la même chose...Donc il nous a imposé de vérifier sur une année complète, on a tout refait avec un tableur. Dans l'intervalle il nous avait fait sauter notre prime informatique, une misère mais qu'était pas légale soi disant, en tout cas rien à côté de l'équivalent en euros de ce qu'il mettait dans le réservoir de sa grosse bagnole tous les mois. On y a passé quelques heures pour trouver une infime différence avec son propre calcul...Autre détail qui nous revient, c'est qu'il faisait nettoyer régulièrement sa grosse bagnole au garage du CTM. Et au retour des vacances il fallait nettoyer en grand le sable de la plage par exemple. Bref, il était vraiment pas gêné ce parvenu, il considérait le personnel des ateliers comme des larbins. Les parvenus sont les pires, il avait un côté gagne petit et âpre au gain...Bon débarras....