Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Syndicat FO des municipaux de Laval
  • : Blog du syndicat FO des municipaux de Laval
  • Contact

Le Système...

 

transition

D'un Système à un autre Système...
La décentralisation : ils ne vous disent pas tout !
Les urnes parleront dans :
urne

Recherche

Contacts

Directeur de publication du blog:
Loïc Réveille,
Secrétaire du syndicat FO des municipaux de Laval
Siège : 94, rue de Rennes 53000 Laval
Tél : 0243534226
Mail : fo@mairie-laval.fr
hébergement : Overblog
Contact overblog

Archives

19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 17:02

D'Aubert revient,

 

Le Vecteur aussi  !!!

 

  undefined

Quoi de neuf depuis le 9 mars, date présumée de la chute du Système d'Aubert ?

 

Nous n'avions pas l'intention de revenir aussi vite dans l'action. Besoin de repos (le repos du guerrier !), sentiment du devoir accompli, volonté de passer à autre chose, voire de construire, etc…

 

Mais vous avez été nombreux à nous dire : "le Vecteur doit continuer !". Et le flottement de ces derniers jours a jeté l'inquiétude dans les services. Aussi, nous ne pouvions pas vous laisser sans informations.

 

Alors, le Vecteur Libre et Indépendant continue pour 6 ans, plus Libre et plus Indépendant que jamais.

 

Le mardi 11 mars, Ouest-France titrait : "François d'Aubert ne siègera pas au conseil". Et chacun de s'extasier, un peu vite, de la "sortie digne" du maire de Laval sorti par les électeurs… Avec son humilité si coutumière, d'Aubert déclarait même : "Nous avons aussi fait des erreurs au cours de ce mandat".

 

Et le journaliste du quotidien de l'interroger :

 

"Siègerez-vous au sein du conseil municipal, dans l'opposition ?

 

- Non. J'ai l'intention de démissionner… Avant dimanche et le conseil d'installation de la nouvelle équipe".

 

Alors Ouest-France publiait la liste et les photos de 10 conseillers de l'opposition sans d'Aubert.

 

Changement de journal, changement de ton, changement de décision 2 jours plus tard, le jeudi 13 mars.

 

Le Joundefinedurnaliste du Courrier de la Mayenne l'interroge :

 

"Allez-vous siéger au conseil municipal ?

 

- Je vais siéger au conseil municipal au sein de l'opposition, même si je ne serai pas là dimanche… Je ne tire pas un trait sur l'avenir de Laval…".

 

François d'Aubert est absent du Conseil municipal du 16 mars, qui voit l'élection de Guillaume Garot. Mais c'est un conseil bien particulier dans son organisation, sous la responsabilité légale du Maire sortant : refus d'installer un grand écran en extérieur sous prétexte que cela coûterait 2000 euros (comme si d'Aubert avait eu l'habitude de s'arrêter à ce genre de "détail" quand il s'agissait de sa propre communication), pas d'installation dans le hall du grand écran TV que possède la Mairie (acheté en janvier 2008), pas de sono dans la salle des mariages, entassement du public au mépris des règles de sécurité, vin d'honneur sur l'estrade exiguë, ce qui valut à une de nos collègues de chuter et de undefinedse blesser (transport à l'hôpital)…

 

Et dès le mardi 18 mars, une conseillère municipale UMP publiait un communiqué virulent défendant l'argent public, et considérant le projet d'installation d'un grand écran comme une "dépense inutile". En voilà une qui n'a pas été aussi diserte quant aux "dépenses inutiles" du Système d'Aubert : voitures de fonction pour partir en vacances, maison bourgeoise avec tous les fluides pour le DG, dépenses somptuaires en communication, le trou de 53 000 euros de Laval Spectacles, l'emploi d'un stagiaire par la mairie pendant 8 mois pour faire la campagne de François d'Aubert pour les municipales (la dépense figurera-t-elle dans son compte de campagne ?), etc…

 

 

Mais le Système d'Aubert aura continué de sévir jusqu'à la dernière minute du mandat : sachez que d'Aubert a fait recruter 2 candidats de sa liste : l'un à la Mairie, au service des eaux, l'autre à Laval-Agglo comme maçon. Le DGS et le responsable de la DRH ont été vraiment diligents et zélés pour ces recrutements (qui n'ont pas été soumis au fameux "CSE", le "Comité de Suivi de l'Emploi").

 

undefinedLe candidat embauché au service des eaux, en qualité de "chargé de mission", est étudiant en pâtisserie (!!!). Il avait fait un virulent discours contre Guillaume Garot lors du meeting de François d'Aubert le 6 mars à la salle polyvalente.

 

Dans la semaine du 9 au 16 mars, le Système d'Aubert a vidé tout l'Hôtel de Ville : il ne reste aucun dossier. Un membre de sa liste, non membre du Conseil sortant, a même supervisé l'opération de "nettoyage". C'est là un procédé anti-républicain, car il doit y avoir continuité dans l'action d'une collectivité, et anti-démocratique car c'est une volonté revancharde sur l'expression du suffrage universel. C'est donc un bureau vide de tout dossier qu'occupe Guillaume Garot.

 

Un réel flottement est constaté à la mairie depuis dimanche. Les arrêtés de délégation, sensés compléter et préciser sur le plan juridique la dénomination des attributions des nouveaux adjoints, semblent, à ce jour, inopérants.

 

Le nouveau maire a souhaité rencontrer les agents sur leur lieu de travail. Il avait prévu de visiter le CAM le mercredi 19 mars (jour particulièrement mal choisi en raison du grand nombre d'agents à temps partiel absents ce jour-là !). Il en avait confié l'organisation au DRH, Gérard Chesneau.

5 mails se sont succédé en 24 heures, certains agents étant d'ailleurs oubliés, provoquant l'hilarité ou la consternation dans les services devant ce qui ressemble à un cafouillage. En voici les textes :

 

1er mailundefined

Bonjour,

 

A tous les directeurs et chefs de service du CAM

 

Je vous informe que M. le Maire viendra à la rencontre du personnel de votre service le mercredi 19 mars 2008. Il passera entre 14h30 et 16h30.

Je vous remercie de bien vouloir transmettre cette information à l'ensemble de vos agents.

 

Bien cordialement

Gérard Chesneau

Direction des ressources humaines

 

 

2ème mail

 

La visite de M. le Maire ne commencera qu'à 16h00.

Merci de votre compréhension

Gérard Chesneau

DRH

 

3ème mail

 

La visite de M.  le Maire est reportée à une autre date

Merci

Gérard Chesneau

DRH

 

 

4ème mail

 

pour info à transmettre

sd

 

 

5ème mail

 

La visite de M. le Maire aura bien lieu cet après-midi à 16h00 sauf pour le 3ème étage en raison de l'absence de M. Nicolas

Je vous prie de nous excuser pour ces modifications et vous remercie de votre compréhension

Gérard Chesneau

DRH

 undefined

 

La visite a eu lieu, sous l'œil d'une caméra de FR3 (?!). Un maire rendant visite à ses fonctionnaires, c'est effectivement une innovation à Laval.

 

Manifestement, le Système a décidé de malmener le nouveau maire.

 

Mais ce n'est pas tout : d'Aubert et ses hommes manoeuvrent activement dans la perspective de se maintenir à la présidence de Laval-Agglo, aidés en cela par certains personnages qui aimeraient y poursuivre une carrière ascendante. Il faut savoir que Laval a 30 sièges sur 91…

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
A la cité des sciences, l'hygiène et la sécurité ne sont pas au centre des préoccupations de M. d'Aubert :http://www.sudculturecsi.org/2008/03/31/sick-building-syndrom-a-la-cite-des-sciences/Par contre les voitures de fonction OUI :http://www.sudculturecsi.org/2008/02/29/voiture-de-fonction-qui-dit-vrai/
Répondre
E
Arthuis qui dénonce la gestion de la Défense, tu parles que de la gueule ce mec ! Un sacré donneur de leçon, mais osera-t-il aller un jour en tant que président de la commission des Finances essayer d'éclaircir véritablement la gestion du Conseil Général des Hauts de Seine dans les années 80 et 90 ? Je n'y crois pas une seule seconde tant cela pourrait embéter un certains Nicolas S, et Monsieur Arthuis reste un pleutre.De même, souhaite-t-il mettre en place une commission au Sénat pour savoir si l'UIMM a bien acheté certains sénateurs comme le révélait Marianne ?Au fait, pouvez vous me dire si Mr Garot et son conseil municipal sont toujours en vie, puisqu'on a plus aucune nouvelles depuis quelques semaines ? Peut être sont-ils sur le Yacht de Bolloré ?
Répondre
L
La justice aussi en croque... des sous. Il n'y a pas que Méreau qui fait des trous dans la caisse des contribuables, Rachida Dati aussi commence à prendre l'habitude de mettre les doigts dans la confiture. C'est fou tous ces gens qui font la morale au commun des mortels et surtout aux fonctionnaires et qui ne sont pas foutus de s'appliquer à eux mêmes des règles de rigueur et de respect du bien commun.Rachida Dati, gourmande en frais de réceptionhttp://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=469005&xtor=RSS-96
Répondre
J
Les chers amis de LAVAL, il va y avoir de la concurrence car si vous comptez : 52 villes de plus de 30 000 habitants qui ont basculé à gauche, 8 à 10 départements qui ont changé de Président, 40 à 50 communauté d'agglomération, et une 100 de structures parallèles liées à ces communes et communauté d'agglomération, celà fait un peu plus de 300 à 400 cadres administratifs nommés sur critère UMPiste à recaser...et en plus il faudra qui se prévale de D'AUBERT qui ne passait pas pour un chef ayant aidé les petits copains par le passé...On peut lui signaler le poste de VANNES, mais celà m'étonnerait que GOULARD prenne un sbire de D'AUBERT;;;
Répondre
J
Je vous invite tous à mettre dans vos favoris ce site, qui a souvent des informations de premières mains, mieux que le CANARD ENCHAINE parfois...Le centriste Jean Arthuis, président de la commission des finances du Sénat, a auditionné jeudi 27 mars, pour la deuxième fois, le directeur général de l’Etablissement public d’aménagement de la Défense (EPAD), Bernard Bled, sur les mécomptes du quartier d’affaires. « C’est stupéfiant ! », s’est indigné le sénateur, devant la mauvaise volonté des collectivités locales du 9-2 à mettre la main à la poche pour financer l’entretien de La Défense, qui leur rapporte pourtant une fortune sous forme de taxe professionnelle. Arthuis compte organiser une prochaine audition, où Patrick Devedjian, patron du département, Joëlle Ceccaldi-Raynaud et Jacques Kossowski, réélus maires de Puteaux et Courbevoie, seront sommés de s’expliquer
Répondre